28 janvier 2017 8

Target 2 : de Danke schön à l’€-tsunami (novembre 2016)

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

Je reprends ici en l’actualisant l’article que j’avais écrit en octobre dernier sur ce sujet qui montre bien que l’€-zone est en sursis…
Les derniers chiffres publiés par les Marioles de la BCE remontent à fin novembre. Depuis cette date, la situation s’est encore détériorée surtout dans ces cochons de pays du Club Med.

Une monnaie unique pour des pays souverains qui ont des niveaux et des gains de productivité différents est contraire à toute logique économique élémentaire, une absurdité et pourtant l’€-système continue à fonctionner mais grâce à l’Allemagne qui comble les déficits de ces cochons de pays du Club Med (comme le montrent aussi clairement les soldes des balances commerciales), ce qui donne l’illusion que ce sauvetage miraculeux pourra se poursuivre éternellement…

Target 2, le système de transfert express automatisé transeuropéen à règlement brut en temps réel, (Trans-European Automated Real-time Gross settlement Express Transfer system) en est un autre exemple.
Tous les transferts de capitaux d’un pays à un autre effectués par les banques de la zone passent obligatoirement par son intermédiaire.

Les données de la BCE montrent clairement que pour ces cochons de pays du Club Med, les soldes de ces flux de capitaux avec les autres pays sont chaque mois fortement négatifs, c’est-à-dire que les sorties de capitaux dépassent largement les entrées, le déficit ayant été de 38,7 milliards d’euros pour la France pour le seul mois de novembre dernier de… 330,4 milliards pour l’Espagne et 358,6 milliards pour l’Italie !

Document 1 :

Horrible ! Epouvantable ! Et pourtant c’est bien réel, et ça a été pire… mais le système ne s’est pas encore écroulé parce que les flux de capitaux de l’Allemagne avec les autres pays sont chaque mois fortement positifs, c’est-à-dire que les entrées de capitaux dépassent largement les sorties, l’excédent ayant été de… 754,1 milliards d’euros en novembre dernier !

Document 2 :

Globalement, le système est équilibré : les 871,8 milliards de déficits de ces cochons de pays du Club Med en novembre sont rattrapés par les excédents de l’Allemagne, auxquels il faut ajouter les soldes des autres pays de la zone, dont celui du Luxembourg qui rattrape bien la situation qui continue à se dégrader fortement,

Document 3 :

Depuis le début des données publiées de Target 2 en mai 2008 le cumul des déficits de ces cochons de pays du Club Med est de… 48 075 milliards d’euros (fin novembre) rattrapés par 44 670 milliards d’excédents de l’Allemagne !

Document 4 :

Tous ces chiffres sont astronomiques, dingues, à l’image de cette histoire de fous qu’est l’€-système.

Pour l’instant, tout va bien !
Pas d’€-tsunami.

***

Compléments :
Les flux de capitaux interbancaires entre les pays de la zone passent obligatoirement par Target 2 mais d’autres flux de capitaux n’y transitent pas.
Ce sont les balances des paiements des pays de la zone qui comptabilisent finalement tous les flux.
Ainsi, dans la balance des paiements de la France, des déficits sont compensés par des entrées de capitaux, en particulier par 1 000 milliards d’euros provenant d’investisseurs étrangers ayant acquis des bons du Trésor (d’après l’AFT).

Par ailleurs, Target 2 ne rend pas compte de l’hypertrophie de l’agrégat monétaire M1, ce qui est encore un autre problème majeur…

Cliquer ici pour accéder aux données de la BCE d’où sont tirés ces graphiques.
Cliquer ici pour lire mon article précédent sur ce sujet.

Mots-clés: , , , , , , , , ,

8 réponses à “Target 2 : de Danke schön à l’€-tsunami (novembre 2016)”

  1. DrStef dit :

    ENORME … YUUUUGE
    L’interview a la BBC du futur ambassaduer americain a l’UE par Alan Neil … BIG LEAGUE ! :D :D

    AN: I mean you’re clearly not a great fan of Brussels or these bureaucrats like Juncker.

    TM: Well, I had in a previous year a diplomatic post where I helped to bring down the Soviet Union, so maybe there’s another union that needs a little taming. :D :D

    AN: What do you think of Mr Juncker?

