29 décembre 2017 15

BCE : l’€-crise s’accentue !

Rédigé par dans la rubrique Europe :

J’ai relevé hier que les Marioles de la BCE ont eu de grandes difficultés pour boucler leur bilan vendredi dernier mais la situation est plusse pire encore quand on prend en considération l’évolution de l’écart (Spread) entre les moyens de financement (billets, dépôts et administrations publiques) et (moins) l’essentiel des actifs (prêts et titres) qui fait apparaitre clairement que cette situation nette se dégrade à chaque exacerbation de crise : après la chute de la banque des frères Lehman, après la première €-crise 2011-2013 et… maintenant au point d’atteindre des valeurs négatives pour un montant record de 69 milliards d’euros au bilan publié hier 28 décembre !

Document 1 :

Le plongeon (au cours de ces deux dernières semaines) est impressionnant, d’autant plus qu’il s’accompagne d’un financement de 11 milliards d’euros par la planche à billets pour la seule semaine dernière !
Beaucoup de bad banks de la zone sont en très grandes difficultés, ce qui met maintenant en grandes difficultés les Marioles de la BCE dont le total du bilan se monte à près de… 4 500 milliards d’euros !
Toute cette histoire d’euro est de la pire folie, et ça va finir mal, très mal.

Cet écart est le résultat d’une part d’actifs de la BCE constitués pour l’essentiel de prêts à des banques pour 800 milliards d’euros (!) qui seraient en faillite si les Marioles ne les leur prêtaient pas (quasiment gratuitement), et par des titres

Document 2 :

… et d’autre part de moyens de financement par les dépôts de banques en retour à la BCE, des billets émis par la fameuse planche et des prêts accordés par de mystérieuses et anonymes administrations publiques déjà surendettées qui ne peuvent plus prêter davantage,

Document 3 :

Normalement, les banques centrales ne doivent pas prêter à des banques dites commerciales de leur ressort.
La Fed ne prête pas à des banques commerciales, mais elle bénéficie au contraire de dépôts considérables de la part de telles banques qui ont des disponibilités elles-mêmes considérables du fait que les familles américaines et les ménages en ont également pour des montants historiquement record.

S’il est légitime que les banques centrales achètent et vendent des titres (des bons du Trésor national), elles ne doivent le faire que pour des montants normaux, c’est-à-dire relativement faibles, et surtout en les finançant par leurs capitaux propres, ce qui est loin d’être le cas de la politique monétaire menée par les Marioles de la BCE.

Jusqu’à présent, ils finançaient leurs actifs par une grosse cavalerie qui faisait illusion, mais ce n’est même plus possible maintenant car les banksters ne peuvent plus déposer à la BCE l’argent qu’ils reçoivent d’elle !

Il est quand même étonnant que personne (à part quelques rares énergumènes) ne cherche à savoir comment ces Marioles de la BCE financent leurs actifs.
Certes, il faut comprendre et savoir interpréter les bilans de la BCE mais ce n’est quand même pas un exploit surhumain.

Pour l’instant, tout va bien, personne (ou presque) ne se rend compte de ce qui est en train de se préparer.
Avant un tsunami, la mer est toujours belle et calme. Seuls les éléphants (les bons spéculateurs) le sentent venir.
L’année 2017 devrait bien se terminer mais il ne devrait pas en être de même pour 2018 !

Mots-clés: ,

15 réponses à “BCE : l’€-crise s’accentue !”

  1. Nam dit :

    Existe t il un rapport entre cette accélération et la hausse de l’euro ?

  2. Cadoudal dit :

    Bonsoir Monsieur,

    Un grand merci pour toutes vos analyses économiques qui sont pédagogiques et claires pour des profanes, dont je fais partie.
    On sent venir une crise majeure rien qu’en constatant la disparition des emplois, la robotisation excessive, les enrichissements comme jamais d’une élite financière épaulée par des politiciens corrompus et des journalistes qui le sont tout autant (la « reprise » est claironnée comme jamais à la radio et télévision), une pauvreté accrue dans nos villes, moult boutiques fermées, une inflation des prix en supermarché, etc. .

    Les puissants savent ce qu’ils font et comme toujours ce sont les gens ordinaires qui paieront de leurs biens et de leurs personnes pour des plans machiavéliques.

    Merci à nouveau pour votre travail de réelle information. Bonne continuation.

  3. polo dit :

    Je le rappelle le rôle d’une banque centrale ce n’est pas d’acheter des bons du trésor national ( elle sort de ses fonctions premières de sa conception )

  4. Jérôme dit :

    A propos des billets/pières en circulation en plus, je crois qu’il faut considérer le mois de décembre comme un mois spécial. C’est pique de création est périodique et observable chez d’autres banques centrales.

    Les mamies vident leur comptes pour leur petits enfants 😉

  5. Thierry dit :

    Bonjour Mr Chevallier,
    Quand vous dites que cela va très mal finir, quel scénario envisagez-vous?
    Pensez-vous que l’immobilier sera touché de plein fouet par cette crise, et qu’une correction importante est à prévoir?
    De l’eau à votre moulin sur le lien suivant :
    https://www.armstrongeconomics.com/international-news/europes-current-economy/the-eu-bad-loan-crisis-to-get-much-worse-the-solution-financial-pandemic/
    Bonne année tout de même…

  6. DrStefool dit :

    Thomas Porcher, Dr en économie de la Sorbonne, Professeur à la Paris School of Business (accessoirement économiste atterré)…. nous disait il y a deux jours je crois que la dette publique n’était pas un problème, et que les taux des obligations d’État étaient bas parce que les investisseurs avaient confiance…. je n’invente rien. Ici le tweet et la conversation, on parle bien de la zone euro:

    https://twitter.com/PorcherThomas/status/945731576310194176

    Il a juste oublié les manips de la BCE, une paille… Vous connaissez cet animal?
    Si vous n’avez pas encore de compte Twitter, M. Chevallier, venez nous rejoindre… On se marre 😀

    DrStef du Canada
    Ici on se rapproche du zero absolu… je veux dire le zero Kelvin.
    Bientôt cryogénisés 🙁

  7. Bertrand dit :

    Souvenirs affaires DSK,KERVIEL,LAGARDE…….si les banques étaient des affaires normales on verrait des faillites en France.
    DSK…il faut prendre ses pertes…….viré.
    KERVIEL……POV bouc émissaire.
    La Russie est plus honnête que la France les banques y sont mises en faillite.

  8. abb dit :

    ca tiendra pour 2018 , on fait le pari mr chevalier?
    2019 (et à partir du 1 Mars 2019 jusqu’au10 /03/2020) ca ne tiendra pas . pourquoi ?

  9. Bertrand dit :

    2018 , tous attendent le krach.
    Non rien ne se passera ,l’information est à la milliseconde et tout peut être controlé.
    Nous allons vers plusieurs décennies de marasme , de dettes contenues , de gros et riches qui appuient pour que rien ne change.
    Quelle misère de monde qui préfère crever à petit feu par peur de perdre quoi que ce soit.

  10. louis colonna dit :

    Bonne année 2018 et bonne santé,
    je vous conseille de revoir le film  » Margin Call  » qui retrace de manière réaliste les dernières trente six heures d’une banque New Yorkaise ( ressemblance avec Lheman Brothers ..) Il s’agit d’un scénario très réaliste, qui nous permet de voir une certaine réalité ! Bonne journée à tous.

Commenter