6 juin 2016 11

Banque Martin Maurel et Rothschild & Co

Rédigé par dans la rubrique Banques : Banques françaises :

La Banque Martin Maurel s’apprête à fusionner avec Rothschild & Co…
Ainsi disparait la dernière banque française privée, indépendante et dirigée par les héritiers d’une famille fondatrice, ce qui est bien dommage.

L’opération n’est pas négative puisque la banque Rothschild & Co a de parfaits fondamentaux avec un leverage réel de l’ordre de 5,5 correspondant à un ratio core Tier 1 réel de 18 % environ !

Mots-clés: ,

11 réponses à “Banque Martin Maurel et Rothschild & Co”

  1. PPO dit :

    Reste la Banque Inschauspé !

  2. PPO dit :

    et Pouyanne

  3. olivier dit :

    ho zut, ma banque! mhhhh

  4. ratel dit :

    bonjour.

    En cas de tsunami bancaire,les petites banques,bien ou mal gérées ne pourront pas survivre.S’adosser à une grande banque,de surcroit plutôt solide parait être une stratégie de sagesse.Seuls les très gros pourront résister et être aidés (too big to fall).

  5. PPO dit :

    aidés par qui ?
    ah oui … les déposants !

  6. banville dit :

    Quel est l’intérêt de fusionner quand deux banques de cette taille se portent bien? Améliorer la capitalisation?

  7. PPO dit :

    Les régulateurs en tous poils (français et européens… entre autres) qui ne régulent au final pas grand chose de pertinent sont plein d’imagination pour ennuyer les petits avec des tonnes de paperasses toutes plus inutiles les unes que les autres …
    Du coup, par moment, il vaut mieux prendre son cash et laisser gérer les emmerdements par les autres, plutôt que de travailler sérieusement pour gagner des clopinettes …
    CQFD

  8. Julien dit :

    ça bruisse sur les moquettes

  9. banville dit :

    voila ce que dit mr Jovanovic à propos de cette fusion; je vous rappelle que ce mr avait été le premier à communiquer à votre sujet quant à la bataille gagnée contre la banque de France;

    FUSION TRES CURIEUSE DE LA BANQUE MARTIN MAUREL AVEC LA BANQUE ROTHSCHILD
    du 13 au 16 juin 2016 : Je couvre le secteur des banques depuis plus de 20 ans et quand j’ai vu que Martin Maurel va fusionner avec la Banque Rothschild, toutes les alertes se sont mises en route dans ma tête. Mon expérience m’a montré que, 9 fois sur 10, quand une banque fusionne soudain avec une autre cela veut dire que l’une d’elles est en faillite ou bien a de graves soucis de réserves fractionelles (ce qui revient au même).

    « Rothschild et la Banque Martin Maurel ont confirmé lundi leur projet de fusion en vue de donner naissance à « l’une des premières banques privées indépendantes en France » avec 34 milliards d’euros d’actifs sous gestion. La transaction devrait entraîner une légère augmentation du bénéfice net par action dès la clôture du premier exercie après fusion et « ceci avant synergies », soulignent les deux partenaires dans un communiqué »…

    Traduisez licenciements à venir. Et en général c’est le personnel de la banque en faillite qui paye le prix social. Ce qui est intéressant ici c’est que la Martin Maurel est valorisée à seulement 240 millions d’euros, une paille.

    Mais voyez la suite: « Le nouvel ensemble, qui opérerait sous le nom Rothschild Martin Maurel en France, compte « s’implanter plus significativement encore sur le territoire français et notamment dans les trois régions clés pour ses métiers que sont l’Ile de France, Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur ». Les activités de banque privée et gestion d’actifs constituent un des trois métiers du groupe Rothschild and Co, avec 50 milliards d’euros d’actifs sous gestion au niveau mondial ».

    Qu’en penser?

  10. banville dit :

    source blog
    jovanovic.com

    DES EXPLICATIONS A PROPOS DE LA FUSION MAUREL-ROTHSCHILD
    du 20 au 24 juin 2016 : De notre lecteur Mr Fabre: « Bernard Maurel le PDG de la banque M.M. est mon cousin, âgé maintenant de 83 ans, pour lequel j’ai une très grande admiration, et je pense connaître bien son problème. Il a 2 fils, mais l’un est rentré dans les ordres, et l’autre n’a pas désir à assumer la gestion de la banque et travaille chez un broker extérieur. Il avait déjà fusionné il y a une trentaine d’années avec la banque Martin qui également n’avait plus de successeur. Puis il y a une vingtaine d’annees environ, il y eut déjà un premier rapprochement entre M.M. et Rotschilds qui me semble-t-il fut sans suite.

    Donc je pense qu’il s’agit pour mon cousin de refaire la même opération que fit jadis la Banque Martin avec lui même, et qui consiste à trouver un repreneur solide et ne pas laisser sa banque risquer de partir à la dérive après sa mort. Je ne pense pas que ce soit une quelconque menace de faillite ou de sous-capitalisation car sa gestion ultra rigoureuse et prudente font que sa banque est très saine. Bien sûr, les Rotschilds ne font pas une mauvaise affaire non plus car ils font ainsi l’acquisition d’un gros morceau de la clientèle du gratin Marseillais dans le cadre d’une affaire saine. J’espere que mes lignes vous éclaireront sur cette « fusion tres curieuse » ». Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2016

Commenter