2 avril 2017 25

Quid après le McRon hurleur ?

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

Le McRon hurleur va succéder à l’idiot normal qui ne se représente pas (de peur de prendre une trop grande claque) et qui, après avoir atteint son niveau d’incompétence (selon le principe de Peter), reviendra à son niveau de compétence maximal, là où il excelle : la magouille et le tripatouillage électoral qui lui auront permis d’abord d’être élu Président, puis d’éliminer la droite en pérennisant le maintien au pouvoir du socialisme internationaliste (à la sauce hollandaise) après avoir lancé ce produit médiatique surprenant et d’apparence innovante qu’est ce McRon hurleur.


En effet, il ne fait plus de doutes depuis la révélation des emplois folkloriques de Pénélope par le Canard (ce qui était bien connu depuis longtemps dans le microcosme politicard) que les électeurs français vont élire ce McRon hurleur qui continue à hurler au cours de ses spectacles qui enthousiasment tant ses fans.

Le plus inquiétant est l’après McRon hurleur car la politique économique qu’il va mener ne permettra pas de restaurer une croissance acceptable par les électeurs, ce qui augmentera encore les votes des extrêmes, de droite et de gauche, qui sont déjà légèrement majoritaires.
Quand ils seront largement majoritaires, ce sera alors le plus grand désordre, ingérable
.

En effet, les électeurs français ressentent pour la plupart d’entre eux que quelque chose ne va pas quelque part sans pouvoir donner de solutions claires.
C’est pourtant simple : Yaka, faucons mais les vrais sont trop nombreux, comme je l’ai déjà écrit…

Or, le McRon hurleur ne va pas faire respecter les deux conditions nécessaires pour résoudre les problèmes économiques et financiers fondamentaux, à savoir la sortie de l’euro-système pour restaurer le franc français et la résorption de l’hypertrophie monétaire qui s’est développée en France (comme dans la zone euro).

Ces conditions ont peu de chances d’être respectées (à la suite d’un €clatement provoqué par un ou plusieurs autres pays, ce qui est assez improbable), et même dans ce cas, ce ne serait pas encore suffisant car il faudrait aussi éliminer les deux survivances majeures de l’ère communiste : la CQ et le système de retraites par répartition pour les remplacer par des solutions libérales qui ont déjà fait leurs preuves par ailleurs.

Le McRon hurleur ne fera que de petites réformes cosmétiques mais certaines risquent de faire hurler ses fans comme par exemple le projet d’instaurer une taxe sur l’immobilier comme aux Etats-Unis : à un taux moyen de 4 %, l’Etat volera aux propriétaires le prix de leur bien en 25 ans !

Conclusion : carpe diem car l’avenir s’annonce sombre, sauf si la croissance américaine, dopée par le Donald, aura la force de sauver la situation en la maintenant acceptable pendant un certain temps…

***

Cliquer ici pour voir la vidéo (à 2:04…) du Grand O’ du Notariat au cours duquel Renaud Dutreil donne des indications sur cette taxe sur l’immobilier et sa transcription par Josick en commentaire sur post précédent.

Mots-clés: , , , , , ,

25 réponses à “Quid après le McRon hurleur ?”

  1. Andrea dit :

    Non !

    Duel Marine Le Pen – Jean Luc Mélenchon avec une victoire de ce dernier.

    Ici en Belgique nous avons 2 régions: une flamande (protestante) au nord de Bruxelles et
    une wallonne (francophone) au sud.

    D’après les derniers sondages, le PTB ( extrême-gauche ) est devenu, à la surprise générale, le 2ème Parti
    en Wallonie et cela est notamment dû aux récentes affaires qui ont secoué le PS belge.

    La Région flamande, aux mains de la N-VA ( parti nationaliste flamand ) a d’ores et déjà mis en garde que si
    le PTB devenait le premier Parti wallon aux élections de 2019 alors la Flandre demanderait son indépendance.

    Nous commençons donc à voir les contours de la nouvelle Europe avec les protestants de droite du Nord et les latins extrême-gauchistes du Sud. Les riches et les pauvres.

    • jp-chevallier dit :

      Oui, idée intéressante, le Merluche après le McRon hurleur !

