30 novembre 2017 0

State Street Corporation 3° trimestre 2017

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques américaines

State Street, bien qu’ayant un total de son bilan relativement modeste pour les Etats-Unis, est l’une des 8 banques à risque systémique retenue par la BRI pour ce pays.

Elle ne respecte pas les règles prudentielles d’endettement de ce bon vieux Greenspan avec un leverage réel de 16,74 largement supérieur à la norme (en amélioration par rapport aux trimestres précédents) correspondant à un véritable ratio Core Tier 1 réel de 5,97 %,

Document 1 :

State Street2016 Q32016 Q42017 Q12017 Q22017 Q3
1 Assets256,14242,698236,802238,274235,986
2 Equity22,1521,21921,21922,06822,497
3 Preferred st3,1963,1963,1963,1963,196
4 Goodwill5,9115,8145,8555,9455,997
5 Tangible eq13,04312,20912,16812,92713,304
6 Liabilities243,097230,489224,634225,347222,682
7 Leverage (µ)18,6418,8818,4617,4316,74
8 Core Tier 1 (%)5,375,35,425,745,97

Sommes en milliards de dollars.

Le montant des capitaux propres tangibles est le montant de ces capitaux propres diminué des écarts d’acquisition (goodwill) et des actions de préférence, sans pondérer les actifs selon les préconisations de ce bon vieux Greenspan et comme le préconisent aussi Axel Weber, la BRI (le fameux Bâle I), la Fed, la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni, la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) et le Conseil fédéral helvète.

Cependant, State Street n’est plus la pire des 8 grandes banques américaines à risque systémique.

Il faudrait augmenter le montant des capitaux propres de 8,15 milliards de dollars pour respecter les règles prudentielles d’endettement de ce bon vieux Greenspan, à savoir un leverage inférieur à 10.

Document 2 :

Les bénéfices de 685 millions de dollars correspondent à un ROE calculé sur le montant des capitaux propres publiés de 12,2 % et de 20,6 % sur le montant des capitaux propres tangibles, ce qui est élevé mais trompeur à cause de sa sous-capitalisation car, avec des capitaux propres correspondant à un leverage de 10, le ROE tombe à 12,8 %,ce qui est quand même satisfaisant.

La capitalisation boursière est de l’ordre de 34,5 milliards de dollars correspondant à un ratio P/E de 16,1 élevé pour une banque, surtout avec un taux de distribution très faible de 1,8 %.

State Street atteint ses plus hauts historiques avec une valorisation normale mais en profitant de la hausse générale des valeurs,

Document 3 :

Cliquer ici pour voir le bilan de cette banque pour ce dernier trimestre.
Cliquer ici pour voir mon article précédent sur cette banque.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l'instant.

Commenter