20 mars 2018 4

Monétarisme, Richesse des Nations (et de leurs habitants) et le Donald

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Je reviens sur un thème que j’ai déjà traité maintes fois sous divers aspects, car il semble intéresser de plus en plus de gens faisant partie du microcosme microscopique de mon site (avec 4 à 5 000 visites par jour) et d’autres…

Adam Smith avait déjà (presque) tout dit dans son livre sur la Richesse des Nations : le meilleur moyen d’optimiser la richesse des nations et de leurs habitants est de mettre en œuvre le capitalisme libéral, point.

Par la suite, un certain nombre d’économistes ont perfectionné cette théorie, en particulier Böhm-Bawerk avec son paysan, ce qui permet de comprendre ce qu’est une monnaie et sa circulation.
Ainsi, le capital de ce paysan augmente de période en période, donc ses moyens de production, sa productivité et sa richesse, celle de sa famille et celle de la nation, etc.

Le problème est que beaucoup de gens ne veulent pas reconnaitre la justesse de ces théories.
Ce sont en particulier les socialistes de tous bords. Les pires, les communistes ont été obligés de capituler lamentablement après l’écroulement du mur de Berlin et de l’URSS, ce qui a fait quelques millions de morts et appauvri une bonne partie de l’humanité pendant des décennies.

Cependant, comme l’avait bien prédit Schumpeter, un socialisme larvé (soft dirait-on maintenant) s’est développé par la suite dans les pays où était appliquée une forme de capitalisme assez libéral.
Pire : il reçoit l’aide d’une partie des capitalistes les plus fortunés !

Les plus grandes fortunes ne sont plus celles des grands industriels qui exploitaient leurs ouvriers.
Ce sont maintenant d’anciens étudiants qui, à l’origine, bricolaient des trucs dans le garage de leurs parents en mangeant des pommes.
Ils sont devenus multimilliardaires en vendant à des centaines de millions et même des milliards de prospects dans le monde entier des produits qui soulèvent leur enthousiasme.
Ils ont donc besoin de leur adhésion, et donc d’un monde sans frontières où circulent l’information, les produits et les hommes.

Un socialisme internationaliste (allié à ces nouveaux capitalistes multimilliardaires) profondément, viscéralement et paradoxalement antilibéral se développe ainsi avec l’aide massive de tous les journaleux et autres bonimenteurs qui orchestrent partout dans le monde une propagande digne de celle qui régnait en URSS.
Ce socialisme prône un monde dit nouveau, ouvert et prétendument libéral qui s’oppose donc aux intérêts des nations en détruisant leur cultures.

Il n’a donc rien de commun avec un capitalisme libéral qui a pour but d’assurer la Richesse des Nations et de leurs habitants.

Le Donald a raison de revenir aux bases du capitalisme libéral, celles qui permettent d’optimiser cette Richesse des Nations.
L’Amérique d’abord ! Ce n’est pas du nationalisme ni du populisme, mais le retour vers la richesse de la nation que constituent les Américains… des Etats-Unis.

En Europe, qui n’est pas une nation, qui ne l’a jamais été et ne le sera jamais, la nomenklatura impose par la manipulation des opinions publiques la destruction des nations par l’intermédiaire de l’euro.

Toutefois, dans toutes les nations européennes, de plus en plus d’habitants dits de souche commencent à manifester leur opposition à cette nomenklatura socialiste mais dans une certaine confusion.
Malheureusement, de toute façon, il est trop tard pour restaurer sans douleur des nations indépendantes et souveraines, avec chacune leur monnaie propre, comme avant l’invasion de populations extra européennes non désirées.

Mots-clés: , , , , , , , ,

4 réponses à “Monétarisme, Richesse des Nations (et de leurs habitants) et le Donald”

  1. Cantile dit :

    Vous semblez être d’accord avec l’UPR pour ce qui est de la nécessité de sortir de l’UE, de l’euro et du besoin de restaurer la nation indépendant et souveraine. Idem pour le destin de l’euro, avec un approche différente chez eux (les targets 2).
    Merci pour vos précieuses analyses qui permettent de conserver un oeil alerte et critique sur notre situation économique, au milieu de cet amas de mensonges déversés par nos médias nationaux.

  2. polo dit :

    Bonjour Monsieur Chevalier, excellent résumé du capitalisme libéral ( que je connais par cœur fidèle à votre blog ) mais que faite vous de l’intelligence artificielle parce que suis convaincu que ses bien la cause de ce socialisme larvé , un être humain même exploité produit et consomme mais pas ce qui remplace l’humain

  3. Du Guesclin dit :

    La nomenklatura socialiste soit le logement social, l’éducation nationale, l’université, les sup de co, les CCI et CRCI, la SNCF, les hauts fonctionnaires, la sécu, et j’en oublie.

Commenter