16 juin 2017 6

Le libéralisme de McRon = libéralisme à la khon

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

Ça rime !

Le libéralisme de McRon, c’est d’abord celui des financiers (seniors), des informaticiens, des spécialistes du marketing et des médias, et autres qui passent facilement d’un emploi à un autre.
C’est aussi celui de tous les gens qui n’ont qu’une perception personnelle de l’activité économique tirée de leur seule propre expérience.
Pour eux, yaka… débloquer les freins que les syndicalistes, les communistes, les socialistes et la droite molle ont accumulés depuis des décennies pour faire repartir la croissance et les emplois.

Le libéralisme, ce n’est pas ça.
Le déblocage de ces freins n’est qu’une partie visible, une couche finale d’un système libéral qui repose sur des fondamentaux qui ne sont pas respectés
, cf. mes analyses.

Pour que la croissance puisse atteindre son potentiel optimal, il faut d’abord et avant tout que l’argent soit sain (c’est le premier pilier des Reaganomics), c’est-à-dire qu’il n’y ait pas de création monétaire, pas d’inflation et que le plein emploi soit pérennisé.
C’est à la banque centrale d’agir pour que ces objectifs soient atteints, et c’est ce que font les gens de la Fed
.
Le Président des Etats-Unis n’a qu’un rôle marginal à jouer dans ce domaine comme le montre clairement l’évolution du cycle initié par la Fed, bien visible sur la courbe représentant les écarts entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans,

Document 1 :

L’effet TrUmP ! a été éphémère.
Ce sont les gens de la Fed qui mènent le jeu : en relevant leur taux de base, ils font remonter les taux des échéances courtes, ceux du 10 ans baissant normalement (juste après le pic de l’élection du Donald) dans la perspective d’un €clatement ou dans la continuation de l’€-crise qui freine de toute façon la croissance américaine,

Document 2 :

Le Donald pourrait stimuler cette croissance en réalisant ses promesses de baisse des impôts (en particulier sur les bénéfices des sociétés à 15 %) mais comme elles n’ont pas encore été votées, leurs effets bénéfiques ne se sont pas traduits par un sursaut de croissance.

***

En France, comme il n’y a plus de véritable banque centrale nationale autonome, les fondamentaux français ne peuvent plus respectés.
En effet, la seule banque centrale qui agit au niveau de la France est celle des Marioles de la BCE qui gèrent globalement les problèmes monétaires d’un ensemble hétéroclite de pays, ce qui ne fait qu’accentuer le désordre interne qui y règne.

Pour rappel, l’euro-système est globalement équilibré grâce aux déséquilibres en sens contraire : les excédents de l’Allemagne compensent les déficits de ces cochons de pays du Club Med, excédents et déficits étant créés par l’existence de cette monnaie unique contre nature qu’est l’euro.

Une telle situation d’équilibre issue de déséquilibres est très instable et non durable.

Le McRon hurleur a été élu grâce à ceux qui soutiennent une certaine forme de capitalisme dont ils tirent leur fortune (au détriment des autres) et à un miraculeux concours de circonstances résultant de l’effarant manque de scrupules du mari de Pénélope et d’un des pires tocards de politicard.

Il ne réussira pas à restaurer une croissance permettant le retour à un plein emploi.
Il est donc condamné à échouer
.
Iznogoud !
Comme les Français ont voté en vain pour la gauche et pour la droite, et enfin pour un agglomérat d’UMPS de droite et de gauche, le désordre ne pourra que s’accentuer tant que les monnaies nationales ne seront pas restaurées dans la zone euro, ce qui s’accompagnera d’un très grand désordre de toute façon.

La méconnaissance du libéralisme et plus précisément du monétarisme aura de très graves conséquences pour les malheureux Euro-zonards et en particulier pour les Français.
Pour l’instant, tout va bien.

Mots-clés: , , , , , ,

6 réponses à “Le libéralisme de McRon = libéralisme à la khon”

  1. calal dit :

    on voit deja le genre de capitalisme qui va etre developpe sous macron: l’augmentation de la demande de certains produits grace a de la reglementation.effectivement la ministre de la sante commence a renvoyer l’ascenseur aux bigd pharma en projetant de rendre obligatoire 11 vaccins supplementaires. et hop,du chiffre d’affaire et du benefice garanti.et en plus c’est pour notre bien,reste plus qu’a payer…

  2. Patrick dit :

    Dans un « Vrai » système libéral… IL N’Y A PAS DE BANQUE « CENTRALE »… !!!

  3. Patrick dit :

    Vouloir administrer / piloter une économie (ce que prétendent faire les banques centrales…) conduit toujours à une catastrophe « finale » = effondrement complet du « système », chaos puis reconstruction sur de nouvelles bases…

    C’est l’histoire sans fin de l’humanité… :
    1°) Liberté des gens = état stable mais peu de développement
    2°) Mise en place des « structures » civilisées simples sans « hubris »… = état meilleur et idéal…
    3°) Hypertrophie des « structures », prétention de tout diriger, tout contrôler, corruption Public – Privé (empire romain, etc…)
    4°) Dégradation des « structures » et de l’économie, le système cherche à se survivre par tous les moyens (état actuel depuis 2008…)
    5°) Effondrement final des « structures », perte de confiance totale dans le « public », effondrement économique, retour, après le Chaos général (guerres, fuite des populations vers les campagnes…) à 1°)…

    C’est un cycle de long terme et, tant que les humains seront des humains avec leurs désirs égoïstes… il en sera ainsi et rien ne changera…

  4. Patrick dit :

    En fin de 4 bien entendu.

Commenter