6 février 2017 10

Frexit et pause-café

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

Ce matin, lundi 6 février, ça va comme un lundi
Lors de la pause-café de 10 heures les traders chargés de défendre les apparences ont laissé faire les autres…

Résultat : les rendements du 10 ans français ont bondi à 1,135 % alors que ceux du Bund ont eu un gros coup de pompe à 0,393 %.
Leur écart a atteint 74,2 points de base
pour redescendre un peu par la suite mais en restant au-dessus de la barre des 70,


Tout va bien, la pause-café est terminée.

Complément : spread OAT/Bund 77,2 bp à 17 h…

Mots-clés: , , ,

10 réponses à “Frexit et pause-café”

  1. Julien dit :

    ITALY-GERMANY 10-YEAR SPREAD ABOVE 200 BPS; 1ST TIME SINCE 2014

  2. josick dit :

    « Lors de la pause-café de 10 heures les traders… » On parle là de la salle des changes à la Banque de France ? J’y intervenais ponctuellement et aussi sur les postes Reuter des 2 sous gouverneurs et du gouverneur, alors JC Trichet.
    Personnellement, pendant les pauses, au lieu d’aller boire une cigarette et fumer un café -à moins que cela soit l’inverse, fumer un café, boire une cigarette-, j’ai dans un premier temps développé un logiciel d’étiquette qui a beaucoup plu (cela faisait 10 ans qu’on attendait un tel logiciel m’as-t-on dit) et qui donc a été diffusé sur les 6 mille postes de la BdF.
    Ensuite, j’ai eu un troisième contrat pour développer un logiciel tableau de bord de suivi économique de la France. Carte blanche, le pied pour moi. Et accessoirement donc d’intervenir chez le Gouverneur et en salle des change.
    Malheureusement, ayant découvers un virus sur une disquette à destination du poste du gouverneur, et l’ayant signalé, j’ai été accusé d’avoir introduit le virus. Après enquête, c’est sur le poste de l’accusateur que fut retrouvé le virus. Il était lui parfaitement adapté au fonctionnement de la banque bien qu’externe, ne faisait rien et émargeait quotidiennement à… 4500 francs la journée. Il trouvait par ailleurs que j’en faisais trop.
    Quand j’ai eu mon logiciel fini, devoir le connecter au gros système et de devoir passer par lui, LE spécialiste réseau. Le problème est qu’il n’a pas bougé, m’a demandé de lui expliquer comment faire. J’ai donc décidé de me passer de ses services et j’ai pris contact avec celui qui réalisait les graphiques à destination du gouverneur, le connaissant pour l’avoir aidé précédemment à de nombreuses reprises.
    Il m’a expliqué le fonctionnement du gros système et j’ai proposé un système d’acquisition de donnée qui exigeait un accord entre deux services en guerre pour cette raison depuis 1 an et demi. Une semaine après l’affaire était classée et j’avais été chargé de rédiger le protocole d’accord.
    Evidemment, je suis ensuite devenu la cible, de là les fausses accusations sur l’introduction d’un virus dont par ailleurs j’avais, respectant le protocole, découvers l’existence.
    L’accusateur a voulu ensuite me charger d’une responsabilité, celle du master disque dur pour les 200 postes des directeurs de succursales. J’ai objecté qu’il n’avait pas à faire cela mais que j’étais intéressé par le challenge, à condition de pouvoir tester en condition réelle. Evidemment, on s’est fichu de moi, disant que je ne pourrais jamais pu faire de tels tests. C’était alors simple pour moi : pas d’accord.
