21 avril 2017 3

Pestilentielles : bientôt la fin…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

C’est enfin bientôt la fin de cette campagne électorale qui a largement battu tous les records de nullité…
Ces Présidentielles auront été atteintes pas la peste : ce sont donc des Pestilentielles pour reprendre l’expression utilisée à juste titre par un de mes lecteurs.

Les électeurs de ces cochons de pays du Club Med ont bien ressenti globalement que quelque chose n’allait pas bien quelque part, et que c’est cette monnaie unique contre nature qu’est l’euro qui est la cause première de leurs malheurs, mais ils n’ont jamais élu un homme politique (ou une femme) pour sortir de l’euro-système !

Seul Nigel Farage au Royaume plus ou moins Uni s’est battu pendant des années pour sortir son pays de l’Union Européenne.
Il a finalement obtenu satisfaction sur ce seul objectif ; il a gagné : son pays entame les procédures pour finaliser son indépendance dans un monde libre et ouvert hors de l’Union Européenne et tout se passe bien malgré toutes les mises en garde les plus apocalyptiques proférées par tous les idiots nuisibles qui annonçaient le pire pour ce Royaume.

En France, même la Marine nationale ne propose plus maintenant d’une façon claire et crédible une sortie de la zone euro.

Il est quand même étonnant que depuis un certain nombre d’années, les électeurs n’aient pas réagi correctement…
Comme je l’ai écrit maintes fois, jadis, avant que la nomenklatura européenne répande sa propagande pour l’euro, il était évident pour tout le monde qu’une monnaie ne pouvait correspondre qu’à une nation qui est l’entité de base de l’activité économique.

Le prix Nobel d’économie aurait dû être attribué aux ménagères anonymes des années 60 qui avaient de bien meilleures connaissances en économie que les 25 prix Nobel d’économie qui ont signé un manifeste dans le journal Le Monde contre les projets de la Marine nationale de sortir de l’euro-système.

En effet, elles savaient parfaitement, sans avoir fait d’études au-delà de la scolarité obligatoire, ce que sont les fondamentaux d’une économie qui ne peut se développer que dans un cadre homogène qui ne peut qu’être national.
Elles savaient parfaitement ce qu’est une monnaie et ce que sont les conséquences d’erreurs économiques commises par les hommes politiques comme par exemple une dévaluation qui ne leur permettrait pas de remplir davantage leur célèbre panier
.

Ces 25 prix Nobel d’économie accumulent les pires lieux communs de la nomenklatura qui condamne les habitants des pays du Club Med au mieux à végéter, au pire au chômage et qui leur interdit de suivre les hommes (et les femmes !) politiques qui émettent des opinions différentes des leurs.

Cliquer ici pour lire cet article du Monde.

Mots-clés: , ,

3 réponses à “Pestilentielles : bientôt la fin…”

  1. Bertrand dit :

    Euro crime contre l’humanité.

  2. GILLET Arnaud dit :

    Lecteur assidu de votre site, je vais voter Asselineau. C’est un petit espoir, apres tout.

    Article 50 pour sortir de l’union…apres l’Angleterre, a qui le tour ?

  3. le gall dit :

    Ce sera de mon côté, Ultra-Marine…mais hormis elle…quelle campagne ignoble, salopée…même Asselineau du haut de son tonneau et ego cogne sur Marine. Je let rouve pitoyable. Où est le temps de la galanterie ?
    Marine est obligée de manoeuvrer. Elle qui parle franco marche sur des oeufs avec le sacro-saint maudit Euro.
    Les français iraient revoter pour l’ombre de sarközy, ou pour celle, Macreux, d’Attali-Rothschild.
    10 ans de moins, et je quittais la France…
    Je ne me leurre pas sur la sortie de la GB, cela arrange peut-être la City ???
    A quand le craquement définitif de ce sale rafiot ?

Commenter