4 janvier 2018 7

BCE : l’€-crise s’accentue encore !

Rédigé par dans la rubrique Europe :

J’ai déjà relevé la semaine dernière que les Marioles de la BCE ont eu de grandes difficultés pour boucler leur bilan. Il en est de même vendredi dernier et la situation est plusse pire encore !

En effet, quand on prend en considération l’évolution de l’écart (Spread) entre les principaux moyens de financement (billets, dépôts et administrations publiques) et (moins) l’essentiel des actifs (prêts et titres), il apparaitre clairement que cette situation nette se dégrade à chaque exacerbation de crise : après la chute de la banque des frères Lehman, après la première €-crise 2011-2013 et… maintenant au point d’atteindre des valeurs négatives pour un montant record de… 122,7 milliards d’euros au bilan publié aujourd’hui 4 janvier !

Document 1 :

Le plongeon au cours de ces trois dernières semaines est impressionnant !
En effet, beaucoup de bad banks de la zone sont en très grande difficultés au point qu’elles sont obligées de récupérer les dépôts (de leurs disponibilités) qu’elles faisaient précédemment à la BCE, ce qui met maintenant en grande difficultés les Marioles de la BCE dont le total du bilan se monte à près de… 4 500 milliards d’euros !
Toute cette histoire d’euro est de la pire folie, et ça va finir mal, très mal.

Cet écart est le résultat d’une part d’actifs de la BCE constitués pour l’essentiel de prêts à des banques pour 800 milliards d’euros (!) qui seraient en faillite si les Marioles ne les leur prêtaient pas (quasiment gratuitement), et par des titres

Document 2 :

et d’autre part de moyens de financement par les dépôts de banques en retour à la BCE, des billets émis par la fameuse planche et des prêts accordés par de mystérieuses et anonymes administrations publiques déjà surendettées qui ne peuvent plus prêter davantage,

Document 3 :

En conséquence, les Marioles de la BCE ont été obligés d’emprunter en catastrophe 68,572 milliards d’euros supplémentaires à de mystérieux et anonymes non-résidents de la zone (rubrique 5 du passif) pour boucler leur bilan le 29 décembre !

Document 4 :

Les Marioles de la BCE ont même été capables de perdre 6,9 milliards d’euros en moins-values sur l’or (rubrique 11, comptes de réévaluation).

Ils n’ont même pas pu investir davantage en titres pour la dernière semaine de l’année !

Document 5 :

Comme je l’ai déjà écrit…
Pour l’instant, tout va bien, personne (ou presque) ne se rend compte de ce qui est en train de se préparer.
Avant un tsunami, la mer est toujours belle et calme. Seuls les éléphants (les bons spéculateurs) le sentent venir.

7 réponses à “BCE : l’€-crise s’accentue encore !”

  1. Bertrand dit :

    SVP je ne sait pas mais 122md ne me semble pas beaucoup l’arrieré Apple impôts est de 15md.

  2. MAURICE dit :

    Quelques conseils pour se mettre à l’abri du tsunami seraient les bienvenus ?
    Merci beaucoup par avance.
    RM

  3. Nam dit :

    Peut-etre n’avoir ni dettes ni créances auprès des établissements bancaires ?

  4. Bruno dit :

    Est-ce que le calcul que vous faites correspond à une différence (actif) – (dettes), auquel cas cela voudrait dire que le capital est négatif ? Si c’est bien ça, c’est complètement dingue… une vaste « foutoir » en effet !

    Sinon, il serait intéressant d’avoir la même analyse pour la Fed (peut-être l’avez-vous fait mais je ne me souviens pas l’avoir vu).

Commenter