21 juin 2018 19

Agrégats monétaires pour les nuls : leçon de monétarisme des Américains

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

La financiarisation des activités économiques et même humaines (pour une partie de plus en plus grande) se développe depuis un certain nombre d’années, ce qui signifie que l’argent qui circule joue un rôle proactif de plus en plus important.
Ainsi, la façon dont les gens utilisent leur argent se répercute sur la variation de la création de leur richesse, c’est-à-dire sur la croissance du PIB réel à venir

L’évolution de l’agrégat monétaire M1 (d’une semaine sur l’autre) aux Etats-Unis fait apparaitre clairement que l’amplitude des variations de l’argent immédiatement disponible dont disposent les particuliers (les ménages) est de plus en plus grande,

Document 1 :

Pour rappel, l’agrégat monétaire M1 est constitué d’une part des billets qui se trouvent dans les portefeuilles des particuliers et d’autre part des dépôts sur leurs comptes courants (Total Checkable Deposits).

En fait, les variations de M1 sont essentiellement imputables à celles des dépôts sur ces seuls comptes courants des Américains,

Document 2 :

Ainsi, il apparait qu’aucune création monétaire par la fameuse planche à billets ne se produit.

Avant la mise en faillite de la banque des frères Lehman, les Américains avaient relativement peu d’argent sur leurs comptes bancaires mais par la suite, les turbulences financières et la Grande Récession ont amené les banques à exiger que leurs clients aient davantage d’argent en dépôt sur leurs comptes courants, ou autre interprétation : les Américains ont regarni leurs comptes bancaires par précaution à cause d’un environnement anxiogène,

Document 3 :

Les chiffres des billets en circulation doivent être relativisés car les deux tiers au moins des grosses coupures (les billets de 100 $) le sont hors des Etats-Unis dans des mains qui ne sont pas toujours très propres.
Ainsi par exemple Saddam Hussein s’est réfugié dans son trou avec quelques cantines pleines de bons et véritables dollars des Etats-Unis car c’est la seule monnaie qui permet d’acheter quelque chose partout dans le monde, y compris des gens, c’est-à-dire des complicités mais ce n’est pas toujours suffisant pour que certaines personnes puissent survivre longtemps…

Cet agrégat monétaire M1 est ainsi clairement et facilement identifié.
C’est simple. Tout est simple.

Le deuxième agrégat monétaire est connu sous la forme M2-M1.
Il est constitué de la masse (M) des dépôts dans les caisses d’épargne.

Il formalise la volonté des Américains de constituer une épargne, dite de précaution, en vue de pouvoir affronter une situation financière difficile résultant par exemple d’une récession envisageable. Ils veulent donc pouvoir récupérer cet argent sans délai en cas de besoin.

Les variations de M2-M1 d’une semaine sur l’autre sont de plus en plus importantes, de l’ordre de 80 milliards de dollars parfois, comme M1,

Document 4 :

Le jeu interactif de ces deux agrégats est fondamental.

En effet, quand les Américains ont confiance en l’avenir, ils retirent des dollars de leurs comptes d’épargne pour les dépenser, donc en créditant au préalable leurs comptes bancaires.
M2-M1 diminue et M1 augmente
.

Et inversement : quand les Américains n’ont pas confiance en l’avenir, ils diminuent leurs dépenses et sortent des dollars de leurs comptes bancaires pour les placer sur leurs comptes d’épargne, M1 diminue alors et M2-M1 augmente.

La corrélation inverse (ou négative) entre les variations de M1 et de M2-M1 est bien claire et bien mise en évidence sur ce graphique,

Document 5 :

C’est simple. Tout est simple.

L’épargne des familles américaines (des Etats-Unis) est considérable : elle dépasse 10 000 milliards de dollars !

Document 6 :

Elle représente 52 % du PIB annuel courant, ce qui est largement supérieur à la norme : M2-M1 devrait fluctuer aux alentours de 40 % du PIB avec un maximum de 45 %,

Document 7 :

Plus de 2 000 milliards de dollars se trouvent donc en excès, par rapport aux normes, dans les comptes des caisses d’épargne.

Il est bien visible qu’à chaque crise les Américains augmentent significativement leurs dépôts dans les caisses d’épargne : d’abord après la faillite de la banque des frères Lehman, ensuite après la première €-crise qui s’est manifestée surtout en Grèce (printemps 2011), et enfin après la deuxième €-crise qui a débuté à l’été 2015.

