7 juin 2018 15

Italexit, Banca d’Italia, Marioles de la BCE et cavalerie

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

Le bilan de la banque centrale d’Italie, Banca d’Italia, est édifiant !

Les actifs de Banca d’Italia comprennent pour l’essentiel pour 543 milliards d’euros de titres et de créances constitués en grande partie de bons de Trésors (et 251 milliards de prêts accordés à des banksters italiens au bord de la faillite)…

Document 1 :

financés par 437 milliards de dettes issues de ce fameux Target 2 (rubrique 9 Intra-eurosystem liabilities) auxquels il faut ajouter 142 milliards déposés en retour par des banksters et 188 milliards provenant de la mise en circulation de billets censés se trouver en Italie !!!

Document 2 :

Ça, c’est un très bel exemple d’usine à gaz socialiste !
Le plus étonnant est que cet abracadabrantesque euro-système est encore en place.

Les actifs sont financés par de l’argent qui n’existe pas : de la grande cavalerie et des montages de dettes comme dans les pires escroqueries de certaines firmes multinationales exotiques.

Comme je l’ai déjà écrit, manifestement, l’économiste Paolo Savona qui est la pierre angulaire de l’Italexit du nouveau gouvernement italien a dû faire les mêmes analyses que moi et il va en tirer les mêmes conclusions : en tant que ministre des Affaires européennes, il enverra un grand coup de pied au… QE des Marioles de la BCE pour le plus grand plaisir des électeurs qui ont porté au pouvoir ce gouvernement
… et par ailleurs, pendant des décennies, les générations à venir se demanderont comment et pourquoi 300 millions d’euro-zonards ont-ils pu s’autodétruire alors que les entreprises de ces pays étaient parmi les plus performantes du monde.

L’URSS a tenu 70 ans dans son monde irréel pour s’écrouler finalement.
La zone euro aura tenu 20 ans.

P.S. : le 10 ans italien est à 3 % !

Mots-clés: , , ,

15 réponses à “Italexit, Banca d’Italia, Marioles de la BCE et cavalerie”

  1. josick dit :

    Incroyable… » financés par 437 milliards de dettes issues de ce fameux Target 2  »
    financé par de l’argent qui n’existe pas ! Juste dans l’esprit de nos fripouilles…

  2. Hervé dit :

    Je ne comprends pas comment le Target 2 peut servir à financer quelque chose puisqu’il est négatif ? Est-ce à dire que cette banque centrale est en faillite ? Et que par conséquent, la DB n’a pas été payée pour la Porsche (ou tout au moins le sera en retard… déduit d’intérêt négatif ) ?

    La DB qui avait déjà pas mal de problème à résoudre, qui n’ont pas dû s’améliorer avec la dégradation de sa dette par les agences de notation. https://www.zerohedge.com/news/2018-06-07/deutsche-banks-future-more-fannie-mae-lehman

    Ce qui est surprenant c’est que depuis quelques temps, Merkel est très calme, aucun commentaire sur l’Italie ou l’Espagne…

    • jp-chevallier dit :

      Je ne comprends pas comment le Target 2 peut servir à financer quelque chose : c’est bien !
      Le contraire serait inquiétant !

      • Hervé dit :

        Oui, mais s’il n’y a pas une sortie du même montant, c’est que cela n’a pas été reversé aux autres banques ? C’est incroyable et tout aussi incroyable que vous soyez le seul à télécharger les résultats de la BC Italienne :-)

        • Hervé dit :

          Non c’est idiot. Ils font juste n’importe quoi pour camoufler la cavalerie… Et personne ne dit rien sinon les taux d’intérêts remontent et ce sont les états qui sont en faillite… Et les banques ne disent rien car elles ont des prêts toxiques dont elles ne savent pas se débarrasser… Et tout le monde de planquer son fric hors de l’Eurozone…
          C’est cela, non ?

  3. gmrb dit :

    Target 2 : Nouveau record pour l’Allemagne au 31 Mai 2018

    Bundesbank’s TARGET2 claims
    Amount: EUR 956,150,392,473.37
    (As at: 31 May 2018)

    https://www.bundesbank.de/Redaktion/EN/Standardartikel/Tasks/Payment_systems/target2_balance.html

  4. Ratel dit :

    Bonjour.il me semble avoir lu que la banque d Italie rachèterait des obligations italiennes aux pays du nord sur le marché secondaire le tout grâce au QE de la BCE.l Italie achète de la dette italienne aux banques allemandes qui en avaient achetées à gogo pour que les Italiens puissent acheter à l époque pleins de produits allemands. Oulala c est pas si simple.

  5. crouze dit :

    Excusez moi de rester terre à terre , mais le paysan de machin truc Italien à bien fait un chèque à Porsche à Stuttgart de 150 k€ en contrepartie d’une très bonne sportive Allemande. J’ai bien compris que les transferts se font par l’intermédiaire de la Banque d’Italie pour la Buba qui re-créditera sur le compte de la banque de Porsche les 150 K€.

    Certes 150K€ italien sont passés dans les comptes de la Buba , mais cette dernière a crédité par la suite sur les compte de la banque de la famille Porsche. c’est une opération neutre.

    La buba ne doit donc rien à la banque d’italie, pas plus que notre paysan doit quelque chose à la famille Porsche.

    Pourquoi retrouve t’on ces 150 k€ au passif du bilan de la Banque d’Italie ? Franchement ça m’échappe.

    • ANTINOZZI dit :

      L’absurdité est toute la. Apparemment grace au target2 le differences des balances commercials à l’interieur de la zone euros sont considerés comme des creances et des dettes « Claude de non consolidation » . Celle ci est effectivement une hérésie.

  6. milton dit :

    Au fait des nouvelles de la Deutsche Bank ?
    Avec la SG ça devrait faire un joli bordel.
    J’ai hâte d’y être.
    15 août me semble très loin.
    La France va encore avoir le temps de passer des nouvelles lois liberticides et des taxes castratrices.
    L’impôt à la source va couter des milliards à mettre en place. Il va encore compliquer le système Français. Vivement la fin.

  7. leydet dit :

    Mr Chevallier,Je n’aime pas les socialistes,mais que je sache les traitres à la nation que sont Giscard,Pompidou,Chirac,Sarkozy et Macron sont de la même couvée que Mitterand.
    Changez votre discours antisocialiste c’est NUL

    • milton dit :

      Je le trouve au contraire très soft envers le socialisme. C’est le plus gros problème des libéraux. Trop gentils et trop bien éduqués. Cela tient à la nature du libéralisme. Aujourd’hui je propose aux libéraux de se comporter comme les socialauds et les communistes. Il n’y a plus de raison de freiner ses coups.

    • ANTINOZZI dit :

      Ces que vous citez c’est de socialistes aussi.

Commenter