23 novembre 2015 36

Stratégie US du désordre, Islam et Europe

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Dans le cadre d’une confrontation entre deux parties, celle qui a les plus grandes chances de gagner est évidemment celle qui est a priori la plus forte.
Pour gagner, il faut donc être le plus fort, ce qui est difficile et couteux, mais il est possible de gagner (ou de renverser un rapport de force) avec moins d’efforts et aux moindres coûts en cherchant à affaiblir l’adversaire, en créant par exemple chez lui un certain désordre (ce qui le déstabilise).
Ce type de stratégie du désordre est prôné par beaucoup de militaires (et de spécialistes de sports de combat) et il est appliqué depuis des millénaires sous cette dénomination ou une autre.

Pour conserver leur leadership sur le Monde libre, les Américains utilisent cette stratégie du désordre. C’est là un thème que j’ai souvent abordé et qui est important…
Ainsi par exemple, les dirigeants politiques, économiques, financiers et monétaires américains ont encouragé leurs homologues européens à adopter une monnaie unique en leur faisant croire qu’elle pourrait supplanter la suprématie du dollar.
Erreur fatale ! … car une monnaie unique pour des nations indépendantes et souveraines ne peut conduire qu’à une accentuation du désordre dans cette zone monétaire contre nature, ce qui est une évidence pour tout monétariste normalement constitué.

Une telle stratégie du désordre a été appliquée sur le continent américain avec succès : au lieu de soutenir des régimes souvent peu démocratiques favorables aux intérêts des Etats-Unis comme ce fut le cas pendant des décennies après la Seconde guerre mondiale, ces derniers s’accommodent maintenant fort bien de gouvernements très à gauche, qui leur sont fortement hostiles mais qui affaiblissent de ce fait considérablement ces pays Sud-américains, donc finalement au profit des intérêts des Etats-Unis comme au Venezuela par exemple.

Cette stratégie du désordre a été également appliquée avec succès dans les pays musulmans : au lieu de soutenir là aussi des régimes souvent peu démocratiques favorables aux intérêts des Etats-Unis comme ce fut le cas en Iran, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les Américains s’accommodent fort bien de gouvernements musulmans (ou islamistes !) qui leur sont plus ou moins fortement hostiles mais qui affaiblissent considérablement ces pays en y accentuant le désordre.

Mieux : le Printemps arabe initié par les Américains, surtout avec les interventions militaires en Libye et en Syrie, a créé de tels désordres dans des pays musulmans qu’ils ont engendré des migrations prévisibles de millions de musulmans, dont des combattants aguerris, vers les pays européens, ce qui y accentue considérablement le désordre qui y régnait déjà.

La France se retrouve maintenant avec une pyramide qui a pour base 6 à 8 millions de musulmans, dont le sommet comprend quelques milliers de combattants fanatisés et aguerris, surtout en Syrie, avec des strates intermédiaires, dont des dits islamistes, c’est-à-dire des musulmans appliquant scrupuleusement le Coran, ce qui est dramatiquement létal à terme.
Pire, comme les Français sont des veaux (comme le disait le Général de Gaulle), ils subissent les manipulations de leurs dirigeants politiques et médiatiques (les journaleux) en n’ayant pas adopté les mesures qui s’imposaient en matière sécuritaire.

Maintenant, c’est trop tard pour agir, ou réagir.
La seule issue est de partir.

***

Compléments…

Les Israéliens sont malheureusement bien placés pour bien connaitre le monde arabe. Plus que jamais, il faut tenir compte de leurs analyses, cf. celles de la Mena, cliquer ici pour lire l’article de cette agence de presse particulièrement fiable : La fin des mythes, analyse du vendredi 20 novembre 2015 par Stéphane Juffa.

Toutes les personnes qui s’intéressent à ces problèmes de sécurité savaient que des attentats comme ceux du vendredi 13 novembre allaient se produire en France. Les autorités ont fait des fautes majeures en ne prenant pas les décisions qu’il aurait fallu prendre.
La manipulation de l’opinion publique qui se développe n’en est que plus choquante.

Dans le cadre de cette stratégie du désordre, il apparait clairement que les Américains ont su développer une opposition chiite aux monarchies pétrolières sunnites, en abandonnant jadis le Chah d’Iran devenu trop puissant, puis en s’attaquant à l’Irak de Saddam Hussein, laissant ainsi s’étendre le désordre dans cette région mais avec un équilibre des forces entre les grandes sectes musulmanes en présence.
Les dirigeants européens sont ainsi tombés dans tous les pièges qui leur étaient tendus.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

36 réponses à “Stratégie US du désordre, Islam et Europe”

  1. Andrea dit :

    Belle analyse que je trouve juste.

    Néanmoins, je pense les Américains suffisamment cyniques et machiavéliques pour laisser s’organiser,sur leur sol, un attentat
    de grande envergure de type bactériologique causant la mort de milliers de gens par l’exemple. Ce qui provoquera un krach historique et une fuite des capitaux vers l’Euro ou/et l’or.