Comme les caisses d’épargne sont obligées de conserver une grande partie des dépôts de leurs clients (car ils ont le droit de les retirer sans préavis), elles ne peuvent donc pas faire circuler une grande partie de ces 10 000 milliards de dollars.
Une bonne solution pour stimuler la croissance serait d’inciter les Américains à diminuer leur épargne soit en dépensant davantage, soit en investissant dans des valeurs mobilières ou immobilières, ce qui ferait circuler cet argent qui stagne inutilement dans les caisses d’épargne.

Le concept le plus pertinent est celui de la variation d’une année sur l’autre de l’agrégat M2-M1 qui montre un changement de comportement des Américains depuis l’élection du Donald : ils ont confiance en lui, ce qui se manifeste par une baisse de… l’augmentation de M2-M1,

Document 8 :

Cependant, l’instauration de droits de douane sur un certain nombre de produits importés aux Etats-Unis décidée par le Donald crée depuis début mai une hausse significative de cet indicateur, sans que ce soit inquiétant car l’augmentation de M2-M1 d’une année sur l’autre reste encore à un niveau très bas.

Comme la variation de la masse monétaire libre est inversement proportionnelle à celle du PIB réel, la croissance est et sera forte, du moins en faisant abstraction de l’€-crash à venir,

Document 9 :

Les courbes de tendance retenues ici sont des courbes polynomiales d’ordre 5 qui donnent une bonne image des phénomènes réels, sauf pour l’avenir proche car une baisse du PIB réel des Etats-Unis n’est pas envisageable du fait des conditions économiques endogènes.

Pour rappel, je définis la masse monétaire libre comme étant la différence entre la variation de l’agrégat M2-M1 et (moins) celle du taux de croissance du PIB réel.
En effet, ce qui est important, c’est la différence entre la variation de l’épargne des ménages et le taux de croissance du PIB réel : s’ils augmentent leur épargne davantage que leurs revenus réels, la croissance du PIB diminue.

Inversement, ce qui est le cas depuis le mois d’août 2017, les Américains diminuent globalement l’augmentation (d’une année sur l’autre) de leurs dépôts dans les caisses d’épargne (car le plein emploi est réalisé), ce qui fait baisser l’augmentation de la masse monétaire libre (celle de M2-M1 moins celle du PIB réel) qui est passée sous la barre critique des 2,5 % en tombant à zéro (et même exceptionnellement en territoire négatif) ce qui aurait dû se traduire par une croissance très forte du PIB réel (d’une année sur l’autre), mais ce qui ne s’est pas produit à cause du risque anticipé d’€-crash.

C’est simple (enfin presque). Tout est simple.

Un autre agrégat existe : M3-M2 qui correspond à la trésorerie des entreprises, en fait leurs dépôts en comptes courants.

Cependant, le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke en a fait supprimer la publication dès son entrée en fonction au poste de Président de la Fed de façon à ce que seuls lui et ses collaborateurs puissent disposer de ces données qui leur ont permis de maitriser la gestion puis l’éclatement de la bulle monétaire qui allait se développer dans cet agrégat.
Ainsi, les personnes extérieures à la Fed n’ont pas pu disposer de ces informations essentielles qui auraient pu leur permettre d’anticiper correctement ce qui allait devenir la Grande Récession.

Ces données sont donc tellement importantes (stratégiques même) dans le pilotage de l’économie américaine que la Fed n’en a jamais repris leur publication.

Ces informations relatives aux agrégats monétaires permettent aussi et surtout de maitriser leur évolution et donc de garder l’argent sain, ce qui est le premier pilier des Reaganomics, dixit Arthur, Laffer.

Comme je l’ai écrit maintes fois, les nuls de la Banque de France et les super nuls de la BCE n’ont aucune culture monétariste au point qu’ils sont incapables de calculer correctement les chiffres de M1.
Ils ne peuvent donc rien comprendre à l’évolution de la masse monétaire de la zone où s’est développée une hypertrophie considérable qui va aboutir à un €-crash difficilement gérable.

Nuls, ils sont nuls, irrémédiablement nuls, jugés nuls.

Cliquer ici pour lire mon article précédent sur ce sujet.

