6 juillet 2017 7

Leçon de gestion : Citigroup

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

Citigroup est depuis le 1° trimestre 2015 la seule grande banque à risque systémique qui respecte les règles prudentielles d’endettement préconisées par ce bon vieux Greenspan avec un véritable leverage inférieur à 10, cf. mes analyses antérieures mais il n’en a pas toujours été ainsi…

En effet, cette banque respectait jusqu’en 2003 les règles prudentielles en vigueur à cette époque, dites de Bâle III, à savoir un ratio Core Tier 1 supérieure à 8 %, correspondant à un leverage (son inverse) devant être inférieur à 12,5 mais c’est surtout à partir du début 2006 que Citigroup commence à ne plus respecter ces règles prudentielles,


Son leverage est monté jusqu’à 27,3 au dernier trimestre 2008, après la faillite de la banque des frères Lehman mais il est redescendu par la suite très rapidement.

Il est donc parfaitement inutile d’imposer des règles très nombreuses et complexes comme celles qui ont été imaginées par cet idiot de Paul Volcker.
Une bonne grosse baffe dans le style du flingage de Lehman suffit pour tout remettre en ordre très rapidement avec une bonne leçon de gestion des banques par ce bon vieux Greenspan.

Les grandes banques américaines (des Etats-Unis) respectent les règles prudentielles d’endettement ce qui est loin d’être le cas des banques européennes, et en particulier des Gos banques françaises.
Le gros problème est que ces dernières ont constitué des groupes de pression très puissants qui manipulent facilement les dirigeants politiques et les opinions publiques, ce qui a des conséquences particulièrement graves.

Et pourtant, tout est simple : il suffit de diviser le total des dettes des banques (c’est-à-dire le total du bilan moins le montant de leurs véritables capitaux propres) par ce montant de leurs véritables capitaux propres pour déterminer leur véritable leverage !

Normalement, c’est aux gens de la banque centrale de surveiller le système bancaire et d’imposer aux banques de respecter les règles en la matière, mais quand ce sont des nuls comme ceux de la Banque de France qui s’y prélassent, il n’y a plus rien à espérer.

Cliquer ici pour voir les informations financières publiées par Citigroup.
Cliquer ici pour voir mon dernier article sur Citigroup.
Cliquer ici pour lire mon article confirmant que la Banque de France et son gouverneur ont été jugés nuls par la 17° Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris.

Mots-clés: , , , , , , ,

7 réponses à “Leçon de gestion : Citigroup”

  1. Jupiter dit :

    Bonsoir Monsieur Chevallier.
    Est-il possible pour un citoyen Français vivant et travaillant en France de mettre ses économies à l’abri dans cette banque?
    Cordialement.

  2. banville dit :

    Andorre, toujours une bonne destination?

  3. jeanluc dit :

    @jupiter.ouvrir un compte chez interactive brokers dont la banque est :citigroup

Commenter