    • polo dit :

      Andrea tu a raison mais pour nos amis Français qui ne connaisse pas bien l’histoire de la Belgique faut tout de même rappelé que par le passé la Wallonie francophone plus riches (sidérurgie, mine à charbon) à nourri pendant plus d’un siècle ses flamands protestant et maintenant que les chose se sont inversé c’est à peine s’il ne nous crache pas sur le visage, que la mémoire reste courte dans certaine circonstance

  2. H. dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce salutaire billet. Trop de personnes refusent de voir que Mac Rond est avant tout et restera un inspecteur des finances, population qui règne discrètement sur le pays, accordant ou refusant selon l’humeur du moment et des directives de Bruxelles ce qui est demandé par le pseudo pouvoir dont l’action se réduit quasiment à des gesticulations sociétales comme le mariage pour tous. Autour de moi, de nombreuses personnes commencent à se rendre compte des menaces qui pèsent sur leur épargne et s’inquiètent, à juste titre, de celles pesant sur le système bancaire et assuranceciel. Il reste cependant très difficile, voire impossible, de leur délivrer une information exacte sur la situation réelle du pays et de la zone euro. Ça met trop à mal leurs convictions et leurs croyances alors que la machine à désinformer fonctionne à plein.
    Ma conviction est, que dans les milieux autorisés comme disait Coluche, il est acquis que l’aventure euro est un échec mais que personne ne sait comment on peut s’en sortir. Il ya trop a perdre politiquement. Si les thuriféraires de la monnaie unique savent nous dépeindre les affres qui nous attendent en cas de départ volontaire suite à la prochaine pantalonnade présidentielle, aucun ne prend jamais le risque de nous parler des avantages qu’il y a à garder cette monnaie. Depuis peu, on nous parle d’ailleurs moins de la sortie des cochons du club Med de ce carcan mais d’une sortie par le haut des pays de l’ex-zone Mark, beaucoup moins préjudiciable pour ces derniers.
    Pour nous, pauvres français, la seule certitude est celle d’une tonte accrue du peu de laine qui nous reste. A cet égard, les projets du beau jeune homme sont plus qu’inquiétants tant ils semblent parés de vertu.

    Bon après-midi

  3. josick dit :

    Donc, il y a avait cette idée de faire payer un loyer aux propriétaires de leur maison ou appartement…
    En supprimant la taxe d’habitation et en instaurant cette super taxe, c’est d’une certaine manière commencer à mettre en place cette idée.

  4. Parabellum dit :

    Ça passera jamais ce truc là…
    D’autant que les électeurs de macron sont justement pour la plupart des propriétaires.
    Je vien de faire un rapide calcul…
    J’en suis à 2800 € de taxe foncière…actuellement…
    Si à cela se rajoute 4% de la valeur d’achat de mon bien…
    On arrive à presque 10 000 € …
    Ça commence à me démanger le fondement…

    Si il me supprime mes 850€ de taxe d’habitation ça va me faire une belle jambe…
    Va y avoir du monde dans les manifs…

    • jp-chevallier dit :

      A bas les capitalistes qui placent leur capital dans l’immobilier !
      Le McRon hurleur est socialiste !
      Z’aviez k pas voter pour lui !

      • Parabellum dit :

        Y’a pas de danger que je vote tout court…
        La haute finance Rothchildienne EST socialiste…
        socialisme = + de dettes…
        On comprend finalement mieux la politique de « devenir propriétaire de son logement » de ces dernières années…
        Le plan suit son cours…
        Tout va être vendu à la découpe…
        Imaginons que cette connerie passe…
        Le premier réflexe va être de se dire  » on vend » et on redevient locataire…
        Si on est plusieurs millions à faire ça en même temps…ça va mécaniquement faire tomber le prix de l’immobilier….et pas qu’un peu…
        Là arrive une crise carabinée européenne…et les banques pourront tout rafler…
        À la fin…on sera tous locataires des banques…
        Et avec en plus la suppression du cash qui va bien….
        L’avenir est radieux…et personne ne pourra s’échapper…
        vesper8.wordpress.com

        • jp-chevallier dit :

          Le + difficile est de savoir comment ça va (mal) finir, de toute façon, ça va mal finir !

          • Parabellum dit :

            Six ménages sur dix sont propriétaires de leur résidence principale

            58 % des ménages sont propriétaires de leur résidence principale (figure 5). Cette part n’a cessé de croître depuis les années 1980 jusqu’en 2010, mais elle est stable ces dernières années. Parmi les propriétaires, environ un tiers sont accédants, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas fini de rembourser leur emprunt pour l’achat du logement. La part d’accédants à la propriété a fortement augmenté dans les années 1980 avant de baisser jusqu’au milieu des années 2000. Elle est stable depuis. La part des propriétaires sans charges de remboursement croît en partie sous l’effet du vieillissement de la population et de la stabilisation de la part de nouveaux propriétaires. En trente ans, elle est passée de 28 % à 38 % des ménages.