    Finalement on m’a proposé d’aller faire les tests à la Drif (direction régionale de l’Ile de France) en face Matignon. Et là j’ai constaté un dysfonctionnement du pourtant tout nouveau réseau national, ce que j’ai signalé le soir même, d’une cabine téléphonique, à la direction de gros système. On m’a alors répondu que je ne savais pas programmer, argument que j’ai dis que j’acceptais après qu’ils aient testé un protocole que j’allais leur soumettre, deal accepté, ma réputation étant en jeu.
    Il s’est avéré qu’il y avait effectivement un problème qui a contribué immédiatement à la suspension d’un chèque qui allait partir, chèque de près de deux millions de francs. J’ai ensuite appris, ayant devant un directeur remis à place un indépendant qui se pensait chez lui, que la délivrance du chèque était liée à mon accord.
    Au lieu de s’attacher à la résolution du problème (une grosse équipe avait été néanmoins dépêchée sur place), les commerciaux cherchaient à trouver le décideur, m’en parlant, ne sachant pas que j’étais la clé du feu vert, moi simple quidam de passage.
    Un employé de la banque voulant se mettre en avant a été dire, avec mon accord, au chef qui libérait le chèque que tout était ok.
    Par ailleurs, j’ai expliqué à un gars de la banque ce que j’avais mis en place avec mon logiciel. Oh c’est top, c’est top ! me disait-il en permanence. Une fois que j’étais en dehors de la banque, il a raconté que je l’avais rencontré au tout début et que c’est lui qui m’avait expliqué comment faire alors que tous étaient dans une impasse et que j’avais été recruté pour solutionner ce problème.
    Alors que j’avais fait les trois derniers mois le boulot de celui qui gagnait 4500 francs par jour, je touchais pour ma part 1250 francs, mes employeurs me sous-traitant à la banque avaient eu aussi 1250 francs, mais moi en sus, dessus, j’avais mes charges sociales à payer.
    Pour un quatrième contrat, j’ai donc demandé une réévaluation. En cours de négociation, un de mes employeurs a fait état que son collègue s’entraînait un week-end sur deux aux armes à feu et que j’avais donc intérêt à rester dans les clous. Cette menace voilée a signé pour moi la fin de toute négociation : impensable pour moi de continuer à travailler dans de telles conditions.
    Bien entendu, la Banque aurait pu alors m’employer en direct, ce qu’elle a refusé de faire. Il est vrai que je n’avais pas le savoir faire des caisses de champagne que l’on offrait en cadeau.
    Voilà donc là la France dans toute sa splendeur. J’ai cru alors, ayant eu une enfance violée (abusé sexuellement par une femme alors que j’étais préscolaire, la mémoire m’en étant brutalement revenu à 22 ans), que ce dont à quoi j’avais fait face était lié à un facteur personnel. Mais non, c’est justement ce facteur personnel qui m’a rendu sensible à comprendre ce qu’était véritablement la France, un pays de corruption, un pays qui ne reconnait nullement le talent, veut seulement l’exploiter.