    TM: Well Mr Juncker was a very adequate mayor of some city in Luxembourg and maybe he should go back and do that again. :D :D

    https://www.youtube.com/watch?v=7mxFUa1wzEw

    Et il se confirme que l’administration Trump ignore Merkel pour faire pression sur l’UE dans les negotiations du Brexit

    :D

    Stef

  2. Wallsbach dit :

    Dans l’excédant Allemand ; je me demande quand même combien leur appartient vraiment .
    Le plagiste millionnaire Grec a son compte bancaire plutôt à Frankfurt qu’Athene.
    Ca revient au meme qu’un pequenot texan qui place à NY au lieu de Forth-Worth.

    Pour moi la vrai question est de savoir qui achète la French Dette , est-ce de l’argent etranger du style
    les devises qu’on a echangé contre du petrole qui reviennent se placer (donc pas à nous) ou est ce Mamie Shampoing dont les capitaux ont filé discret (donc à nous(je ne suis pas coco))au Luxembourg qui reviennent chercher contre-partie sous un masque, car si l’euro explose la monnaie local vaut peanuts.

  3. Bertrand dit :

    Une monnaie commune ne peut tenir que si les fiscalités sont identiques….en dehors de ca point d’existence possible….histoire de dingues…..encore une volonté de domination des teutons…..tout cela prépare la’guerre….en plus avec une conne physicienne des pays de l’est……aux barricades français.

  4. Zebla dit :

    48 000 milliards ?? N’importe quoi ! D’où pouvez-vous tirer une telle énormité ! 15 fois le PIB de l’Allemagne !

    Les comptes target 2, ce sont des soldes ! Des SOLDES !

    Sur le document 2 on voit bien que le solde positif de l’Allemagne passe de 100 à 750 mds sur la période de 9 ans…

  5. Bertrand dit :

    Mr Chevallier ne perdez pas votre temps à prouver par de savants graphiques que l’euro est mort.
    Tous les financiers le savent , c’est pourquoi ils n’ont pas hésité à balancer le fric à tout va avec leurs banques en faillite.
    Comment on en sort?
    Jamais ou en une fois brutale.
    Jamais….paupérisation européenne.
    Une fois brutale….nouveau breton wood dirigé par les USA au profit des usa.
    De toute manière d’immenses pertes de valeur , ce qui valait 100 ne vaudra plus que 10.
    Aussi bien pour les capitaux que pour les dettes et les choses investies en dur.
    Aucun moyen de protection préalable.
    Le delai???? C’est l’administration Trump qui le fixera avant 18 mois.

    • Whoa dit :

      @Bertrand dit : « Comment on en sort?
      Jamais ou en une fois brutale. »

      Ni l’un, ni l’autre. Suivons les courbes de Mr J.P. Chevallier, il faut s’appeler Hollandouille pour apercevoir un hypothétique inversement.

      Le Brexit a donné un signal clair net et précis. le referendum italien, un deuxième. Trump un troisième.

      La BCE sous pression fait l’objet d’une mise sous tutelle germanique. Une fédération sous condition allemande instaurée dans les semaines à venir reste improbable, des accords intermédiaires continueront le travail de sape, et d’autres pays amplifieront l’exode de l’enfer €.

      Tout ceci est progressif, nous sommes déjà dans une logique de détricota de la zone EU, politique et monétaire.

      Il y a le feu au lac depuis 2008, avec une ébullition de la merdouille aux retombées dévastatrices qui coûtent plus cher qu’elles ne rapportent. Avant de faire le ménage et repartir sur de nouvelles bases, il faut neutraliser les coco-bobo-zozo qui nous ont mis dans le pétrin, c’est bien avancé, mais pas encore gagné.

      C’est l’année du coq. Attendons de voir ce que les poules vont nous pondre.

  6. Tonio dit :

    Ce ne sont pas des flux, mais des stocks !

    « Balance » veut dire « bilan ».

    Il ne faut pas les cumuler !

    C’est déjà fait !

    N’importe quoi !

    Je plussoie Zebla : sur ce coup-là, M. Chevallier vous vous fourvoyez.

    TARGET est peut-être déséquilibré, mais les montants en jeu sont bien plus faibles que ceux que vous avez calculés.

    • jp-chevallier dit :

      Après qq vérifications, balance, en anglais et en matière financière, signifie bien solde, affecté logiquement dans les séries de la BCE d’un signe + ou -
      Bilan, c’est balance sheet !
      J’ai raison, mais en fait, ce sont les Marioles de la BCE qui se plantent dans tous les sens : c’est le foutoir dixit le Donald et il a raison lui aussi !

Commenter