27 février 2016 0

Banques américaines, 4° trimestre 2015

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques américaines

Les 8 plus grandes banques américaines présentant un risque systémique d’après la liste retenue par la BRI (Global list of Systemically Important Banks (G-SIBs) ont un leverage global de 11,89 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 8,41 % en amélioration par rapport aux trimestres précédents,

Document 1 :

2015 Q4CitigroupGoldman SachsWells FargoBank of AmericaMorgan Stanley
1 Assets1 731,21861,3951 787,632 144,32787,985
2 Equity205,13986,728193,132256,20567,662
3 Preferred st16,71811,222,21422,2737,52
4 Goodwill22,3494,14825,52969,7619,564
5 Tangible eq166,07271,38145,389164,17150,578
6 Liabilities1 565,14790,0151 642,241 980,15737,407
7 Leverage (µ)9,4211,0711,312,0614,58
8 Core Tier 1 (%)10,6198,858,296,86

Sommes en milliards de dollars.

Un rappel : un leverage au maximum de 12,5 était préconisé par ce bon vieux Greenspan dans les années 80, connu sous l’expression de ratio Core Tier 1 (l’inverse du leverage en pourcentage qui devait être supérieur à 8 %) mais après les turbulences financières des années 2008, il a relevé ses exigences à un leverage inférieur à 10 (le total des dettes ne doit pas dépasser 10 fois le montant des véritables capitaux propres).

Document 2 :

2015 Q4JPMorganBk of New York MellonState StreetTotal
1 Assets2 351,70393,72279,47610 337,43
2 Equity247,57338,03720,671 115,15
3 Preferred st26,0682,5522,703111,248
4 Goodwill47,32517,6185,663201,957
5 Tangible eq174,1817,86712,304801,941
6 Liabilities2 177,52375,853267,1729 535,49
7 Leverage (µ)12,52121,711,89
8 Core Tier 1 (%)84,84,68,41

Il faudrait augmenter les véritables capitaux propres (c’est-à-dire l’actif net tangible constitué des capitaux propres diminué des actions de préférence et des écarts d’acquisition, sans les minoritaires) de 151 milliards de dollars (ou diminuer le total des dettes de 1 500 milliards !) pour que ces 8 big banks too big to fail respectent les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan, à savoir un leverage inférieur à 10 selon cette méthode de calcul, le dénominateur étant le total des dettes, c’est-à-dire celui du bilan moins l’actif tangible.

Les autorités américaines ont d’ailleurs imposé à ces banques de relever le total de leurs capitaux propres de 120 milliards de dollars, ce qui est proche de mes résultats.

Les réglementations lourdes et complexes ne servent à rien. La seule intervention de ce bon vieux Greenspan expliquant une fois encore le principe de base des règles bancaires fondamentales, à savoir que les banques doivent avoir un total de leurs dettes inférieur à 10 fois le montant de leurs véritables capitaux propres, a suffi pour que toute la communauté financière et bancaire américaine s’y aligne, ce qui est loin d’être le cas en France !

Au fil du temps, après de fortes turbulences, ces big banks respectent ces règles, Citigroup étant la plus performante avec un leverage inférieur à 10.
Le système bancaire américain fonctionne normalement maintenant. Ce n’est pas le cas dans la zone euro.

Par rapport à la fin du 4° trimestre 2014, les capitaux propres réels ont augmenté globalement de 44,1 milliards de dollars pour ces banques et le total des dettes a diminué de 247,4 milliards, ce qui constitue des progrès insuffisants,

Document 3 :

2014 Q4CitigroupWells FargoGoldman SachsBank of AmericaMorgan Stanley
1 Assets1 842,531 687,558562 104,53817,539
2 Equity200,066184,39482,797243,47167,55
3 Preferred st10,46819,2139,219,3096,02
4 Goodwill23,59225,7054,1669,7779,636
5 Tangible eq166,006139,47669,437154,38551,894
6 Liabilities1 676,521 548,07786,5631 950,15765,645
7 Leverage (µ)10,111,111,312,614,75
8 Core Tier 1 (%)9,998,87,96,78

Une remarque importante : les Américains s’inquiètent de la puissance de leurs grandes banques alors que le total des actifs de leurs 8 plus grandes banques représente 57 % du PIB annuel des Etats-Unis (18 128,2 milliards de dollars à la fin du 4° trimestre),

Document 4 :

2014 Q4JPMorganState StreetBk of New York MellonTotal
1 Assets2 573,13274,119385,30310 540,70
2 Equity211,66421,52438,0391 049,51
3 Preferred st20,0631,9611,56287,796
4 Goodwill47,6475,82617,869204,212
5 Tangible eq165,67813,73718,608779,221
6 Liabilities2 407,45260,382366,6959 761,48
7 Leverage (µ)14,518,9519,712,53
8 Core Tier 1 (%)6,95,35,17,98

A titre de comparaison, le total des actifs de nos 4 Gos banques (qui sont loin de respecter les règles prudentielles d’endettement) représente plus de 3 fois le PIB annuel de la France, celui de la seule BNP-Paribas se monte même presque au niveau du PIB annuel, ce qui n’inquiète pas les Français !

Le leverage a progressé surtout au 4° trimestre par rapport au précédent (pour les banques qui ont le meilleur leverage, sauf pour Wells Fargo),

Document 5 :

2015 Q3CitigroupGoldman SachsWells FargoBank of AmericaMorgan Stanley
1 Assets1 808,368811 751,272 153,01834,113
2 Equity205,6387,703193,051255,90567,767
3 Preferred st15,21811,222,42422,2737,52
4 Goodwill22,4444,16825,68469,7619,652
5 Tangible eq167,96872,335144,943163,87150,595
6 Liabilities1 640,39808,6651 606,321 989,14783,518
7 Leverage (µ)9,7711,1811,0812,1415,49
8 Core Tier 1 (%)10,248,9498,246,46

La situation des banques qui ont un mauvais leverage s’est détériorée lors de ce dernier trimestre, Bank of New York Mellon et State Street étant les seuls mauvais élèves de la classe bancaire américaine,

Document 6 :

2015 Q3JPMorganState StreetBk of New York MellonTotal
1 Assets2 417,12247,274377,37110 469,51
2 Equity245,72821,538,171 115,45
3 Preferred st26,0682,7032,552109,958
4 Goodwill47,4055,71617,679202,509
5 Tangible eq174,32413,08117,939805,056
6 Liabilities2 242,80234,193359,4329 664,45
7 Leverage (µ)12,8717,92012
8 Core Tier 1 (%)7,775,658,33

Tout est simple.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l'instant.

Commenter