30 mai 2018 17

BCE, banksters et €-crash

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques

Les banksters de la zone ont été obligés de retirer 28,672 milliards d’euros (déposés à la BCE) dans la semaine finissant le 25 mai pour survivre, ce qui est relativement peu mais ce sont encore des milliards qui s’ajoutent à d’autres milliards au fil des semaines,

Document 1 :

Les Marioles de la BCE ont été obligés de quémander 661 milliards d’euros à des non-résidents et aux Etats pour pouvoir boucler leur bilan vendredi dernier, ce qui est proche des plus hauts record atteints lors de la phase critique de la fin de l’année 2017,

Document 2 :

Les Etats ont fourni 403 milliards d’euros pour que les Marioles de la BCE puissent acheter (sans les payer) pour… 2 781 milliards de titres, dont principalement des bons de leurs Trésors !

Document 3 :

Même les communistes de l’URSS n’ont pas fait de telles acrobaties financières…

Ces trous dans le bilan de la BCE proviennent en grande partie des prêts aux banksters et des achats de titres qui ne sont pas couverts au total par les dépôts en retour des banksters ni par les billets mis en circulation par les Marioles,

Document 4 :

Sur ces seuls deux groupes de rubriques, le déficit est de 451 milliards d’euros, ce qui constitue un plus bas record après celui de la dernière semaine de l’année 2017,

Document 5 :

Pour rappel, la situation de la zone n’a jamais été aussi pire qu’en ce moment,

Document 6 :

C’est bien plusse pire qu’après la faillite de la banque des frères Lehman et que pendant le plusse pire de la crise grecque !
L’Italie, c’est 10 fois plus grand, plus gros, plus important que la Grèce.

Les banques italiennes vont tomber les unes après les autres comme des dominos.
Tout peut aller très vite
comme on vient de le voir au cours de ces derniers jours.
Les dirigeants politiques et économiques ne feront qu’aggraver la situation, ce qui rend impossible de prédire ce qui pourra se passer.

L’€clatement de l’euro-système sera un évènement comparable à une cascade de dévaluations.
Dans le système de Bretton Woods, les dévaluations étaient quand même plus ou moins maitrisées.
Elles se décidaient et se mettaient en place plus ou moins calmement pendant un long weekend.
L’€-crash sera un crash.

Mots-clés: , , , ,

17 réponses à “BCE, banksters et €-crash”

  1. Bertrand dit :

    Yes l’italie Est un énorme domino……à l’inauguration de l’euro en Allemagne il avaient choisi de faire tomber des dominos pour mesurer le temps du changement……ah les cons.

  2. milton dit :

    Heureusement que je bois un rosé en lisant cette nouvelle !
    Ça commence à sentir l’apocalypse. Les socialopes crieront encore à l’injustice et au méchant capitalisme. L’histoire est déjà écrite.
    Alors santé mes ami(e)s (pour respecter les nouvelles normes orthographiques)

  3. Mispe31 dit :

    Rappel
    Bonjour,

    Ces engagements envers de non-résidents en zone euro dans le bilan de la BCE ne serait-ce pas des dépots des banques suisses ou se sont refugiés d’importants capitaux restés en Euros dont l’évaluation précisément est d’environ 450Milliards ?
    J’apprécierais votre opinion

  4. polo dit :

    Bonsoir Monsieur Chevalier, que pensez vous de la Belgique , petit pays intercaler entre la France et la puissante Allemagne et qu’adviendra t-il le jour de l’euro crash , serions nous plus proche au niveau dévaluation de la frontière Allemande au bien plus proche de celle de la France ?

  5. David dit :

    Bonjour,

    Comment se faire cette culture économique et monétaire dont vous parlez tant?
    Quels livres, cours, etc. Quels sujets étudier?
    Quels sont vos conseils?

    En vous remerciant par avance,
    David

  6. milton dit :

    Bonne nouvelle, les cryptos sont maintenant une drogue !
    Après la pollution, etc… il ne manquait que cette blague.
    C’est vrai qu’avec l’euro on a moins de chance de développer une envie d’en possèder, ni même d’en gagner du reste. ;)

  7. Bertrand dit :

    Trump interdit les Mercedes aux states…….yes lui va faire exploser ces fumiers de teutons pires que Adolf.

Commenter