16 août 2016 8

15 août

Rédigé par dans la rubrique Europe :

Le 15 août, tout le monde est en vacances, il ne se passe jamais rien mais le 15 août 1971 est la date la plus importante de l’Histoire économique !

En ce 15 août 2016, avec Fred Rabeman, analyste technique, nous prévoyons l’accentuation de l’€-crise dans un avenir proche avec des conséquences majeures, du même ordre que celles de la crise de 2008…

Le 10 avril dernier, nous avions prédit un €ffondrement dans les semaines à venir (fin mai, début juin) qui s’est manifesté en fait sous la forme du Brexit qui aura été une répétition douce de ce qui se produira, avec en particulier un tsunami bancaire.

Pour ma part, les fondamentaux de la vieille Europe continentale sont en concordance avec le déclenchement d’une telle crise, cf. mes analyses concordantes.

Pour Fred Rabeman, la parité €/£ est déterminante : elle est dramatiquement en hausse et elle sera critique à partir du moment où elle atteindra 0,90.
Comme elle a déjà atteint 0,87 le 15 août (déjà à un niveau supérieur à celui qui a précédé la faillite de la banque des frères Lehman), les échéances funestes se rapprochent,

Cette nouvelle crise pourrait provenir d’un pays périphérique, c’est-à-dire non majeur. Les pays dits de l’Europe de l’Est, issus des anciennes démocraties populaires du temps de la splendeur de l’URSS, sont dans des situations délicates, surtout à cause de leurs banques qui ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement.
Comme les banques italiennes sont fortement engagées sur ces pays, surtout ceux du Sud, la chute des dominos bancaires pourrait commencer dans ces pays pour se propager ensuite dans la zone euro, accentuée par le surendettement de beaucoup de pays européens.

La crise tant attendue de l’€-système peut se produire sans dommages majeurs pour les Américains car la croissance se maintient dans des conditions optimales avec des records historiques pour les marchés d’actions.

Cliquer ici pour consulter mon article du 10 avril sur nos prédictions antérieures.

Mots-clés: , , , , ,

8 réponses à “15 août”

  1. ratel dit :

    Bonjour et merci pour votre mise en garde.

    Pas mal d’analystes disent que les banques ne pourront pas résister à un nouveau choc du type lehman brothers..ça craint !

  2. Rastapopoulos dit :

    Une chose que je ne comprends pas bien..
    Les banques ne prêtent plus d’argent et empruntent auprès de la BCE à des taux défiant toute concurrence.
    Comment peuvent-elles être dans le rouge ?

    Merci de vos éclaircissements.

  3. espagnoux dit :

    pourquoi la paire €/£ est elle si déterminante ?
    d’autre part, les banques ont un accès « open bar » à la liquidité , s’il le faut la BCE utilisera d’autre cartouches pour prévenir les risques systémiques ; si des banques doivent tomber, ce sera une décision politique plutôt que financière, ne croyez vous pas ?

  4. Bertrand dit :

    Encore un 15/8 passé sans catastrophe …..merde alors.

  5. tout va bien en euroland pour le moment dit :

    les faillites arrivent en octobre, bertrand. Ne soyez pas trop natixien, heu optimistes.

  6. ratel dit :

    bonsoir

    sur la période 2007/2009 on retrouve effectivement une corrélation entre la chute des marchés et la hausse de l’euro/gb. ( chute lehman brothers)

    sur la période 2015/2016 on retrouve une nouvelle fois ce scénario.cependant en ce mois d’aout 2016 il semblerait que pour une hausse de l’euro/gb on retrouve une relative petite chute des marchés.Les banques centrales freinent la chute des marchés ?

    La comparaison des 2 périodes montre que la hausse actuelle de l’euro/gb est encore en dessous de la hausse de 2007/2009.

    dans le scénario ou l’euro/gb continuerait de monter,la chute des marchés va t elle rattraper son retard à la baisse et la ça va être une claque mémorable ou bien les marchés continueront de baisser plutot raisonnablement comme depuis le début 2015 aidés peut être par les banques centrales ?

    les 2 scénarios sont ouverts..

Commenter