10 mai 2018 19

Agrégats monétaires de la France, mars 2018

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

Pour rappel… Les nuls de la Banque de France ont acquis pour plus de… 550 milliards d’euros en bons du Trésor français (fin 2017) sans manifestement avoir eu les moyens de les payer ! … ce qu’ils ont fait grâce à une opération de pure cavalerie dictée par les Marioles de la BCE.
Comme on vit dans un monde de Bisounours, personne ne leur a demandé comment ils avaient trouvé l’argent pour payer ces 550 milliards d’euros !

L’adoption d’une monnaie unique dans des pays européens indépendants et souverains dont les niveaux et les gains de productivité sont différents (les uns des autres) est contraire à toute logique économique et plus particulièrement monétariste.
En conséquence, une création monétaire gigantesque létale à terme se développe partout dans la zone euro et en France en particulier.

Pour faire éclater une bulle du même type mais moins importante, les Américains ont dû prendre des mesures énergiques qui ont provoqué la Grande Récession mais l’argent y est redevenu sain.
L’arrimage du peso argentin au dollar des Etats-Unis constitue aussi une bonne antériorité qui s’est mal terminée car depuis 2001 une crise profonde y perdure.
L’Allemagne de l’entre-deux guerres constitue aussi une bonne antériorité qui s’est, elle aussi, mal terminée !

***

Contrairement aux Marioles de la BCE, les banques centrales nationales des pays membres de la zone euro (dont la Banque de France) ne distinguent pas les dépôts à vue des ménages des autres agents, ce qui ne permet pas de calculer leurs chiffres de M1 ni de M2.
Seuls les chiffres publiés de M3 au niveau de chaque nation peuvent être considérés comme fiables.

***

La masse monétaire M3 de la France se monte à 105,7 % du PIB annuel fin mars, derniers chiffres publiés, en tenant compte des billets imprimés par la fameuse planche !

Document 1 :

La masse monétaire M3 bondit clairement par rapport au PIB annuel depuis l’an 2000, c’est-à-dire depuis l’adoption de l’euro pour dépasser la limite maximale de 78 % du PIB depuis le mois de juillet 2005 alors qu’avant 1987, la proportion de M3 par rapport au PIB était encore optimale dans les 60 %.

La situation actuelle est pire que celle qui prévalait lors de la faillite de la banque des frères Lehman !

En prolongeant la tendance de M3 à son niveau optimal du début des années 80, soit 60 % du PIB annuel, M3 devrait aurait dû se monter fin juillet à 1 398 milliards d’euros.
L’hypertrophie monétaire est donc de… 1 064 milliards soit 45,7 % du PIB annuel !

Document 2 :

M3 devrait se monter à 1 817 milliards d’euros au maximum.
La bulle monétaire actuelle est donc de 645 milliards d’euros, ce qui correspond à 27,7 % du PIB.

Les variations de M3 d’un mois sur l’autre sont importantes et la courbe de tendance (polynomiale d’ordre 5) montre une nette augmentation depuis quelques années,

Document 3 :

La planche à billets fonctionne à plein régime depuis l’adoption de l’euro !

Document 4 :

Inversement, la vitesse de circulation de la monnaie baisse : de 1,7 à des valeurs inférieures à 1 depuis le début de 2016 en s’accentuant,

Document 5 :

Pour l’instant, tout va bien !

Pour rappel : l’argent sain est le premier pilier des Reaganomics (dixit Arthur, Laffer) mais personne, à part un microcosme microscopique, ne comprend ces problèmes monétaristes.
Et pourtant, tout est simple disait Milton Friedman

Le général de Gaulle n’avait pas de culture monétariste mais il avait compris que les gens de la Banque de France n’étaient pas fiables, déjà à cette époque.
C’est la raison pour laquelle, pour les problèmes monétaires qui se posaient alors, il faisait confiance à un monétariste confirmé en son temps comme Jacques Rueff, et il avait raison !
Les Français et les hommes politiques font actuellement confiance aux nuls de la Banque de France, et ils ont tort !

