5 décembre 2017 6

Pierre Jovanovic coince la bulle monétaire allemande de l’entre-deux-guerres

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

J’ai cherché au cours de ces derniers jours des informations, et plus particulièrement sous la forme de vidéos bien documentées, sur cette période mal connue de l’entre-deux-guerres en Allemagne qui est caractérisée par une hyperinflation historique due à une hypertrophie monétaire mais je n’ai rien trouvé d’intéressant.

Cependant, j’ai eu l’idée de faire une recherche sur le mot Jovanovic et Ô surprise, j’ai trouvé deux vidéos (3 heures au total !) dans lesquelles Pierre Jovanovic traite longuement et très justement de ces problèmes à l’occasion de la sortie de son dernier livre Adolf Hitler ou la vengeance de la planche à billets.
Laurent Fendt du site Hym.Média qui met en ligne cette vidéo conduit intelligemment le débat.


En effet, il est difficile actuellement de prédire les conséquences de l’hypertrophie monétaire qui continue à se développer inexorablement dans la vieille Europe continentale.
Une solution consiste à se référer à une antériorité de référence…

La bulle récente du début des années 2000 aux Etats-Unis n’est pas un bon exemple car les autorités américaines ont réagi énergiquement, dans la bonne tradition des cow-boys en flinguant sans scrupules une banque, ce qui n’est pas concevable en Europe.
La Grande Dépression, c’est-à-dire la crise de 1929 ou des années 30, a eu des causes plus complexes dans des circonstances qui ne sont pas comparables à la situation actuelle.

La seule antériorité qui reste est donc cette période de l’entre-deux-guerres en Allemagne au cours de laquelle une création monétaire monumentale a eu des conséquences très graves et très mal connues, en particulier en France.
Le grand mérite de Pierre Jovanovic est d’avoir recherché et trouvé un très grand nombre de documents de cette époque issus de sources fiables dont certaines n’ont jamais été exploitées.

Il apparait alors que le fait déclencheur de cette gigantesque bulle monétaire a été la dette allemande issue de la Première guerre mondiale, d’abord celle qui était due à ce qu’on appelle l’effort de guerre (qui a été financée en partie par des dettes) et ensuite et surtout celle qui était due au titre des réparations de guerre que le Traité de Versailles a imposées à l’Allemagne.
Elles portaient sur 132 milliards de marks-or, ce qui pourrait correspondre actuellement à environ… 2 000 milliards de dollars (USD) !

Ces dettes étaient donc ingérables et elles ont provoqué d’abord logiquement une chute du PIB et surtout une hypertrophie de la masse monétaire considérable qui a provoqué l’hyperinflation qui est la seule manifestation de ce désastre qui est restée célèbre.
Les conséquences sociales ont été dramatiques car les Allemands ont été ruinés. Le chômage a explosé : 6 millions de chômeurs ont été recensés, chiffre qui ne traduit pas tous les drames qui se sont produits, avec des millions de morts prématurés, par suicides, maladies, dépressions, etc.

Indépendamment de toute autre considération, il est très important de bien comprendre qu’une hypertrophie monétaire a toujours des conséquences très graves.
C’est la raison pour laquelle le premier pilier des Reaganomics est l’argent sain, c’est-à-dire l’absence de création monétaire, ce qui est à la base du monétarisme, évidemment.
Comme les Zautorités Zeuropéennes n’ont aucune culture monétariste, aucune solution douce n’est concevable, ce qui signifie que les conséquences seront très graves car les bonnes décisions ne seront jamais prises.

Pour ce qui concerne l’Allemagne de l’entre-deux-guerres, c’est malheureusement un certain Adolf Hitler qui a bien compris que la cause principale des grands malheurs des Allemands, c’est-à-dire de cette bulle monétaire, était la dette.
Pour simplifier et aller à l’essentiel, à partir du moment où l’Allemagne n’a plus payé ses dettes, l’économie a pu repartir et le chômage s’est résorbé, ce qui a malheureusement permis au socialisme nationaliste allemand de s’imposer !

Les Grecs sont dans une situation tout à fait comparable à celle des Allemands de l’entre-deux-guerres et il en est de même, dans de moindres proportions de beaucoup de malheureux Euro-zonards.
Ça finira mal.

Un livre à lire absolument (même si je ne suis pas d’accord avec tout !) : Adolf Hitler ou la vengeance de la planche à billets de Pierre Jovanovic.


Cliquer ici pour accéder aux vidéos de Pierre Jovanovic.
Cliquer ici pour commander ce livre chez l’éditeur, disponible aussi sur Amazon et en librairies.
Cliquer ici pour voir le site de Pierre Jovanovic.

Mots-clés: ,

6 réponses à “Pierre Jovanovic coince la bulle monétaire allemande de l’entre-deux-guerres”

  1. banville dit :

    Ses analyses sont toujours documentées mais il va passer pour un pessimiste! cependant, comme il dit, les juifs optimistes en 40 ont fini dans les camps, les pessimistes aux US.

    tout aussi intéressant:

    http://www.jovanovic.com/blog-reportage-montepaschisienne2016.htm

  2. Bertrand dit :

    J’aime!!!!!!

  3. Ballerand dit :

    Bonjour Jean-Pierre,
    Merci pour cet excellent article!
    Pour mieux essayer de comprendre ce qui s’est passé lors de la crise de 1929 lisez les mémoires du Président Hoover. Il relate ses propres impressions.

    A lire aussi:
    https://www.memoireonline.com/10/11/4893/m_Analyse-comparative-de-la-crise-economique-de-1929-et-de-la-crise-financiere-internationale-de-20021.html

    Cordialement

  4. Libre dit :

    Ce monsieur prône la réintroduction de l’or comme monnaie…Comme garantie je suis d’accord comme jadis le Franc-Suisse (40% de couverture-Or sur les pièces et billets émis par la BNS .Principe inscrit dans la constitution jusqu’en 1999) mais comme monnaie à part entière j’y crois moins…

  5. Homer dit :

    Le rénminbi se verra-t-il adossé à l’or Mr Chevallier ?

  6. Whoa dit :

    « Ça finira mal. »

    La mèche est allumée, il me semble… Bitcoin $13038.90.

Commenter