2 novembre 2017 5

€-crise, BCE, bons spéculateurs et idiots utiles

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Tout se présentait bien : après William Dudley, un certain nombre de membres du FOMC ont déclaré que l’avenir s’annonçait radieux, pour les Américains (des Etats-Unis) du moins et qu’ils s’apprêtaient en conséquence à remonter le taux de base de la Fed en décembre, ce qui a fait remonter vivement et logiquement les rendements des Notes à 2 ans,

Document 1 :

Cependant, les rendements des Notes à 10 ans augmentaient moins vite que ceux à 2 ans, et ils replongent même depuis le 26 octobre, c’est-à-dire depuis que le Mariole de la BCE eut déclaré que les taux bas resteraient très bas pendant encore longtemps dans la zone euro,

Document 2 :

Aussitôt, tous les idiots (utiles finalement) en ont conclu que des taux bas allaient continuer à favoriser la croissance, ce qui a fait bondir les cours des actions de la zone… mais baisser les rendements des Notes à 10 ans car les bons spéculateurs, ceux qui voient juste et loin, ont compris que la situation dans la zone euro n’allait qu’empirer, comme l’a confirmé maladroitement le Mariole qui est en fait bien informé et bien conscient des problèmes qui y perdurent.

L’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et ceux à 2 ans a donc replongé sous la barre critique des 75 points de base,

Document 3 :

Le cycle de cet écart montre clairement que la configuration actuelle est semblable à celle qui prévalait entre 2005 et 2008, c’est-à-dire que l’on se trouve dans une situation de méga €-crise dont l’ampleur devrait être comparable à celle de la Grande Récession, mais dans la vieille Europe continentale,

Document 4 :

Comme l’a fort justement (mais imprudemment) avoué Janet Yellen en essayant de sauver (en vain) son siège de présidente de la Fed, les membres du FOMC se préparent à devoir baisser à nouveau leur taux de base au plancher (c’est-à-dire près de zéro, mais pas en valeurs négatives !) pour amortir le choc de l’€ffondrement,

Document 5 :

Les rendements des bons des Trésors européens dégoulinent lamentablement et inexorablement depuis juillet 2007 et même en valeurs négatives !

Document 6 :

Des taux négatifs, ça n’existe pas, c’est inimaginable, inconcevable, impensable !
Pour l’instant, tout va bien : tous les idiots utiles triomphent, c’est le moment d’en profiter !

Mots-clés: , , , , , , , , , , ,

5 réponses à “€-crise, BCE, bons spéculateurs et idiots utiles”

  1. Bertrand dit :

    Tesla perte annuelle équivalente au chiffre d’affaire,ah que j’aime ces entreprises nouvelle’ facon.

  2. Nam dit :

    Bienvenue à Jay Powell!
    Impatient de connaitre son surnom! :D

  3. ROQUET dit :

    Bonjour Mr CHEVALIER ,

    Mr SAPIR confirme une croissance qui va retomber de manière extrêmement brutale dès 2018, et cette retombée va même s’accélérer en 2019 .

    https://www.businessbourse.com/2017/10/25/jacques-sapir-la-croissance-europeenne-va-retomber-de-maniere-extremement-brutale-des-2018/

    Cordialement
    JP

Commenter