21 juillet 2017 8

Avant un tsunami…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Avant un tsunami, la mer est toujours belle, le soleil brille, tout va bien.
Seuls quelques indicateurs fiables sont perçus par certains être vivants qui savent les interpréter correctement et qui ont bonne mémoire…

Tout va bien aux Etats-Unis mais il règne quand même une certaine incertitude chez les Américains qui ont augmenté leur épargne de précaution de 107,7 milliards de dollars lors de la semaine finissant le lundi 10 juillet, ce qui constitue la 4° plus forte hausse hebdomadaire de tous les temps de cet agrégat monétaire M2-M1 !

Document 1 :

Les secousses sismiques sous la présidence de Janet Yellen sont plus violentes et plus fréquentes que celles qui se sont produites sous celle de son prédécesseur, ce qui promet quelque chose de grande importance.

L’augmentation de M2-M1 d’une année sur l’autre est revenue à 5,0 %

Document 2 :

… ce qui peut aussi être normal,

Document 3 :

La combinaison des bulles monétaires aux Etats-Unis et dans la zone euro est potentiellement explosive.
La situation actuelle peut durer un certain temps mais pas tout le temps.

8 réponses à “Avant un tsunami…”

  1. Homer dit :

    Mr Chevallier, votre ami préconise qu on fasse durer mer calme et ciel bleu : « La BCE doit poursuivre sa politique accommodante, selon François Villeroy de Galhau » (lu sur Agefi).

  2. SYLVESTRE dit :

    Le temps des politiques monétaires expansionnistes arrivent à terme. Bientôt 6 ans (le 1er Novembre 2017) que le Mariole applique sa politique très généreuse sans contrepartie auprès des pays déficitaires. Les années se terminant par 7 et 8 sont celles des Krach en tous genres. De toute manière, un milliard de miséreux africains souhaitent s’installer en Europe pour travailler diront les votants de gauche. A la prochaine…

  3. BA dit :

    A propos de la construction européenne, de la Commission Européenne, de la connerie européenne :

    Quelle est la dernière proposition de la Commission Européenne ?

    Réponse :

    La dernière proposition de la Commission Européenne vise à réglementer la température de cuisson des aliments à base de pomme de terre. Problème : la Belgique refuse de modifier ses méthodes de cuisson traditionnelles. La Belgique a donc engagé un véritable bras de fer avec la Commission Européenne pour sauver la frite belge traditionnelle.

    Résultat du bras de fer : la Commission européenne a accepté de revoir le texte en n’obligeant pas les friteries belges à revoir leurs méthodes de cuisson. Du coup, la Belgique a fini par approuver la proposition de la Commission.

    La frite belge est sauvée. Mais la frite française ?

    Que va-t-il se passer si l’Union Européenne réglemente la cuisson des frites françaises ?

    Le suspens est insoutenable.

    http://www.lefigaro.fr/conso/2017/07/22/20010-20170722ARTFIG00010-et-maintenant-l-ue-va-reglementer-la-cuisson-des-frites.php

  4. Whoa dit :

    Nouvelle percée du BitCoin, la 4° de cette année, avec les 3000$ en vue.

    Goldman est rentrée dans le jeu… chaud devant et derrière.

    Perturbations réseaux à prévoir… Les sauvegardes sont faites.

    Qui contrôle les réseaux ? nous n’allons pas tarder à le savoir… Non, mais!

    Derrière le blockchain, il y a le devenir du système bancaire, déjà en grande difficulté, et des politiques qui patinent dans la choucroute frite, une fois ! Sinon, il y a aussi les guerres pour percer les bulles…

  5. banville dit :

    Les cons,çà ose tout, c’est d’ailleurs à çà qu’on les reconnait….et le pire, c’est que ceux de l’année prochaine sont déjà là!(Audiard+Coluche)

Commenter