    L’Euro montera de façon vertigineuse jusqu’à son implosion au bénéfice évidemment du dollar.

    Les Américains auront réussi à détruire l’Europe sans guerre.

    C’est le principe du « flight to quality » et à ce jeu-là, les Américains sont les plus forts. Ils sont capables de faire fuir les capitaux du monde entier ou de les rapatrier en fonction de leur convenance.

    Le seul soucis sera que le monde ne sera plus jamais le même.

    Quoiqu’il en soit, nous vivons des moments historiques.

    Salutations de Bruxelles, ville morte où l’etat d’urgence est décrété, les écoles, les centres commerciaux sont fermés, les transports en commun sont à l’arrêt et où les militaires patrouillent.

  2. Douglas Mortimer dit :

    Heureusement que ce sont nos alliés ! Quoique…

  3. Deres dit :

    Malheureusement, nos dirigeants cultivent eux aussi cette stratégie du désordre en interne pour mieux nous aveugler et nous dominer. Regarder comment ils n’assument pas du tout leurs responsabilités face à ce drame venant de leur politique au moyen-orient et de leur inaction criminel. Et regarder comment ils se servent de la crise pour faire avancer à grand pas leur agendas liberticides et camoufler leur incapacité complète à réformer le pays. La loi de finance actuelle 2016 ne respectait pas les objectifs officielles de plusieurs milliards bien avant que les 600 millions de dépenses supplémentaires … Et celles-ci seront détournés rapidement vers es objectifs clientélistes comme diminuer le reste-à-payer d’heure supplémentaire existant des forces de l’ordre …

  4. grouik dit :

    On va peut etre assister a l’effet inverse:les français étaient de plus en plus mous,naifs et assistés,ils vont vouloir se reprendre en main…et puis nul ne sait qui est vraiment derrière les attentats(sauf les gens autorisés),si on savait on aurait peut etre des surprises sur les commanditaires ET les éxecuteurs

  5. didier dit :

    Bonjour à tous,
    voilà une analyse qui résume bien la situation, les Français commencent à ouvrir les yeux mais je crains que cela soit un peu tard pour résoudre le problème en douceur,
    et que proposez vous d’autre Mr Chevallier après avoir dit « :Maintenant, c’est trop tard pour agir, ou réagir.
    La seule issue est de partir ».
    Pouvez vous être plus explicite?
    merci

  6. canteloup dit :

    « Maintenant, c’est trop tard pour agir, ou réagir.
    La seule issue est de partir. »

    Oui mais où ?

  7. Deres dit :

    Je ne pense pas que les USA maîtrise quoi que ce soit dans cette histoire. Nous ne faisons que récolter le fruit de nos erreurs et de leurs erreurs. Nos politiques ont fait l’euro pour copier les USA et le dollar tout puissant qui leur donnerait plus de pouvoir mais n’ont pas voulu aller plus loin dans l’intégration européenne qui aurait été nécessaire pour que ce soit un succès tout simplement car cela aurait diminuer leur pouvoir. Pas besoin des américains pour nous mettre dedans. Quand au moyen-orient, on observe juste que la stratégie de « nation-building » à l’oeuvre depuis 2001 en Afghanistan et en Irak a été un échec complet et que son successeur, dite des révolutions colorés, à l’origine du printemps arabe, marche mieux pour les américains mais répand le chaos aux alentours et jusqu’en Europe, ce qui n’était pas vraiment prévu. mais le résultat est très positif pour les néo-conservateurs américains car la Russie est repassé sous embargo économique quasi-définitif , la Syrie (membre du fameux axe du mal) est en cendres et l’Europe reste autant divisé et soumise aux idées américaines.

  8. Pierre dit :

    « Maintenant, c’est trop tard pour agir, ou réagir.
    La seule issue est de partir. »
    « ça va venir… »

    L’analyse est pertinente et plutôt bien écrite comme à votre habitude, mais je reste une fois de plus sur ma faim avec vos conclusions. Soit vous avez une conviction de la suite des événements et vous la partagez, soit vous avez une hypothèse et vous la partagez ou pas, mais quel est l’intérêt d’afficher l’expression d’une certitude sans la dire ? (si ce n’est nous laisser sur notre faim et nous expliquer que nous n’avons qu’à réfléchir par nous-même.)
    Voulez-vous parler d’une guerre sur notre sol ? d’une guerre civil ou pas ? Un éclatement de la zone Euro avec les conséquences financières qui iront avec (et que l’on imputera au terrorisme plutôt qu’à l’incompétence de nos élites européennes) ?
    Concrétement mon feeling est très négatif et j’ai des difficultés à y voir clair.
    En tout cas merci pour votre blog qui me fait réfléchir.
    Sinon, histoire d’être drôle…… par les temps qui cours est-il opportun de déménager en Belgique pour de l’optimisation fiscale ??? 🙂
    (ps : oui je sais, je n’ai pas fait avancer le schmilblick)

    • Glude dit :

      Parmi les choix il y’a Canada, Océanie, Asie.. et probablement d’autres. Tout dépend des préférences et des compromis que chacun est prêt à faire.
      Je suis au Canada depuis 3 ans.

