11 février 2018 2

Intesa Sanpaolo : banksters d’or 2017 ?

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

La banque italienne Intesa Sanpaolo mérite d’obtenir la palme d’or des banksters 2017 !

En effet, ses dirigeants (les banksters) ont réussi l’exploit de distribuer 3,4 milliards d’euros en 2017 à leurs actionnaires sous forme de dividendes généreusement donnés par… l’Etat italien, en fait par leurs complices que sont les membres du gouvernement italien !!!

Document 1 :

Incroyable mais vrai !
Jusqu’à présent, quand une banque too big to fail risquait de faire faillite, l’Etat (ou une de ses entités) apportait quelques milliards (de dollars ou d’euros) pour la maintenir en survie, mais il s’agissait toujours d’apports en capital, sous la forme d’actions dites de préférence (Preferred stocks) et pour une durée limitée.
Ainsi, l’Etat devenait actionnaire, passif, mais il exigeait que les dirigeants de la banque redressent la situation au plus tôt au lieu de… les mettre en prison pour leurs erreurs produisant des dommages considérables à leurs clients !
Dans la plupart des cas, les Etats ont pu récupérer par la suite leur investissement initial en revendant leurs actions et en faisant parfois quelques plus-values au passage.
L’Etat leur interdisait toujours de distribuer des dividendes tant que la situation n’était pas rétablie, donc avec une reconstitution de bénéfices, évidemment.

Dans le cas d’Intesa Sanpaolo, c’est bien un don de 3,5 milliards d’euros qui a été effectué par l’Etat aux banksters, sans que la banque ait fourni une quelconque prestation en contrepartie !

En effet, cette somme est inscrite au compte de résultat en tant que… Other income pour 4,746 milliards

Document 2 :

… cette opération étant explicitée par une note précisant qu’il s’agit d’une contribution de 3,5 milliards d’euros de la part de l’Etat pour avoir repris (sauvé) pour… un euro symbolique les seuls actifs sains de Banca Popolare di Vicenza et Veneto Banca,

Document 3 :

Les banksters d’Intesa Sanpaolo ont donc réussi l’exploit d’obtenir pour les actionnaires 3,5 milliards d’euros (sans avoir fourni de services en contrepartie) de la part de l’Etat alors qu’ils ont dégagé officiellement 3,8 milliards d’euros de bénéfices après impôts de leurs activités ordinaires !
Normalement, les banksters d’Intesa Sanpaolo auraient pu reprendre ces actifs tout en conservant 3,8 milliards d’euros de bénéfices, et en ne versant que peu (ou pas) de dividendes à ses actionnaires de façon à augmenter les capitaux propres de la banque mais dans ce cas, le cours aurait plongé dramatiquement.

En effet, pour maintenir en survie leur banque, les banksters d’Intesa Sanpaolo ont exigé et obtenu que leurs complices au gouvernement leurs versent généreusement 3,5 milliards d’euros, ce qui représente un taux de distribution record dans les 6,5 % payé par les contribuables italiens déjà surendettés !
Pour rappel, le taux de distribution est le rapport entre le montant du dividende sur le cours de l’action (en pourcentage) qui est de l’ordre de 1 à 2 % aux Etats-Unis pour les banques.

Jusqu’à présent, aucun bankster n’a osé utiliser inconditionnellement des milliards de l’Etat pour payer les actionnaires (dont ils font partie !) de leur banque potentiellement en faillite !
Il s’agit là d’un scandale qui a été (mollement) dénoncé par des Italiens qui n’ont manifestement pas bien compris la manip.

Le plus amusant est que les journaleux et autres bonimenteurs professionnels que sont les analystes financiers et autres stratégistes patentés sont bien au courant de ces informations mais aucun d’entre eux n’a réagi positivement !

***

Dans le cadre d’une analyse crédible des comptes d’Intesa Sanpaolo, il faut en déterminer son véritable multiple d’endettement (leverage).
Le bilan publié fournit peu d’informations pertinentes,

Document 4 :

Une note brève mais instructive présente pourtant une donnée essentielle : le montant du véritable leverage

Document 5 :

… ce qui permet de retraiter les chiffres publiés pour 2017 (notés 2017 e) qui ne donnent pas encore une image fidèle de la réalité car il est possible de trouver des cadavres plus ou moins bien cachés dans des placards,

Document 6 :

Intesa Sanpaolo20142015201620172017 e
1 Assets646,4676,5725,1796,9796,9
2 Equity46,347,948,956,156,1
3 Deductions----6,5
4 Goodwill3,8993,914-4
5 Tangible eq42,40644,00348,91156,12145,621
6 Liabilities604,021632,493676,227740,74751,24
7 Leverage (µ)14,214,413,813,216,5
8 Core Tier 1 (%)777,27,66,1

Malgré toutes ces magouilles, le cours d’Intesa Sanpaolo n’a quasiment pas progressé depuis une vingtaine d’années,

Document 7 :

Suite dans un prochain article…

Cliquer ici pour accéder aux comptes d’Intesa Sanpaolo.

Mots-clés: ,

2 réponses à “Intesa Sanpaolo : banksters d’or 2017 ?”

  1. dragon8 dit :

    Bonsoir JP,
    Merci de nous confirmer la « dolce vita « pour les gros actionnaires!Ils se gavent pensant que c’est cuit pour eux!
    Il est certain que les USA mènent le « bal ». Ainsi les besoins pour assurer le développement de l’Amérique pour le meilleur de ses habitants , et pas seulement des « élites, le Gov US a besoin de 2 trillions $ !
    Les taux longs vont vraisemblablement se tendre! et le dollar « doit baisser »!
    Il y a des réticences des démocrates (les MEMO’S CHAHUTENT « GRAVE ») qui tentent déjà avec « l ‘AMI SOROS » de faire capoter la tentative, tout en se faisant un petit pactole! il n’est pas le seul !
    La BCE va souffrir si elle ne soutient pas les émissions de treasuries bond! La Chine , tout en faisant des manières , va se « coucher  » au final , trop « dépendante » qu’elle est de ses engagements passés avec les USA!
    Une info:la partition en 2 de la Californie , en faillite réelle , dont une grande partie sont « tous les sans-abris » grâce aux démocrates , merci « SCHWARZY » ex-gouverneur! je ne fais pas de politique! je m’appuie sur des « FAITS ». et les responsables commencent à être » nominés »!

Commenter