19 réponses à “Agrégats monétaires pour les nuls : leçon de monétarisme des Américains”

  1. milton dit :

    C’est simple, tout est simple. Même les nuls de la BCE et de la banque de France peuvent comprendre.
    Plutôt que de payer fRance sTragédie, hadopi, les milliers de panneaux 80km/h…ils devraient simplement lire JPC.
    En plus de nous économmiser notre argent, qui sait ? Peut être qu’ils songeraient à créer de la richesse.
    Hélas, le communisme fRançais n’aime pas les choses simples.

  2. Clément dit :

    A la vue des artifices déployés et de la manipulation de masse (de la FED ou autre) dont l’objectif est de détournée l’information capitale, ne peut-on pas dire à la place de nuls, que se sont des artistes ? Il faut bien se rendre compte de l’impact au quotidien sur des milliards de personnes qu’ont une poignée d’individus. Si leur morale n’est pas respectable, le résultat, donc les conséquences et la médiocrité moyenne des gens, est quand même exceptionnel. J’en serais presque admiratif.

  3. BA dit :

    Un article mensonger, écrit par un menteur :

    Citation :

    « Les ministres des Finances de la zone euro se sont entendus dans la nuit de jeudi à vendredi sur un vaste accord mettant fin à huit années de crise, d’austérité et de plans de sauvetage pour la Grèce.

    Ces accords permettront aux Grecs de ne commencer à rembourser une partie des prêts qu’à partir de 2032, contre 2022 jusqu’à présent.

    Ils se sont également entendus sur le versement d’une toute dernière tranche d’aide, de 15 milliards d’euros, contrepartie aux 88 dernières réformes accomplies par la Grèce ces dernières semaines. »

    Fin de citation.

    https://www.romandie.com/news/Apr-s-huit-ans-la-crise-de-la-dette-grecque-s-ach-ve/929930.rom

    C’est un mensonge.

    Ces accords NE mettent PAS fin à huit années de crise.

    Ces accords font ce qu’ils ont toujours fait depuis huit ans.

    Ces accords rajoutent 15 milliards d’euros de dettes sur les épaules de la Grèce.

    Ces accords rajoutent des montagnes de dettes supplémentaires, par-dessus les montagnes de dettes qui écrasent la Grèce depuis huit ans.

    Si les pays membres de la zone euro étaient VRAIMENT solidaires entre eux, les pays riches auraient donné de l’argent à la Grèce.

    Mais dans le monde réel, les pays membres de la zone euro NE sont PAS solidaires entre eux.

    Dans le monde réel, les pays européens riches ont refusé de donner de l’argent à la Grèce : ils n’ont fait que prêter, encore prêter, toujours prêter.

    Résultat : aujourd’hui, la Grèce est encore plus en faillite qu’avant !

    Dette publique de la Grèce : 317,407 milliards d’euros, soit 178,6 % du PIB !

    Les pays européens n’ont fait que repousser le problème à plus tard.

    La Grèce ne commencera à rembourser ces prêts que dans quatorze ans, en 2032 !

  4. abb dit :

    le canada va etre le premier pays a testé ses oat2 ans = oat 10 ans. ecart actuel =0,27.
    on remarque que si l’ecart des us baisse celui du canada baisse dans les mêmes proportions.

    Mais la période du 18 a 22 juin n’a pas fondamentalement affecté les marchés mais il y a eu un evenement majeur celui de la sortie de General électrique de l’indice US. Cette sté pilier des papes s’est faite éjecté, elle qui a volé le procédé de georges lakovsky qui en 1927 qui soignait le cancer.
    §La puissance financière des jésuites est mise à mal et la mise a mort à commencé. nous devons donc s’attendre à une guerre financière qui va s’accélérer entre les protestants et les catholiques

  5. Nico dit :

    Pour revenir sur le Target, ne pensez vous pas qu’ils pourraient se servir de ces chiffres pour établir la nouvelle conversion entre les monnaie aprés l’€ crash ou tentive d’un pays a sortir de l’€ ?

  6. Nico dit :

    Y a t’il des documents pour savoir quelle BCN doit à quelle autre BCN ?

  7. leducmichael dit :

    bonjour, je retente ma question qui n’a pas eu de reponse depuis le 17, ou pas visible …
    Mr Chevallier , pourquoi vous semblez etre le seul a ne pas mettre en M1 les € comptes des entreprises avec ceux des € particuliers ?
    Merci

    • milton dit :

      Si il a répondu. Cette classification est la bonne. C’est celle qui existe à l’origine. A priori les néo-éconnomistes aiment travestir les chiffres pour y apporter des fausses solutions. En clair, le communisme moderne préfère embrouiller qu’expliquer la réalité.