      • MC de champagne dit :

        Je ne pense pas que le Canada soit la solution pour ce problème. Quand à partir, pas question, il faut juste se bouger maintenant et arrêter d être naïf. Les attentats de Paris font bouger les choses dans ce sens d ailleurs.

        • Josick dit :

          L’homme est un éternel espérant, ce qui évite les changements fondamentaux…
          C’est je crois dans les 75% de la population qui est aussi dans ce cas…
          Les autres font dans la déprime…
          Si tu es espérant, accepte la position inverse, la déprime… Ton approche de l’homme sera ainsi complète, tu feras du même coup l’expérience de l’unité et ta vie se relancera ! C’est au coeur du désespoir que se trouve le changement… si l’on est un espérant !

  9. Müller dit :

    Vous confirmez que les USA foutent le bordel partout tout en avançant des déclarations « complotistes ».

    Merci

  10. meteor dit :

    C’est la seconde guerre mondiale qui a sorti l’économie américaine du marasme. Le new deal n’a pas été suffisant pour ça. Si on se souvient que les fournitures d’armes par les USA étaient gagée sur l’or de l’angleterre on pourra dire que des profits importants ont été faits suite à la guerre. Cependant, l’attaque des bateaux américains par les U boats a conduit à un retournement de l’opinion publique. L’isolationnisme a ses limites et un beau jour il faut bien mettre les mains dans le cambouis.

    Cependant je doute qu’une telle stratégie de la propagation du chaos soit présente à l’esprit des USA. L’état d’esprit US est plutôt d’avoir une stratégie court terme. Ils ont du mal à se positionner dans le futur lointain. Ils sont plutôt opportunistes et quand la tactique se révèle non adaptée ils en changent rapidement (contrairement au français qui a du mal à admettre ses erreurs)

    En conclusion je dirai que oui ils ont mis le bazar partout car ils n’ont pas perçu toutes les conséquences à long terme. Ils changeront de stratégie si les intérêts des US sont menacés par les développements récents.

  11. FAN2 dit :

    Propositions de lieu d’exile :

    – USA : mais coût de la vie élevé
    – Costa Rica : proche USA tout en étant plus souple et moins coûteux

  12. Bupaya dit :

    Partir en Russie… Comme Depardieu !

  13. Pascal dit :

    En Suisse bien sûr

  14. yb69 dit :

    Hong Kong pour la liberté, mais avec un cout de la vie élevé, Taiwan plus intéressant tva 5% , IS 17% IR progressin de 5 à 40%… avec un cout de la vie plus bas que HK… l’australie ?

  15. Blend dit :

    Le Portugal.

    Ou de nombreux français sont partis ou en train de s’installer, principalement à Lisbonne.

    Avec de grosses facilités fiscales et administratives pour attirer le business.

    Concerné dans mon entourage et peut être bientôt moi, je m’interroge sérieusement, trop d’amis déjà partis à tel ou tel endroit et le vide s’est fait. Fuir ces incessants emmerdements « administratifs… » pour tout et pour rien, et cette insupportable et sinistre ambiance parisienne actuelle.

    Un petit lien :
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/11/21/ma-start-up-en-48-heures-a-lisbonne_4814794_3234.html

  16. Glude dit :

    HSBC a mené une étude intéressante sur le sujet : https://expatexplorer.hsbc.com/survey/countries (View Global Comparison). On peut faire varier les critères selon ses préférences et objectifs.
    Singap, Nouvelle Zelande et Canada sont dans le top 5 tous critères confondus.

  17. meteor dit :

    Merci pour votre réponse lapidaire !
    Nos points de vue sur ce sujet sont donc irréconciliables.
    Cordialement.

  18. Darkcity dit :

    La Bretagne.
    C’est le lieu français qui résistera le mieux à la WW3, lors de l’invasion russe en coalition avec des pays/groupes musulmans, contre l’Europe occidentale.
    Dimanche dernier, elle a déjà résisté au vote « A droite toute ».

  19. meteor dit :

    Article très récent qui devrait vous permettre (enfin) de réfléchir un peu sur l’attitude des idiots inutiles voire nuisibles qui prétendent gouverner la politique étrangère des USA. Je cite :

    Selon certains analystes et diplomates, c’est la profonde déception face à la position de la Maison Blanche sur la crise syrienne qui pousse les alliés des Etats-Unis à se ranger de plus en plus souvent du côté de la Russie.

    « De nombreux pays du Proche-Orient font remarquer que quatre ans se sont écoulés depuis le début de la crise syrienne. Or, les Etats-Unis ont soit semé le chaos en Syrie, soit n’y ont rien fait », affirme Faysal Itani, maître de recherches à l’Atlantic Council, un think tank de l’Otan.

    Tel un éléphant dans un magasin de porcelaine… Je suis sûr qu’ils ne l’ont pas fait exprès justement parce qu’ils ne peuvent pas anticiper au delà de 3 ans.

Commenter