18 octobre 2015 26

Devinette : l’ingénieur VW en Grèce et ses billets

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Monétarisme

Une petite devinette qui m’a été communiquée…

Questions : quelles analyses peut-on faire de l’histoire présentée ci-dessous, quelles en sont les conclusions, quelles sont les transpositions que l’on peut en faire par rapport à ce qui s’est passé ces dernières années aux Etats-Unis et dans la zone euro, en particulier en Grèce ?

L’ingénieur en chef des moteurs diésel de VW passe ses vacances en Grèce. Il descend dans un grand hôtel déserté par ses clients et demande à voir les plus belles chambres pour choisir celle qui lui plaira.
Il dépose 10 billets de 100 euros sur le comptoir en acompte au patron de l’hôtel, qui, tout heureux, file tout de suite chez le boucher voisin pour lui régler les dettes de 1 000 euros qu’il y a accumulées.
Le boucher se rend immédiatement chez l’éleveur pour lui rembourser lui aussi ses dettes qui se montent à 1 000 euros.
L’éleveur, à son tour, s’empresse de régler sa facture de 1 000 euros à la coopérative agricole où il se ravitaille en aliments pour le bétail.
Le directeur de la coopérative se précipite lui aussi au pub pour régler son ardoise de 1 000 euros.
Le barman donne les 10 billets de 100 euros à la prostituée qui lui fournit ses services à crédit depuis un certain temps.
La fille, qui a occupé sans les avoir payées des chambres de l’hôtel avec ses clients, court acquitter ses dettes de 1 000 euros chez notre hôtelier qui pose les 10 billets de 100 euros sur le comptoir, là où l’ingénieur VW les avait posés auparavant.

Après avoir fait le tour des chambres de l’hôtel, l’ingénieur VW redescend l’escalier, annonce qu’il n’en a pas trouvé à son goût, reprend sur le comptoir ses 10 billets de 100 euros et s’en va…

26 réponses à “Devinette : l’ingénieur VW en Grèce et ses billets”

  1. Yann dit :

    C’est une histoire typiquement cégétiste qui tente de démontrer qu’en distribuant gratuitement de l’argent, l’économie tourne, et tous les bisounours se remboursent, s’aiment… et s’enrichissent. L’analogie avec ce qui se passe, c’est la distribution gratuite, décorrélée de toute réalité économique. Si l’argent est distribué gratuitement, il n’a plus de valeur alors que tout détenteur de capital cherche légitimement à le faire fructifier.

    En outre, ce qui cloche dans cette histoire enfantine, c’est que tout le monde doit la même somme à tout le monde. Personne ne doutent une créance supérieure à personne.
    Mon dieu ce qu’il est beau le monde des bisounours ;-)

  2. Yann dit :

    Satané clavier : au lieu de doutent, je voulais écrire détient

  3. Diffie dit :

    Bonjour,

    cette petite histoire est encore meilleure lorsque l’ingénieur reprend son acompte en disant à l’hôtelier : « de toute façon ces billets étaient faux ».

    Cela illustre l’une des fonctions de la monnaie : la compensation des dettes, ainsi que l’un de ses vices lorsqu’elle est sous forme de signes monétaires, sans que compte la valeur de son support matériel : la crédulité nécessaire de ceux qui utilisent, ou la force de la loi via son cours légal et forcé pour ceux qui sont un peu plus éveillés.

  4. Müller dit :

    Qu’en Grèce, comme aux USA, on découvre des dettes ?

    http://www.zerohedge.com/news/2015-10-11/fed-revises-definition-total-credit-unexpectedly-discovers-another-27-trillion-debt

    La zone € est au bord du gouffre !

  5. DrStef dit :

    Si le client était resté il y’aurait eu création de valeur… :-) 1000$ voire plus contre une semaine a l’hôtel
    Aucune création de valeur ici… Dans ce cas l’hôtelier s’est contenté de payer sa dette sur ses propres deniers…

    J’ai bon ? :-)

    Stef du Canada, en récession :D

  6. ratel dit :

    bonsoir.votre histoire dit que c’est la circulation monétaire qui est primordiale en économie.dans votre exemple,à partir de pas grand chose plein de richesse ont pu être crées grace à la rapidité de la circulation de ces 1000 euros.Si l’hotelier avait gardé l’argent rien de tout le reste n’aurait pu avoir lieu,tout serait figé dans les dettes.une fois désendetté,chacun va pouvoir recommencer à s’endetter en achetant biens et services.La circulation de la monnaie est essentielle à la marche de l’économie.La monnaie circule aux usa car le système bancaire fonctionne normalement alors qu’en europe la circulation monétaire est faible car tout le monde se méfie de tout le monde du fait des bilans douteux des banques.De plus c’est bien qu’il y ait circulation monétaire,encore faut il que cette circulation monétaire passe par l’économie réelle et ne soit pas seulement un circuit banque centrale,banque nationale,banque commerciale puis retour direct à la banque centrale.Merci.

    • jp-chevallier dit :

      Bravo ! Tout juste ! … et en peu de lignes ! Toutes mes félicitations. Tout bien compris ! Il ne manque que l’explication du cas grec.

