3 juillet 2016 17

Taux, manipulations et réalité

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

La semaine post Brexit s’est terminée sur des plus bas record pour les rendements des bons à 10 ans des Trésors helvète, français et anglais mais pas pour ceux du Bund qui sont restés au-dessus de leur plus bas atteint le 24 juin (le lendemain de la votation fatale) ce qui montre clairement que des opérations anormales ont eu lieu (par des entités allemandes) pour sauver des eaux le Bund !

Document 1 :

Les rendements des Notes à 10 ans n’ont pas battu leur plus bas record mais ils n’en ont pas été loin,

Document 2 :

L’écart entre les rendements du Bund et du Schatz est tombé à un niveau très bas malgré les interventions intempestives pour sauver les apparences,

Document 3 :

Dans ces conditions, les écarts entre les rendements des bons à 10 ans et à 2 ans continuent à plonger, ce qui est annonciateur de l’accentuation de l’€-crise,

Document 4 :

Une fois de plus, le Brexit n’est qu’un épiphénomène qui n’a fait que donner un coup d’accélérateur à un mouvement de chute des rendements des bons des Trésors (entamé en juin 2007 !) en concordance avec l’accentuation de l’€-crise,

Document 5 :

Les rendements des mauvais bons des Trésors de ces autres cochons de pays du Club Med que sont ceux de l’Italie et de l’Espagne ont même plongé après le Brexit, ce qui signifie que des investisseurs de ces pays préfèrent avoir dans leurs comptes ces bons plutôt que des zeuros,

Document 6 :

Les indices actions américains et britanniques ont retrouvé leur niveau précédant le Brexit, ce qui signifie que l’Amérique est suffisamment forte cette année pour supporter le choc de l’€-crise et que la dévaluation de la livre stimulera l’activité du Royaume encore Uni.
Par contre, les cours des banques de la zone sont encore au plus mal…
Pour l’instant, tout va bien.

Mots-clés: , , , , ,

17 réponses à “Taux, manipulations et réalité”

  1. Bertrand dit :

    BOUM les banquiers mafieux……ca c’est autre chose……que la petite Grèce.

  2. polo dit :

    Alain Greenspan à dit sur CNBC que pour sauver la situation actuelle qu’il était important de revenir au standard or , amusant non

  3. Kaiser dit :

    Le short d’une vie comme disait Bill Gross …

  4. Glude dit :

    Merci pour les données sur l’Espagne et l’Italie. La nomenklatura a réussi a sauver les apparences jusqu’à présent en contenant la divergence…

  5. daniel dit :

    Bonjour à tous,
    Je débute en économie et j’aimerais comprendre le mécanisme de l’écart des bons à 2 et 10 ans. En quoi cet écart est-il important à mesurer? quel est son impact et pourquoi?
    Quelqu’un peut-il m’expliquer SVP?

  6. BA dit :

    Avant tout le monde, Charles de Gaulle avait compris que l’impérialisme et la construction de gigantesques usines à gaz supranationales étaient vouées à l’effondrement et à la mort.

    Charles de Gaulle avait compris que le gigantesque Troisième Reich allait se désintégrer et que l’Allemagne, elle, allait survivre.

    Charles de Gaulle avait compris que la gigantesque URSS allait se désintégrer et que la Russie, elle, allait survivre.

    Charles de Gaulle savait, lui, ce qu’était LE SENTIMENT NATIONAL.

    Les nations ne sont certes pas immuables, mais il en naît de nouvelles de plus en plus.

    Quand vous regardez le nombre de nations existant à la surface de la planète, il y en a de plus en plus.

    Par exemple : vous pouvez regarder le nombre de nations qui ont un siège à l’Organisation des Nations Unies.

    A sa naissance, l’ONU regroupait 51 nations. Aujourd’hui, l’ONU regroupe 193 nations. Leur nombre continue à augmenter. Dans les années qui viennent, l’ONU va accueillir de nouvelles nations qui vont naître : la Palestine, le Kosovo, les îles Cook, Niue, le Sahara occidental, le Somaliland, etc.

    La grande tendance pluri-millénaire, c’est la fragmentation des regroupements déjà existant, partout dans le monde.

    Problème : la construction européenne est à contre-courant de cette tendance pluri-millénaire.
    C’est ça, la folie suicidaire de la construction européenne !

    Les êtres humains veulent de plus en plus accéder à l’indépendance nationale, les êtres humains veulent de plus en plus DISLOQUER les regroupements déjà existant …
    … et pourtant la construction européenne s’acharne à aller contre ces forces nationales toute-puissantes ! Erreur historique majeure !

    Ces forces nationales (et même : ces forces nationalistes) sont des forces toute-puissantes : au XXIe siècle, elles vont désintégrer l’Union européenne.

    La dislocation de l’Union européenne est inéluctable.

Commenter