5 mai 2017 11

Pestilentielles : complément…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

J’ai fait une petite erreur dans mon article précédent quant à l’évaluation des voix de la Marine nationale au second tour…

En retenant le chiffre de 40 % des voix par rapport aux suffrages qui pourraient s’exprimer, sur la base du premier tour (les abstentions, les votes nuls et blancs se sont montés à 12,5 millions), soit 35,1 millions (de suffrages exprimés), elle devrait obtenir 14 millions de voix et non pas 19 millions, chiffre obtenu à tort de ma part par rapport aux inscrits.

En ne retenant toujours que les seuls votes exprimés, 21 millions de suffrages devraient donc se porter sur le McRon hurleur (60 %) ce qui fait une majorité de 26,5 millions d’électeurs… qui ne veulent pas voter pour lui !

En effet, il faut analyser ces chiffres de cette façon car les Français qui votent pour la Marine nationale ne votent pas majoritairement pour son programme qui, lorsqu’il n’est pas inexistant est généralement débile ou totalement irréaliste, mais surtout contre le McRon hurleur, c’est-à-dire contre l’establishment comme elle dit, contre la nomenklatura de gauche et de droite (comme je le retiens) qui fait front contre le Front National.

C’est inquiétant car les électeurs qui sont mécontents de cette crise larvée dont ils sont les victimes, en tiennent pour responsable la politique menée par le pouvoir en place alors que c’est d’abord et avant tout l’euro qui plombe les fondamentaux de la croissance française et la richesse des Français.

En changeant de tête présidentielle, avec un McRon hurleur qui fait et qui est jeune, mais en reprenant la vieille équipe de l’UMPS qui perd depuis 40 ans, les Français risquent de réagir vigoureusement.
Si la prochaine élection présidentielle a lieu dans 5 ans, ce ne sera pas la Marine nationale qui sera élue mais le Merluche ou… un de ses hologrammes, et ce sera pire encore.

***

De petits rappels sur la monnaie sont encore nécessaires…
Une monnaie est celle d’une nation. La relation est dite biunivoque, c’est-à-dire que les deux vont ensemble (pour faire simple !).
Comme la zone euro n’est pas une nation mais une zone regroupant des nations souveraines et indépendantes (avec des élections propres dans chaque pays), une monnaie unique dans une telle zone est contraire aux principes fondamentaux, et donc non viable à terme.

La sortie de l’euro-système pour la France s’apparente à une dévaluation.
Elle ne peut pas être négociée pendant des mois, encore moins décidée après un référendum.
Elle ne peut se faire que par surprise (relative), au début du mois d’août quand tout le monde est en vacances, ou pendant un long weekend.

La seule antériorité connue est celle du peso argentin qui est sorti de son arrimage au dollar des Etats-Unis en 2001, ce qui s’est traduit par un certain désordre mais moins pire que son maintien.

Mots-clés: , , ,

11 réponses à “Pestilentielles : complément…”

  1. Whoa dit :

    Spéciale Pestinentielles.

    Suspense et retenue collectoral avec forte bille dégueulante.

    Vote Macron = Capitulation.

    Vote Marine = Affront frontal.

    Vote blanc nul = Ponce Pilate.

    Abstention = Indifférence.

    L’occasion unique d’arrêter le massacre si facilement ne se représentera plus jamais ! plus que 2 jours…

    France, France outragée ! France brisée ! France martyrisée ! mais France libérée dimanche 7 avril 2017 ou pas…

    Paris est mort depuis longtemps…Holland, premier ministre de l’État profond, à 2 doigts de gagner !

    La démocratie n’a jamais existé, vive la démocratie !

  2. Bertrand dit :

    Les veaux français sont drogués à l’euro , ils ne se rendent pas compte que plus ils attendent , plus l’addition sera salée , trop cons.
    Comme l’on été les grecs.

  3. calal dit :

    les Français qui votent pour la Marine nationale ne votent pas majoritairement pour son programme.

    ben quand meme a minima pour sortir de l’euro et de l’ue.

  4. Le ciel nous tombe sur la dette dit :

    Bonjour,@ Maya, vous me precedez sur cette edifiante histoire, à lire ABsolument.
    Bien à vous.

  5. E-Gwen dit :

    Bonjour,

    Je cite :

    « c’est d’abord et avant tout l’euro qui plombe les fondamentaux de la croissance française et la richesse des Français »

    C’est inexact. C’est avant tout la politique monétaire de l’euro qu’il faut remettre en question avant de remettre en cause l’euro lui-même.

    Et comment payer lors d’une transaction internationale, comme c’est maintenant possible pour un simple particulier tranquillement assis au fond de chez lui ?
    En dollar, ou avec un compte paypal, ou en bitcoin ?

    Franchement, votre réflexion à propos de l’euro ne peut pas être prise au sérieux, et dénote votre dépassement total au sujet de l’économie numérique.

    Pensez à vous recycler, monsieur Chevallier, tant qu’il est encore temps.

    Je ne vous cache pas que j’attendais de vous une analyse bien plus fine.

    Amicailement.

    E-Gwen.

  6. AL2016 dit :

    Pour ma part, je me suis fendu d’un petit excel pour simuler le report des voix.

    Bien évidemment on peut tordre les chiffres dans tous les sens.

    Mais dans un scénario que je juge réaliste, le nombre de votes exprimés serait également autour de 30 millions (30,7).

    Avec un taux d’Abstentions/Blancs/Nuls parmi les exprimés du premier tour de près de 15%.

    Un taux d’Abstentions/Blancs/Nuls pour ce second tour autour de 35% environ.

    et

    LE PEN à 45% et donc un MACRON à 55%.

  7. Du Guesclin dit :

    J’ai fait de même. J’obtiens que Le Pen passera de 7 millions de voix à 14 millions de voix. Quant à l’autre je vois mal comment il pourrait passer de 8 millions de voix à 21 millions. Il n’est pas sûr que les Fions, les Hamons et les Merluchons votent pour lui comme un seul homme.

    L’introduction de l’euro ne s’est pas fait par l’opération du saint esprit ou par un phénomène naturel, mais parce que les cadres du tertiaire et les étudiants l’ont voulu. Ceux qui font carrière et qui sont sensés savoir ne font que nous ruiner. Sauf à les combattre ce qui est faisable quant on a compris que ces gens là vendent du vent comme le Macrotte.

    M. de Silguy se gausse de la sortie de l’euro dans le Fig de vendredi. Il dit que 60 % de la dette appartient à des étrangers. Les éconoclastes sur internet et d’autre comme Sapir ou Rougeyron que la dette est émise par la Banque de France et que 95% de la dette est de droit Français donc sortie de l’euro égale passage de 2 mille milliards d’endettement à 2 mille milliards de nouveau Francs. Qui dit vrai ?

    L’excellent JJ Rosa sur Radio Courtoise le 1er mai et le 5 mai.

Commenter