19 juillet 2017 2

Morgan Stanley 2° trimestre 2017

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques américaines

A la fin de ce dernier trimestre, le leverage réel Morgan Stanley (qui fait partie des Importantes Institutions Financières Systémiques Mondiales, Global Systemically Important Financial Institutions, G-SIFIs) est encore beaucoup trop élevé, à 14,68 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 6,81 %, sans amélioration par rapport aux trimestres précédents,

Document 1 :

Morgan Stanley2016 Q22016 Q32016 Q42017 Q12017 Q2
1 Assets828,873813,891811,18832,391841,016
2 Equity69,59669,62968,5369,40470,306
3 Preferred st7,527,527,528,527,52
4 Goodwill9,4119,3299,2969,2299,156
5 Tangible eq52,66552,7851,71451,65553,63
6 Liabilities776,208761,111759,466780,736787,386
7 Leverage (µ)14,7414,4214,6915,1114,68
8 Core Tier 1 (%)6,786,936,816,626,81

Sommes en milliards de dollars.

Les chiffres retenus ici pour les calculs du leverage sont les capitaux propres tangibles c’est-à-dire les capitaux propres diminués des actions de préférence, du goodwill et des minoritaires selon les règles préconisées par ce bon vieux Greenspan, sans pondérer les actifs, comme c’est le cas avec le ratio Core Tier 1 et comme le préconisent aussi Axel Weber, la BRI (le fameux Bâle I), la Fed, la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni et la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC).

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 22,8 milliards de dollars pour que Morgan Stanley respecte les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan pour obtenir un leverage inférieur à 10.

Document 2 :

Les bénéfices de 1,59 milliard de dollars correspondent à un ROE calculé sur le montant des capitaux propres publiés de 9,05 % et de 11,86 % sur le montant des capitaux propres tangibles, ce qui est dans la norme des grandes banques américaines !

La capitalisation boursière est de l’ordre de 83,5 milliards de dollars (20 milliards supplémentaires depuis l’élection du Donald, soit + 25 % !) correspondant à un PER de 13,35 qui est considéré comme important mais grâce à un taux de distribution un peu faible même pour une banque américaine à 1,77 %.

Morgan Stanley n’a pas rattrapé son cours précédant les deux bulles précédentes, celles de l’internet et des grandes turbulences de 2008,

Document 3 :

Cliquer ici pour lire le communiqué de Morgan Stanley sur la publication de ses résultats de ce dernier trimestre.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réponses à “Morgan Stanley 2° trimestre 2017”

  1. Bertrand dit :

    Je reviens d’une banlieue industrial commerciale de bruxelles ou je n’avais pas été depuis 10 ans.
    Toutes les entreprises ont disparues.
    Résultat de 2008 et de la mondialisation.
    Ceci sur environ 8km.
    Nous sommes à la veille d’une immense faillite style 1789.

Commenter