13 septembre 2016 15

Illary Clinton

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Illary (sans H !) Clinton est malade et ce n’est pas une pneumonie bénigne ni une déshydratation passagère comme le rapportent aussi un certain nombre d’articles…

En 2012, alors qu’elle était Secrétaire d’Etat (Ministre des affaires étrangères), elle a déjà été victime d’un problème de santé grave avec un caillot de sang dans le cerveau qui lui a fait perdre connaissance et la mémoire pendant un certain temps d’après les informations publiées mais sans préciser davantage ce qu’il en était de cette maladie présentée officiellement comme étant une commotion cérébrale.

Le 11 septembre, elle vient d’être victime d’un autre problème de santé présenté dans un premier temps comme étant un malaise passager résultant d’une déshydratation en assistant dans la chaleur aux commémorations des attentats du 11 septembre, puis dans un deuxième temps à une pneumonie qui aurait été diagnostiquée 3 jours plus tôt alors que précédemment ses quintes de toux lors de meetings avaient été attribuées à des allergies.

Les informations sur la santé d’Illary Clinton diffusées par son entourage, à plusieurs reprises, ne correspondent pas à la réalité.

Par ailleurs, tout le monde s’attendait à ce que Donald Trump attaque violemment sa rivale sur sa santé une fois de plus après ce soi-disant malaise, or, au contraire, il n’en a rien fait. Il a même… formulé ses vœux de prompt rétablissement.

Tous ces éléments a priori discordants deviennent cohérents quand on prend en considération qu’Illary Clinton est bien atteinte de problèmes de santé graves qui vont l’empêcher de pouvoir enfin devenir Présidente.

En effet, Donald Trump a très certainement des informations fiables sur l’état de santé réel de sa rivale et il sait très bien qu’elle ne pourra pas poursuivre normalement sa campagne électorale.
Il ne l’attaque donc plus sous cet angle car les électeurs plus ou moins indécis ne feront de toute façon pas confiance à une personne diminuée physiquement et intellectuellement, incapable de pouvoir assumer normalement les lourdes charges qu’impose la Présidence des Etats-Unis.
Par contre, il accentue sa campagne en la rendant plus incisive et plus présidentiable, ce qui lui permet de recevoir, enfin, le soutien de l’establishment Républicain qui était jusqu’ici réticent.


Illary Clinton est très (trop) active depuis longtemps, d’abord en faisant élire son gros Bill à la Présidence, puis en continuant une carrière politique personnelle très éprouvante avec en particulier une campagne perdue contre Obaba, des primaires plus ardues qu’elle ne le pensait.
Par ailleurs, elle est certainement victime également d’une mauvaise hygiène de vie, sans activité physique avec un mauvais régime alimentaire qui fait apparaitre un visage boursouflé et un certain embonpoint associé possiblement à un excès de mauvais cholestérol qui provoque de graves problèmes de santé chez une femme surmenée à la fin de la soixantaine.

Pour les Américains (leurs dirigeants les plus influents), l’essentiel est que l’Amérique garde le leadership sur le Monde (libre).
Trump est justement en pleine forme pour défendre les intérêts de l’Amérique après les années Obaba.

Mots-clés:

15 réponses à “Illary Clinton”

  1. ratel dit :

    bonsoir.
    Effectivement,comment comment imaginer cette femme titubante se rendre sur un thêatre de guerre ou l’armée US serait engagée ? comment imaginer cette femme boursoufflée à la place de bush sur les ruines des tweens towers lors de l’attaque du 11 septembre ? difficilement c’est certain.Qu’en à trump il a intéret à également soigner son physique même s’il apparait plus costaud qu’ HC.

  2. bil dit :

    des politiciens surmenés ah ah ah elle est bonne !

  3. grouik dit :

    « un certain embonpoint associé possiblement à un excès de mauvais cholestérol »:bravo au docteur Chevallier pour ces éclaircissements!Je crains qu’il ne faille chercher plutot du coté de l’abus de médications et autres substances impossibles a nommer ici.A voir l’aspect des candidats en France,meme problèmes de surpoids et d’excitation incontrolée pour nombre d’entre eux.Seul satisfecit:coiffure impeccable pour tous,la coiffure c’est important!

  4. banville dit :

    L’élection de Trump devrait, à mon humble avis, contrarier l’establishment européen ainsi que nos médias et peut être ouvrir quelques perspectives quant aux futurs votes en Europe. Non?

  5. H. dit :

    Bonjour,

    Votre post m’incite à évoquer le dernier billet de Charles Gave sur son site Institut des Libertés consacré à Mme Clinton: « Les casseroles de madame Clinton » (http://institutdeslibertes.org/11482-2/)
    Comme le dit l’auteur en parlant de Donald Trump « Depuis l’émergence de Ronald Reagan, je n’ai jamais vu quelqu’un être aussi attaqué par les oints du seigneur et autres hommes de Davos… » alors que « madame Clinton, la candidate « de gauche », c’est-à-dire de Goldman-Sachs et de Wall-Street, pétrie de bons sentiments et munie d’une énorme expérience puisqu’elle fût sénateur de l’Etat de New-York où elle vota pour la guerre en Irak, ministre des affaires étrangères de Barak Obama, créatrice de la fondation Clinton, œuvre charitable bien connue. Et donc elle a fait don de sa personne à son pays depuis fort longtemps puisqu’elle n’a jamais rien fait d’autre dans sa longue vie que de la politique, ce qui, chacun en conviendra est admirable. Remarquons au passage que la fortune actuelle des Clinton se monte à plus de $ 300 millions, ce qui prouve que faire don de sa personne à son pays peut être payant. »

    Je vous laisse découvrir la nature des « casseroles », soigneusement passée sous silence par nos chers médias, mais il est évident que suite à cet incident, l’hypothèse d’une victoire de Donald Trump prend de plus en plus de corps . Le 4 novembre prochain pourrait bien nous réserver des surprises.

    Bonne journée

  6. G&S dit :

    Certains évoquent également une maladie aux conséquences plus… immunitaires.
    Un certain William C. en souffrirait également.

  7. hagen dit :

    Pauvre nigaud, pourquoi avez-vous peur de dire le nom ici? C’est la crainte que la CIA aille vous chercher dans votre sous-sol? Si vous avez un nom dites le, sinon fermez votre g????e.

Commenter