18 mars 2016 18

SNCF : en train… de faire faillite !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

La SNCF est en train… de faire faillite : elle enregistre 12,324 milliards d’euros de pertes sur des dépréciations d’actifs sur l’exercice 2015 pour 377 millions de bénéfices et 6,275 milliards de capitaux propres fin 2014


… mais elle affiche 5,615 milliards de capitaux propres fin 2015 !!!

C’est soit un miracle, soit une arnaque.

SNCF est une usine à gaz de la nomenklatura qui a déjà fait le même coup quelques années auparavant, la droite étant alors au pouvoir, en camouflant ses capitaux propres négatifs à la mi-août, lors d’une première application des règles comptables IFRS.
Ses dirigeants actuels ont encore été obligés de tenir compte de nouvelles règles comptables les obligeant à déprécier des actifs précédemment surévalués, ce qui produit une bonne douzaine de milliards d’euros de capitaux propres négatifs, donc la faillite inévitable, à moins qu’un investisseur soit assez fou pour la recapitaliser à hauteur de plus d’une douzaine de milliards d’euros, ce qui est fortement improbable.

La nomenklatura actuellement au pouvoir reprend exactement le même argumentaire que précédemment : ce ne sont que des pertes purement comptables, la SNCF est une très grande réussite que le monde entier nous envie, et ça marche auprès des Français !

L’URSS que tout le monde disait éternelle s’est quand même écroulée un jour sous le poids de ses dettes et de ses pseudo-entreprises publiques non rentables.

Il en sera de même un jour pour la France, rien ne presse…

Cliquer ici pour voir les contes de la SNCF qui ne publie pas ses comptes alors que, en tant qu’émetteur d’obligations, elle devrait le faire dans les règles.

Par ailleurs, les capitaux propres de toute entreprise doivent être de véritables capitaux apportés par des investisseurs ayant gagné cet argent et non pas des capitaux provenant d’emprunts, car ce sont alors des dettes, évidemment.

Dans ces conditions, l’Etat qui n’a pas de sous mais 1 600 milliards de dettes négociables, ne peut pas apporter de capitaux propres à la SNCF. Seuls des investisseurs privés ayant ces capitaux devraient pouvoir le faire, or, comme aucun ne le fera, la SNCF devrait être déclarée en faillite

A ma connaissance, personne n’a encore réagi.
Tout va bien.

Mots-clés: , , , , ,

18 réponses à “SNCF : en train… de faire faillite !”

  1. stenka dit :

    Bonjour,
    l’Etat qui n’a pas de sous mais 1 600 milliards de dettes négociables

    Certes mais l’état a aussi des actifs qui sont probablement plus élevés que ces dettes.
    Bâtiments, terrains, actions, etc…

    Après Air France, Areva, EDF, la SNCF, à qui le tour ?

  2. Patrick dit :

    1600 Milliards de Dettes… »certaines » (sauf à faire partiellement faillite…)
    et des actifs à la valeur très aléatoire…
    => Si demain l’Etat met en vente 100 Milliards d’actifs valorisés actuellement 100 Milliards… => Les investisseurs paieront-ils réellement 100 Milliards… ??? Ou ne les obtiendront-ils pas plutôt à 50 voir 25 voir 10 Milliards… ??? Avec de Bonnes Négos… !!!

  3. Yann dit :

    Je ne lis pas leur compte comme vous. Je comprends que le « dont fond propres » est la part des fonds propres utilisée pour financer les investissement, si bien que les capitaux propres ne sont pas mentionnés.

  4. DrStef dit :

    Il manque a ce tableau merveilleux le montant des subventions perçues par la SNCF…

    Certaines sont déguisées dans la ligne CA, en particulier le versement des 3 ou 4 Milliards pour les TER, par les régions… Les clients ce ne sont pas les régions, mais les gens qui paient leur billet et montent dans le train. :-)
    La vraie marge opérationnelle est donc bidonnée… avant même les dépréciations.

    En fait la SNCF propose un service qui n’a pas de demande. Et comme la folie de vos élus n’a pas de limites, ils ouvrent de nouvelles LGV :D
    Et les Français votent pour ces gens-là :D

    Stef du Canada

    • jp-chevallier dit :

      Oui ! Il n’y a pas qu’une arnaque mais une multitude, comme en URSS…

      • DrStef dit :

        M. Chevallier,

        C’est vous qui nous avez fait découvrir ces subventions. Vous aviez fait un dossier complet la-dessus il y a quelques années.
        J’ai retrouve le détail, dans un rapport parlementaire me semble-t-il. Environ 10 a 12 Milliards de subventions pour le rail chaque année (!! et la dette continue a croître :D ), au titre des TER, des dotations pour investissement dans le réseau, il me semble qu’il y a la-dedans les transport d’Ile de France aussi… et une histoire avec les retraites.

        C’est peut être le moment de faire un update :-)
        Et oui la SNCF est l’une des dernières entreprises soviétiques du monde
        Just in France

  5. Yann dit :

    2.9 Répartition du capital
    Le capital de l’établissement public est de 4,971 milliards d’euros.
    Il est constitué essentiellement de :
    - 2,2 milliards d’euros de dotations en capital correspondant essentiellement
    aux différents apports en numéraire versés par l’Etat ;
    - 2,8 milliards d’euros de dotations immobilières correspondant aux différents
    apports en nature reçus de l’Etat.
    A la création de l’Emetteur, les biens immobiliers, dépendant du domaine public ou
    privé antérieurement concédés à la société anonyme d’économie mixte (créée le 31
    août 1937) à laquelle il succédait, lui ont été remis en dotation. Ces biens, mis à
    disposition par l’Etat, sans transfert de propriété et à titre gratuit, sont alors inscrits à
    l’actif du bilan de l’Emetteur aux comptes d’immobilisations appropriés, avec une
    contrepartie de même montant en capital.

    source : http://medias.sncf.com/sncfcom/pdf/finance/dossiers/Dossier_de_Presentation_Financiere_relatif_au_Programme_d_Emission_de_Billets_de_Tresorerie-26mars2015.pdf

    ça ne donne pas pour autant le montant des capitaux propres et c’est incroyable que l’Etat se dispense de publier des comptes sincères et complets alors que les entreprises privées se voient de plus en plus ficquées

  6. Yann dit :

    c’est ici en page 13 :

    http://medias.sncf.com/sncfcom/pdf/finance/prospectus/SNCF_Mobilites_EMTN_2015_First_Supplement.pdf

    Au 30 juin 2015, les capitaux propres étaient de 6,735 Md€

    => la SNCF devrait être placée en ce moment en redressement judiciaire

  7. Du Guesclin dit :

    que la SNCF crève. En France pas de chômage pour les nomenklaturistes.

  8. kevin dit :

    Les fonds propres entourés ne correspondent pas aux fonds propres du groupe sncf mais aux fonds propres utilisés pour les investissement. Les réels fonds propres du groupe sncf sont indiqués dans les comptes de sncf mobilités et de sncf réseau ,qui sont pour 2015 de 13 034 M€(dont 8 615M€ de subventions) pour sncf mobilités)et de -11 630M€ pour sncf réseau. Soit en consolidant les deux de 1 404M€ (- 7 211M€ sans subventions).

  9. zelectron dit :

    RFF échapperait à la faillite ?

Commenter