            Parallèlement, la proportion des ménages locataires de leur résidence principale a légèrement diminué dans les années 1980 et s’est stabilisée ensuite. La part des bailleurs publics a augmenté un peu jusqu’au début des années 1990, puis s’est maintenue. Dans le parc locatif, les parts respectives des bailleurs publics et privés atteignent 17 % et 23 % des résidences principales en 2016.
            https://www.insee.fr/fr/statistiques/2533533

          • jp-chevallier dit :

            Y faut prendre l’argent là où il est ! (vieux dicton socialiste)

    • polo dit :

      Bien tous même l’aire qu’on respire sera payant

  5. Du Guesclin dit :

    effectivement qu’attendre d’un peuple fanatisé par le socialisme. Socialisme internationaliste dont sont fous les cadres. En France pas de chômage chez les cadres et toujours le socialisme au pouvoir. Ces gens là seraient ils en fait nuls ?

  6. Parabellum dit :

    Fallait utiliser le formidable outil « decodex » de l’immonde…Mr Chevallier….
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/03/17/non-emmanuel-macron-ne-veut-pas-faire-payer-un-loyer-aux-proprietaires_5096488_4355770.html

    Mon fondement va tout de suite mieux….
    Merci decodex… :-)

  7. Ilya dit :

    C’est quoi cette taxe sur les propriétaires dont vous parlez ?

  8. billl dit :

    Je suis totalement contre la retraite par capitalisation
    vous appelez ça une solution libérale.
    avez vous honte de vos opinions ? je ne le pense pas,
    mais il faut nommer les choses par leur nom.

    J’espère que cet argent qui passe sous le nez des banquiers et des entreprises
    et qui les empêchent de dormir n’ira jamais dans leurs comptes
    car bon nombre de cotisants ne reverront jamais leur argent.
    il ne faut pas être naïf. la finance pourrie ça suffit.

    La liste est longue aux us en ce moment,
    tapez « enron retraites » par exemple et suivez l’actu,
    pour sauver son cul il faut garder la répartition.

    cordialement

  9. monoi dit :

    @ billl

    Quelqu’un a dit « better to be thought a fool and say nothing, than say something and remove all doubts ».

    Vous feriez bien de vous en inspirer.

  10. crouze dit :

    Bonjour,

    Comment expliquer les performance exceptionnelles de l’Espagne ? 3,5% de croissance pour 2016, et une prévision entre 2,5 et 3 % pour 2017. Serait-ce donc l’exception qui confirme la règle dans la zone euro ?

  11. crouze dit :

    Merci pour votre réponse,

    Je ne comprend pas ce que vous appelez une « grosse dévaluation » puisque l’Espagne a comme monnaie l’Euro ? Vous voulez parler d’une dévaluation salariale ? Les salaires ont stagné, et sont plus bas qu’en France ( pas partout), mais n’ont pas baissés. Par ailleurs les salaires sont bas, mais les prix sont aussi de moitié de ce qui se pratique en France, je suis frontalier et je vais faire mes achats systématiquement de l’autre coté de la frontière, et les prix sont souvent de moitié de ceux pratiqués en France ( alimentaire principalement) .

    Le chômage a baissé très fortement depuis deux ans, avec la création d 1.3 millions d’emplois. Il est à noter que le chômage est endémique en Espagne depuis des décennies, et ce bien avant l’Euro.

    D’autre part le déficit commercial Espagnol s’est réduit de 22% en 2016 et cette tendance devrait se poursuivre , pour arriver probablement à l’équilibre dans les années qui viennent , les exportations Espagnoles ont explosées depuis 2 ans , ce malgré un Euro très désavantageux pour leur économie . Cette situation est paradoxale et surprenante. Les Espagnols auraient ils trouvés le recette économique entre une monnaie forte, un pays à productivité modérée, et une industrie fortement exportatrice ? Je suis dubitatif. Ca serait excellent si vous pouviez faire une étude sur ce pays comme vous savez très bien le faire , si toutefois vous ayez la possibilité d’avoir accès aux chiffres des masses monétaires Espagnoles.

Commenter