25 février 2016 2

Fed, inflation et croissance américaine

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Le CPI:LFESL (Consumer Price Index for All Urban Consumers: All Items Less Food & Energy), l’indice des prix basé sur un panier de produits de consommation, est déjà au-dessus de la barre critique des 2 % en janvier ce qui devrait inciter le FOMC à continuer à remonter le taux de base de la Fed pour contrer la résurgence d’inflation,

Document 1 :

Cependant, les gens de la Fed se basent plutôt sur le PCE:PILFE (Personal Consumption Expenditures: Chain-Type Price Index Less Food and Energy) qui est calculé à partir des variations des prix des dépenses effectives de consommation,

Document 2 :

De toute façon, la croissance est proche de son potentiel optimal aux Etats-Unis, le problème étant que, historiquement, la Fed se doit de ne plus prendre de retard pour contrer les risques inflationnistes.

L’objectif d’inflation qui est maintenant officiellement retenu par la Fed est celui d’un taux minimal de 2 %, ce qui est a priori trop élevé, en contradiction avec ce qui était admis auparavant, à savoir un taux compris entre 1,0 et 1,5 % pour éviter les risques déflationnistes et inflationnistes.

Ces préoccupations des gens de la Fed sont loin de celles des Marioles de la BCE car les fondamentaux ne sont pas respectés dans la zone euro, ce qui y provoque le plus grand désordre qui va en s’accentuant.

Mots-clés: , , , , , ,

2 réponses à “Fed, inflation et croissance américaine”

  1. ROQUET dit :

    Bonjour ,

    Tout vas bien la preuve : Prêts étudiants : les nouveaux « subprimes » de demain ?

    Le crédit automobile également concerné sans parler du gaz de schistes .

    http://www.boursorama.com/actualites/prets-etudiants-les-nouveaux-subprimes-de-demain-fbc447304dfcdc35e3c419392d3c85f8

Commenter