      • DrStef dit :

        Ben dans le cas grec, les Grecs ont retire leurs dépôts des banques tranquillement et remplis leur bas de laine, leur matelas, ou des comptes en Suisse, en Allemagne, aux USA, …. avec leurs euros en attendant des jours meilleurs… et un retour a la drachme…
        Les banques grecques se sont tournées vers la BCE qui leur a donne encore plus d’euros que les Grecs ont continue a retirer … :-) On parle de plus de 100 Mds depuis début 2015…

        Ça circule pas quoi.

    • Du Guesclin dit :

      Ratel serait il un lecteur assidu de ce site ?

  7. JL dit :

    sauf que dans la réalité, chaque personne est en réalité endettée auprès des banques, donc toute cette histoire n’est qu’une fable…
    http://investisseurpro.com/la-solution-de-facebook-pour-regler-le-probleme-de-la-dette/

  8. ratel dit :

    La grèce ne pourra jamais rembourser ses dettes à cause de la faiblesse de son économie et du déficit de sa balance commerciale.Elle reste donc tributaire de ses créanciers tant qu’elle reste dans la famille europe ou alors elle doit sortir de l’euro,faire défaut sur sa dette et retrouver seule le chemin d’une économie bénéficiaire.

  9. Jérôme dit :

    En Grèce, avec le contrôle des capitaux et l’impossibilité de profiter de ces deniers librement, l’argent ne circule pas/plus du tout, la situation empire rapidement!

    Même une sortie de la zone euro n’y changerait rien! Avec un gouvernement collectiviste, la situation ne peut qu’aller de mal en pis!

  10. stenka dit :

    En France, comment résoudre un problème qu’on a soit même créé ?

    http://www.batiactu.com/edito/relance-construction-priorite-francois-hollande-42489.php

    Entre autres, la situation dans le bâtiment est catastrophique.

    Là aussi, cela ne circule plus.

  11. espagna dit :

    s’agissant d’un acompte,, il est illégal que l’allemand récupère son argent. En effet, il s’est engagé à acheter et l’hôtelier s’est engagé à vendre
    dans le cas de la Grèce, celle ci n’a pas à rembourser sa dette ; après l’avoir endettée, les créanciers décident d’assécher les liquidités bancaires, mettant l’économie dans l’asphyxie totale…et refond des prêts !

  12. Bertrand dit :

    Agitez quelques billets sous le nez des gogos et ils font tourner le monde.
    Pauvre monde qui se mord la queue.

  13. polo dit :

    et pour la devinette je dirai ce que les allemands on mit comme argent et comme acompte sur le comptoir de la Grèce il ne le verrons plus jamais revenir parce que la circulation monétaire est inexistante

  14. billl dit :

    dans cette histoire sordide tout le monde à des dettes !
    resterez libre ! épargnez et achetez de l’or.
    personne ne vous doit rien et réciproquement.
    la liberté est à ce prix.

  15. DrStef dit :

    Cher M. Chevallier,

    pourriez vous, s’il vous plait, nous faire une analyse financière de Air France parce que nos journaux de référence en sont bien incapables…c’est frustrant d’ailleurs

    En jetant un oeil rapide sur le rapport financier 2014 il me semble avoir vu une perte de 198 Millions, des fonds propres négatifs, un cash flow négatif…. :D mais je peux me tromper :D

    http://www.airfranceklm.com/sites/default/files/publications/rapport_financier_annuel_-_2014_v2.pdf

    Et sur le premier semestre 2015 ils annoncent plus de 638 M de pertes… c’est a dire plus d’un milliard de pertes attendues pour 2015.
    http://www.airfranceklm.com/sites/default/files/communiques/2015-q2_press_release_fr_def_0.pdf

    On dirait qu’avec tous ces bons indices et a ce rythme, le scénario 2016-2017 c’est la faillite…

    Ainsi finissent les anciens monopoles publics. :-)
    Vive le dirigisme!!

    Stef du Canada…

    • jp-chevallier dit :

      pourriez vous nous faire une analyse financière de Air France ?
      Non ! des capitaux propres négatifs + 12 milliards € de dettes à long terme, ça ne vaut pas le coup de perdre son temps !!!
      Le + drôle est qu’il n’y a pas 1 seul journaleux ni 1 seul bonimenteur (i.e. analyste financier) en France pour faire l’analyse financière !!!

      • Pascal dit :

        On pourrait aussi faire l’analyse financière de Qatar Airways… avec ses 17 milliards de $ de subventions en 10 ans, la légion d’honneur de son président, ainsi que l’ouverture de lignes à Lyon et Nice

        mais n’est pas libéral qui veut ! ça se mérite !

  16. polo dit :

    tout ca est bien beau main je vais mettre un petit grain de sable dans l’engrenage pour ça en va aller en Allemagne dans une ville qui s’appelle d’llenonou et la se trouve un bar qui à la particularité de vous faire servir par un robot barmen qui répond au nom de Carl qui prépare et sert les cocktails à ses clients (même si sa reste exceptionnelle pour le moment mais pas pour demain) ma question est quel est le rôle de Carl dans cette circulation monétaire et que fera t-il de ses 10 fois cent euro

  17. Prince dit :

    Morale grec : L argent a circulé (dette effacée) mais toujours pas de client dans l hôtel…

Commenter