      • leducmichael dit :

        a milton et chevallier , me dire « que c’est la bonne » ne satisfait pas mon intellect
        depuis quelle date les € entreprises sont sorties de M1 ?
        avez vous un lien ? quel que soit la reponse fournie , je cherche toujours a la verifier et a la recouper je ne prends rien pour argent comptant ….

  8. blitzel dit :

    (JPC, vous êtes dans le Top 50 des sites que je visite le plus, )

    Pour un français, (c’est moqueur) il est tout à fait rassurant de constater la bonne santé apparente des ménages us, du moins pour la plupart des ménages concernés (pas pour les 65 M au Food Stamp), vis à vis de l’€-crash qui nous pend au nez.
    Si encore en France il n’ y avait que l’aspect financier, on pourrait compter sur la solidarité de la communauté, mais comme en France on fait toujours pire.
    Crise financière et crise sociale (communautariste) ne font pas un bon ménage, c’est un mélange explosif.

  9. B.M dit :

    Merci Mr Chevallier pour ce nouvel article,

    Voici le comuniqué de presse officiel sur l’arret de publication de l’agrégat M3 en 2006
    https://www.federalreserve.gov/releases/h6/discm3.htm

    Officiellement pour des raisons de couts élevé et une non pertinence de ce que j’ai compris 🙂

    Que pensez-vous de cette représentation des masses monétaires ?
    https://postjorion.files.wordpress.com/2011/05/aunac-agregats.png

    Voici le site dont l’image est tirée:
    https://postjorion.wordpress.com/2011/05/15/177-aunac/

    • jp-chevallier dit :

      sur l’arret de publication de l’agrégat M3 en 2006, Officiellement pour des raisons de couts élevé et une non pertinence !
      Non : ce sont les raisons communiquées mais c’était pour cacher l’augmentation de la bulle en M3-M2 que B-2 allait faire éclater + librement,
      cette représentation des masses monétaires est nulle évidemment : c’est celle des nuls de la BdF !

      • B.M dit :

        Merci pour votre réponse mais du coup pourriez vous nous faire la bonne représentation en utilisant un schéma similaire ?
        Oui pour la publication de l’agrégat M3 je sais bien pour la vraie raison mais c’était pour dire qu’ils sont malins tout simplement 🙂

  10. BA dit :

    Dans la cour d’honneur du Palais de l’Elysée, la DJ Chloé a lancé la soirée, devant un public un peu intimidé par les lieux et soucieux de faire un maximum de selfies et vidéos depuis la cour d’honneur.

    Le DJ Cézaire succède à la DJ Chloé.

    Après Cézaire, le DJ Kiddy Smile – vêtu d’un T-shirt floqué « Fils d’immigré, noir et pédé » – et sa troupe de danseurs – short en jean ultra court et hauts en résille – ont fait monter l’ambiance d’un cran, faisant oublier la fraîcheur de ce premier soir d’été. Des spots aux couleurs du drapeau LGBT coloraient alors les murs du palais.

    http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Fete-de-la-musique-a-l-Elysee-pour-Emmanuel-et-Brigitte-Macron-1544639

    Dernière minute : le premier ministre Edouard Philippe a démissionné.

    Emmanuel Macron vient de nommer Stéphane Bern premier ministre.

    Ministre de l’Intérieur : Mathieu Gallet

    Ministre de l’Economie et des Finances : Kiddy Smile

    Ministre de la Défense nationale : Daniel Cohn-Bendit

    Ministre des Affaires étrangères : Frédéric Mitterrand

    Ministre de la Justice : Laurent Ruquier

    Ministre de l’Education nationale : Cyril Hanouna

    Ministre de l’Agriculture : Conchita Wurst

    Ministre de la Jeunesse : Gabriel Matzneff

    Ministre de la Culture : Jack Lang

    • jp-chevallier dit :

      (AFP) Matteo Salvini, le ministre italien de l’Intérieur juge dans un entretien à l’hebdomadaire allemand der Spiegel que l’existence même de l’UE est en jeu d’ici à un an, au moment où les Européens se déchirent sur les migrants.
      « C’est dans l’année à venir que se décidera si l’Europe unifiée va ou non continuer à exister », a affirmé Matteo Salvini, qui dirige aussi la Ligue.

Commenter