    (pour moi ce n’était que la seconde fois que j’étais barré, l’INRA m’avais demandé de me dédire au sujet d’un mémoire de fin d’étude dont les conclusions avaient été publiées à 800 mille exemplaires, sinon fermeture des portes de l’emploi).

    Et je ne pense pas que c’est près de changer. Fuyons !

  3. Roland dit :

    Sur marketwatch : http://www.marketwatch.com/story/the-easiest-trade-in-the-world-bet-against-france-2017-02-01

    Opinion: The easiest trade in the world: Bet against France
    May election will probably bring more failure to a fading economy

    The French presidential election is rapidly becoming one of the most unpredictable contests of recent years – even bearing in mind the UK’s decision to leave the EU, and the election of Donald Trump as president. The markets have already started to sniff trouble, doubling the spread between French and German bonds in the space of just a few week »

    Cette élection promettait d’être chiante avec un second tour Valls / Juppé maintenant ça swing ! Tout semble possible et avec les français le pire est toujours certains (loi de Murphy oblige) mais toutes les options sont catastrophiques.

    Hamon est élu => déclaration de faillite dans les 6 mois

    Mélenchon est élu => déclaration de faillite dans les 6 mois

    Le Pen est élu => France ingouvernable, la chienlit dans la rue, quelle majorité ?. Le bon point c’est qu’elle veut sortir de l’euro mais pas parce qu’elle pense que l’hypertrophie de la masse monetaire M1 est mauvaise mais parce qu’elle n’est pas assez forte ! Marine fabrique sont programme avec les conneries conspirationnistes qu’elle trouve sur internet et pense que Mélenchon qui admire Chavez est un ultra liberal car il a voté Maastricht et elle est en tête des sondages !!

    Fillon est élu => France paralysé par les gauchistes Fillon reculera sur tout empêtré dans les affaires et il suffit de voir Fillon se soumettre au gauchiste de l’UMP sur la sécu à peine la primaire remportée pour comprendre qu’en face de la CGT il ne tiendra pas 2 mois sans tout renier.

    Le remplaçant de Fillon (Baroin ?) est élu => Idem que Fillon soumission aux gauchistes dans tous les cas tous les gens des Republicains UMP vomissent le libéralisme autant que le PS, ce sont tous des fonctionnaires.

    Macron est élu (c’est dans le cas présent le plus probable mais attention cette élection est pleine de surprise!)=> Il fera illusion pendant plus longtemps que les autres mais il est soutenu par tout ce que le PS contient de plus débiles (Aubry, Royal, Hollande, Collomb)…ça promet. C’est un fonctionnaire avec un programme entre Juppé Bayrou et Cambadélis les couvertures de Paris Match avec sa femme ménopausée en plus pour cacher qu’il est homosexuel. On commence à peine à voir son programme : des réformettes et beaucoup de phrases porte-valise d’une indigence totale.

    Dans tous les cas aucun candidats ne comprend que les banques françaises sont en faillites, que leus bilans est gigantesque, aucun des candidats ne sait ce qu’est un taux de change, aucun n’a le niveau d’un élève de terminale en monetarisme voir en économie tout court. La France a les salariés les moins compétents juste devant la Bulgarie, le deuxieme système scolaire le plus inégalitaire derrière le Luxembourg avec un niveau qui chute d’année en année pour presque tout le monde. Il n’y pas un député liberal dans ce pays depuis 1995 et Alain Madelin mais 90% des français sont persuadés que la France est détruite par l’ultra liberalisme abrutis qu’ils sont par la télé et l’éducation nationale alors qu’ils ne savent même pas qui est Hayek, Bastiat ,von Mises ou Menger.

    Comme le dit très justement Charles Gave (un des rares français intelligent et respectable avec vous) : « En France on a toujours le choix entre des fonctionnaires de gauche et des fonctionnaire de droite »

    La différence ? Le fonctionnaire de gauche ne reforme pas augmente la dette de 700mds en 5 ans avec 200mds d’impots en plus. Le fonctionnaire de droite ne réforme pas plus que celui de gauche mais lui fait 800mds de dette en 5 ans avec 100mds d’impots en plus sachant que la dette n’est rien d’autre que de l’impot différé dans le temps à la fin on est dans la merde de la même façon.

    Le pire c’est que quand la France va faire faillite l’immense majorité des français va accuser le libéralisme !! Quand on fait faillite et qu’on arrive même pas à comprendre pourquoi la violence est au bout du chemin. Inevitablement.

    Le socialisme ca marche toujours. Ca marche jusqu’au jour ou les socialistes finissent par tombés à court de l’argent des autres pour l’instant comme vous le dites « Tout va bien »

    H16 a raison ce pays est foutu.

  4. polo dit :

    En parlent beaucoup de Donald et de ses programmes, dans un article paru dans la revue le soir Belgique comment titre : Trump met fin à la régulation bancaire créée après la crise de 2008, est ce que les règles de ce bon vieux Greenspan tombe à l’eau ?

    • jp-chevallier dit :

      Non : les règles de ce bon vieux Greenspan sont toujours d’actualité !
      Les règles imposées par Volcker et autres ne servent à rien d’autre qu’à compliquer l’activité bancaire et en augmenter les coûts.

Commenter