2 février 2018 8

€-crash : sauvetage en cours, suite…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis

Un gigantesque sauvetage est en cours depuis quelques jours pour essayer d’éviter un €-crash…

En effet, les Marioles de la BCE et la nomenklatura euro-zonarde réagissent énergiquement depuis le 24 janvier pour faire remonter les rendements du Bund,

Document 1 :

L’initiative en revient principalement aux Marioles qui profitent des Bund amassés dans le cadre de ce qu’ils appellent leur politique monétaire accommodante, le Q€, Quantitative Easing, pour revendre sur le marché secondaire ces bons, les prix des contrats baissant, les rendements augmentent, tout est logique.

Ils agissent ainsi car ils savent très bien que l’€-crash allait devenir inévitable comme le montre l’évolution de la courbe de l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et ceux à 2 ans, ce Yield Spread, qui était sur le point de passer sous la barre critique des 50 points de base, ce qui s’est produit le 7 décembre en tombant à 48…

Document 2 :

Zoom sur la période récente,

Document 3 :

Ainsi, l’€-crash donne l’impression d’avoir été évité, ce qui permet aux rendements des Notes de remonter vers leurs bandes normales de fluctuation,

Document 4 :

Autre manip : les Marioles de la BCE profitent de ces ventes de Bund pour racheter de mauvais bons de Trésors de ces cochons de pays du Club Med, ce qui permet aux rendements des bons européens de se rapprocher, donnant là aussi l’illusion que tout va bien dorénavant dans la zone,

Document 5 :

Oui, tout va bien, dans ce village Potemkine mais on voit la réalité dans l’évolution des rubriques des bilans hebdomadaires de la BCE : de mystérieuses et anonymes administrations publiques et de non moins mystérieux et anonymes non-résidents mais plus ou moins bien identifiables sont obligés de prêter… 571 milliards d’euros aux Marioles de la BCE pour qu’ils puissent survivre sans emprunter sur les marchés,

Document 6 :

La situation de la zone euro est actuellement pire que lors de toutes les crises précédentes !

Pour rappel, les Marioles de la BCE ont prêté des centaines de milliards d’euros à des banques de la zone pour qu’elles puissent survivre, puis ils ont fourni jusqu’à 2 689 milliards (derniers chiffres en date) à ces banksters en leur rachetant des titres

Document 7 :

financés un peu par la planche à billets mais surtout par des dépôts en retour de 2 000 milliards d’euros (en jouant sur les dates de valeur), ce qui constitue une gigantesque cavalerie,

Document 8 :

Les besoins de financement des Marioles de la BCE dépassent largement leurs moyens (de financement), même en utilisant cette cavalerie, ce qui les oblige à emprunter à des Etats et à des investisseurs aux exigences dangereuses,

Document 9 :

Pour l’instant tout va bien parce que tout le monde dit que tout va bien.
C’est ça la propagande de la nomenklatura.
La réalité, ce sont mes graphiques qui en donnent une image fidèle.

8 réponses à “€-crash : sauvetage en cours, suite…”

  1. Marco dit :

    Quelles seront les pertes de la BCE? Est-il possible de les envisager?

  2. Karizoc dit :

    Si j’ai bien compris, la BCE vend des obligations allemandes (pour faire baisser leur prix et donc augmenter leur rendement), pour acheter des obligations italiennes, espagnoles ou grecques. Vu l’état des finances des pays concernés, personnellement, si je devais investir, c’est plutôt le contraire que je ferais, non ? La BCE veut absolument perdre de l’argent, ou bien ?

  3. Bertrand dit :

    Fin de l’europe……lorsque l’ôn met en prison des elus qui veulent la séparation , lorsque l’on ruine un pays pour des générations, lorsque l’on est incapable de protéger ces entreprises , lorsque l’on vote la directive frankenstein,lorsque pour protéger ces paysans on accepte de payer les viandes 5 fois plus Cher , lorsque l’euro est commun mais pas l’an fiscalite…….Europe est morte……ceux qui en vivent seront bientôt enterrés , ca se passera du jour au lendemain sans coup ferir……
    A trop vouloir tout , on perd tout.

  4. dragon8 dit :

    Bonjour JP,
    On dirait que « ça chauffe » pour Mme Merkel! La Deutsche Bank se fait allumer « grave », le DAX s’enrhume ,
    Et la CITY appuie la où cela fait mal vis a vis de la Germanie !
    Notre France ,elle , essaie de se défaire du « Noeud Gordien  » Dollar , via La Bpi France, en ouvrant « des credit line » à tout va (cf IRAN). Sera-ce suffisant?
    Il se pourrait que des grosses ventes « à découvert » fleurissent sur plusieurs « cibles »!
    Merci Mr Chevallier « de rester sur le pont »! « Chauffe Marcel »!

  5. BA dit :

    Dette publique des 19 pays membres de la zone euro : 9 742,140 milliards d’euros.

    Sur ces 9 742 milliards d’euros de dette publique, sept pays sont en faillite :

    1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 313,524 milliards d’euros, soit 177,4 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2283,869 milliards d’euros, soit 134,1 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 249,110 milliards d’euros, soit 130,8 % du PIB.

    4- Belgique : dette publique de 464,769 milliards d’euros, soit 107 % du PIB.

    5- Chypre : dette publique de 19,464 milliards d’euros, soit 103,2 % du PIB.

    6- Espagne : dette publique de 1136,171 milliards d’euros, soit 98,7 % du PIB.

    7- France : dette publique de 2229,736 milliards d’euros, soit 98,4 % du PIB.

    Vendredi 2 février 2018 :

    La prochaine crise pourrait menacer la cohésion de la zone euro (BCE).

    « La zone euro doit accélérer ses réformes pour éviter de frôler de nouveau l’éclatement à la prochaine crise économique », a averti vendredi un haut responsable de la Banque centrale européenne.

    « Même un léger ralentissement pourrait engendrer d’importants coûts économiques et sociaux » et « tester une nouvelle fois la cohésion de l’union monétaire », a déclaré Benoit Coeuré, membre du directoire de la BCE, lors d’une conférence à Ljubljana, en Slovénie.

    La croissance du PIB a atteint en 2017 son rythme le plus rapide en une décennie, à 2,5%, selon Eurostat cette semaine.

    Mais en dépit de l’embellie économique passée, « les défaillances institutionnelles qui ont provoqué et fait durer la crise n’ont toujours pas été résolues », a averti Benoit Coeuré.

    https://www.romandie.com/news/La-prochaine-crise-pourrait-menacer-la-cohesion-de-la-zone-euro-BCE_RP/886760.rom

  6. Du Guesclin dit :

    tout va bien effectivement pour ceux pour qui tout va bien et qui n’en peuvent plus (qu’est ce qu’on se marre à la machine à café). Tout va bien car les Jacobins tiennent ce pays de main de maître. Ce système est indestructible, la société jacobine inexpugnable.

  7. marshwall dit :

    Je ne comprends pas comment la BCE en arrive à devoir se financer hors zone Euro,
    alors que la zone est censé avoir un solde commerciale excedentaire vis à vis du Rdm.

Commenter