30 juillet 2016 3

Natixis 2° trimestre 2016

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques françaises

Natixis est l’entité cotée de l’usine à gaz BPCE. Comme les autres Gos banques françaises, les comptes publiés par Natixis ne donnent pas une image fidèle de la réalité, ce qui est condamnable partout dans le monde mais pas condamné en France.

Pour donner une image fidèle de la réalité, il faut retraiter les comptes publiés par Natixis à partir d’informations pertinentes publiées par… cette banque dans ses annexes !
Ainsi en est-il du montant des véritables capitaux propres (Core Tier 1 en Bâle III) qui se montent à 13,3 milliards d’euros,

Document 1 :

Le bilan… comptable ! (sic, le ridicule ne tue pas les banksters !) publié doit donc être retraité en fonction de cette donnée,

Document 2 :

En retenant les bons chiffres, le leverage réel est de 39,44 à la fin de ce dernier trimestre, ce qui correspond à un ratio Core Tier 1 réel de 2,54 % très loin des exigences de ce bon vieux Greenspan (un leverage inférieur à 10 ou un ratio Core Tier 1 supérieur à 10 %), mais en très légère amélioration par rapport aux trimestres précédents,

Document 3 :

Natixis2015 Q22015 Q32015 Q42016 Q12016 Q2
1 Assets511,8512,5500,3514,4537,9
2 Equity18,318,919,219,518,8
3 Deductions2,32,83,23,72
4 Goodwill3,53,53,63,53,5
5 Tangible eq12,512,612,412,313,3
6 Liabilities499,3499,9487,9502,1524,6
7 Leverage (µ)39,9439,6739,3540,8239,44
8 Core Tier 1 (%)2,52,522,542,452,54

Sommes en milliards d’euros.

Comme je l’ai déjà écrit, Un petit rappel : la banque des frères Lehman a fait faillite en 2008 avec un multiple d’endettement (mon µ), le leverage, de… 32 !

Ils ne parlent pas évidemment des 12,8 milliards d’euros (autant que le montant de leurs actifs tangibles !) que la Banque de France leur prête généreusement en mettant en pension des titres dans le cadre des Certificats de Dépôt Négociables (CDN)…

Document 4 :

… ni des milliards que leur prête la BCE qui ne cite aucun chiffre ni aucune banque bénéficiaire de ses largesses.

Un rappel encore : ce bon vieux Greenspan préconise que le leverage réel des big banks too big to fail soit inférieur à 10, non pondéré des actifs avec le montant des capitaux propres réels (les actifs nets tangibles, sans les écarts d’acquisition), et que son inverse, le ratio Core Tier 1 soit supérieur à 10 % comme le préconisent aussi la BRI, Axel Weber, l’EBA, la Fed, la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni, la Banque du Portugal et la directive européenne CRR/CRD IV.

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 35,6 milliards d’euros ou diminuer le total du bilan (et des dettes) de… 379 milliards pour respecter les règles prudentielles d’endettement préconisées par ce bon vieux Greenspan !

Pour l’instant, ça marche. Tout va bien : il n’y a pas eu de tsunami bancaire.

La capitalisation boursière de Natixis de 10,7 milliards d’euros est complètement déconnectée des réalités, même après la chute des cours des actions de ces dernières mois.

Le retour aux réalités sera rude…
Heureusement que peu de gens lisent ce que j’écris car ça fait peur !

Cliquer ici pour voir les résultats de Natixis d’où sont extraites ces informations.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réponses à “Natixis 2° trimestre 2016”

  1. jackbenoit dit :

    Les stress tests sont OK , donc tout va bien .. ?

  2. Ğaluel dit :

    Mais la faillite de la banque des frères Lehman fut une décision politique, pas économique. De fait si la BCE continue d’approvisionner sans fin les banques, malgré leurs ratios très bas, sans décision politique de faire quoi que ce soit d’autre, laissant le reste de l’économie faire faillite, tandis que les banques seraient éternellement mises à flot de cette façon, où est le problème ?

    Qui donc pourra faire quoi que ce soit ? Puisque in-fine la monnaie officielle ne peut pas être refusée pour payer toute dette, comment l’émission sans fin de cette monnaie pourrait mettre en faillite le système bancaire qui l’émet, Banque Centrale et privées main dans la main ?

    • Héfaillitos le dieu de la forge :) dit :

      votre observation est très pertinente, Galuel. Ce système est absurde et ne cessera non pas de sa belle mort logique dans un monde rationnel, mais quand les politiques le décideront.

      Quand ce système absurde va cesser ? Il faut donc raisonner en terme d’obstacles à la faillite légale aux frais du peuple sans que les politiques ne puissent être inquiétés. Ni que personne ne puisse faire de procès.
      On a voté il y a peu des lois « protégeant les assureurs en cas de sortie massive des assurances vie »… en argentine, on bloqua les assurance-vie. C’est bonnet blanc et banc bonnet.

      Je me suis posé la question et ai conclu que ce sont les programmes d’ »injections de liquidités » de Drgahi qui sont l’élément à surveiller. Il sert à « fluidifier les échanges ».
      En argentine, faillite il y a une douzaine d’année, on a bloqué tout d’un coup, tenté de rembourser les preteurs internationaux, l’économie s’est immédiatment écroulée et ça a crashé quand ça a crashé.
      Et les argentins ont été remboursés à la mode Weimar. C’est inéficace car la nouvelle se répand trop vite chez le bon peuple.

      C’est un peu la même chose qui nous attend, mais de façon plus élaborée. Les investisseurs internationaux sont remboursés aux échéances de leurs oat et vont sous d’autres cieux. Tandis que les banques de chaque pays achètent les oat de leur pays.
      En parallèle, des titre de créances négociables à la bdf maintiennent en vie des banques insolvables…
      La dette publique de chaque pays est donc en ce moment même re-nationalisée sans que l’on vous le dise.
      Et chaque pays fera faillite tout seul comme un grand, lorsque l’euro aura éclaté ou en même temps, ou un tout petit peu avant. Peu importe.
      Le volet monnétaire est toujours le final d’une crise (et c’est à ce moment que le peuple découvre qu’on s »est encore foutu de lui)

      La transformation en plomb de votre or a donc été retardée… profitez-eb pour vous sauver.

      j’ai posté cette vidéo fin 2011, à l’époque de la « palme d’or » le temps passé confirme tout.
      heureusement, d’autres personnes l’ont repostée car elle avait disparu.

      https://www.youtube.com/watch?v=Hdw7ygE0htM

Commenter