Cliquer ici pour accéder aux séries des agrégats monétaires publiées par la Banque de France.
Cliquer ici pour lire mon article précédent sur le même sujet.
Cliquer ici pour lire mon article confirmant que la Banque de France et son gouverneur ont été jugés nuls par la 17° Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

19 réponses à “Agrégats monétaires de la France, mars 2018”

  1. milton dit :

    Auriez vous les flux de capitaux en EU ?
    Par ex. en Allemagne, Suisse, autre. Cela serait intéressant (et rigolo) de comparer avec la Grèce. Car selon moi la Grèce et la France c’est idem.
    Selon les périodes l’on pourrait savoir où ça part !
    Là je suis certains que des rapports précis existent.

  2. milton dit :

    Ok, merci.
    Mon idée était de démontrer qu’il y avait en fin de course gain d’argent mais vers la Suisse (ou autte Paradis).
    L’on fabrique de la dette pour les pauvres d’un côté, l’on sécurise les gains dans un paradis de l’autre.
    Paradis est ici une monnaie autre que l’Euro.
    Dans un cas de crash les gains seront ainsi multipliés.
    Restera les sans dents sans argent. Et en même temps ils l’ont bien cherché en restant des ignorants.

    • grouik dit :

      On ne peut pas sécuriser en Suisse.Le bilan de la BNS est épouvantable,et le PIB Suisse minuscule par rapport a la masse de francs Suisses possédés..Il n’y a aucun endroit ou sécuriser,tout est globalisé

  3. Who dit :

    Toto Yield Spread 10-2 y : 42,5…

    Pas de trêves pour les braves !

  4. abb dit :

    il manque 4 000 milliards suite à des pertes sur les subprime, donc ca va encore se dégrader de 1800 milliards.

  5. gil dit :

    Bonjour

    Spread à 0.41 ce matin ça a pas l’air d’aller bien fort !

  6. Du Guesclin dit :

    les nuls de la BDF, auxquels s’ajoutent les nuls des sup de co, des cci, du logement social, de l’éducation national, de l’université, de l’audit international, des boîtes de défiscalisation, etc…

  7. Who dit :

    Yield Spread 10-2 y : 41,5

    Allo BCE, vous avez un problème…

  8. GMRB dit :

    J’ai perdu le lien pour suivre le Yield Spread 10-2 y en direct.
    Une personne pourrait elle me le transmettre ?
    D’avance je vous remercie.

  9. Homer dit :

    Les petits roquets zeuropeens ne sont-ils pas en train d’accélérer le déclenchement de la prochaine grande crise de leur système bancaire en rêvant tout haut pouvoir s’affranchir du grand frère étasunien ? (iraniens et russes doivent rire et se frotter les mains en ce moment)

  10. Glude dit :

    M. Chevallier,
    Pouvez vous expliquer dans un prochain article la relation de cause a effet entre le passage du spread a 0 et l’explosion de l’euro?
    J’ai des theories a force de vous lire mais pas sur que ce soient les bonnes.
    Spread a 0 => Recession aux US => Recession en europe => faillite des banques deja bourrees de NPL.
    Ou bien ca a plus a voir avec la chute des prix des actions?
    bref..

  11. Ian dit :

    Bonjour,
    Je cherche un moyen sur de connaitre les positions en dollar des Gos Banques(et donc leur besoin de financement en greenback). Les derniers chiffres connus datent un peu même si à mon avis cela n’a pas tellement changé. (https://www.zerohedge.com/article/how-federal-reserve-bailed-out-world)

    C’est a mon avis intéressant car ce sera sans doute la raison pour laquelle le McRon va se coucher face au Donald sur le dossier Iranien.

    Bien à vous et un grand merci pour votre travail.

    Ian

  12. lc dit :

    bonjour,
    Aujourd’hui nous avons un exemple de ce qui peut arriver en cas de crise de l’euro..
    ENERGIE DU PORTUGAL, producteur d’électricité passe sous contrôle Chinois.
    Avec 16 milliards de dettes et 9 milliards de CA, l’ex entreprise publique Portugaise n’avait beaucoup
    le choix…ll faut bien rembourser les dettes !
    Ce qui est arrivé également, avec l’acier Européen, qui passé sous le contrôle d’un conglomérat Indien..
    etc…
    On risque de voir partir, un après l’autre, les fleurons industriels à l’étranger, sans en avoir le choix.
    Merci à tous et bon WE.

  13. Bertrand dit :

    Prévision astrologique de krach cette semaine……..???????

Commenter