26 juin 2018 7

Les cycles et le Donald

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Hier lundi 25 juin, l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et ceux des Notes à 2 ans, le spread, est tombé à un plus bas record de ce cycle à 34,7 points de base en fin de séance après avoir atteint un plus bas de 32,9 en cours de séance,

Document 1 :

Ce spread poursuit sa tendance longue baissière, lentement mais sûrement, avec une possibilité de chute brutale rattrapant le ralentissement de ces derniers mois,

Document 2 :

Toutefois, la baisse de ce spread est ralentie par une baisse anormale a priori des rendements des Notes à 2 ans car beaucoup d’investisseurs se portent sur cette valeur refuge que constituent les bons bons du Trésor des Etats-Unis, en prévision de l’€-crash à venir,

Document 3 :

Ainsi par exemple, les entrées de capitaux aux Etats-Unis en avril ont augmenté de 80 milliards de dollars, en particulier en provenance des réserves de la Chine qui a acquis au total pour 1 182 milliards de ces bons bons du Trésor des Etats-Unis, les dirigeants chinois ayant bien compris que c’était là le meilleur refuge pour leurs réserves qui se montent à un total de… 3 125 milliards de dollars (USD).

Le cycle provoqué par l’€-crise poursuit sa tendance normale,

Document 4 :

En fait, les trois sursauts (bien visibles sur ce graphique) ont permis de retarder l’€-crash, à savoir les sauvetages, d’abord de la Grèce (avec des centaines de milliards d’euros perdus), ensuite par les socialistes internationalistes du FOMC (les Démocrates qui ont été virés par le Donald) le 28 avril 2015 et, enfin, involontairement, par l’élection du Donald.

En éliminant cette période partant du 1° janvier 2012 au 1° novembre 2016, date de l’élection du Donald, apparait clairement la succession de cycles, le point d’inflexion du cycle en cours ayant été en fait lors de la manifestation de la première €-crises et (ou) lors de cette élection du Donald,

Document 5 :

Les cycles ont leur propre logique, leur propre inertie. Rien ne peut les arrêter lorsqu’ils sont lancés.
Ils sont comme les plus grands porte-conteneurs lancés à leur vitesse de croisière : rien ne peut les faire dévier de leur trajectoire prévisible longtemps à l’avance.

En Italie, la veille, dimanche 24 juin, l’élection de nombreux candidats des partis au gouvernement à des élections locales a confirmé le fort soutien dont ils disposent de la part des Italiens, ce qui a renforcé les craintes d’un Italexit,

Document 6 :

L’écart entre les rendements des mauvais bons du Trésor italien et ceux du (relatif) bon Bund a bondi,

Document 7 :

Et il en a été de même par ricochet des mauvais bons à 10 ans du Trésor français,

Document 8 :

Tout se passe bien… comme prévu (par mes analyses).
Tout est simple.
Tout va bien
.

7 réponses à “Les cycles et le Donald”

  1. Nam dit :

    Le spread pertinent 10Y/2Y est au même niveau qu’en aout 2005 … et la fête avait durée encore deux ans jusqu’en été 2007 … alors on a peut-être encore deux ans devant nous de Festina lente ?

  2. abb dit :

    je préfère votre zone orange de oct 2018 a mai 2019. vous vous approchez du bon moment .

    quand vous dites que rien ne peut etre dévié a un certain point , cela veut juste dire que l’attraction magnétique est devenu tellement puissante que vous ne pouvez plus vous dégager de leur emprises et que vous irez là ou ces esprits ont décidés d’aller. un peu comme l’attraction d’un aimant.
    il faut bien penser que d’autres esprits influence trump et pour ne pas dire certaines sectes appellent certains esprits a accroitre l’effet magnetique en direction d’un certain sens dont l’homme est le prisonnier de son ego et de sa cretinerie.
    En attendant il vous reste 2 mois meme si on arrive a egalité entre ce spread, il faudra malgré tout une étincelle pour que le cahos soit la. Et le CA OS provient de l’air et pas du papier monnaie informatique dit autrement le CAOS provient des esprits

  3. Ratel dit :

    Bonjour.
    En fait 3 options:

    La courbe continue sa longue descente parabolique pendant 1 an.
    La courbe accelere sa chute en quasi ligne droite en quelques semaines.
    Là courbe remonte juste avant le 0 parfait contre-pied
    Tout est simple mais rien n est sûr

  4. Roland dit :

    Bonjour Monsieur Chevallier,
    Vous conseillez toujours ces trois etf et j’en ai acheté un peu

    iShares 1-3 Year Treasury Bond (SHY)
    iShares 7-10 Year Treasury Bond (IEF)
    iShares 20+ Year Treasury Bond (TLT)

    Mais que conseillez vous d’autre pour se diversifier en cas d’€ crash ? Entreprises alimentaires américaine ? Compagnie minière ou de streaming métaux précieux ? Entreprises médicales et pharmacentiques ?

  5. ratel dit :

    les etf ishare seront sensibles à l’eurodol.compte tenu de l’évolution de l’eurodol lors des dernières crises pas sur que les ishare s’apprécient en euros.

  6. abb dit :

    les US font joujou avec les taux canadiens.

    leur objection c’est d’avoir un taux de rapport de devise us/cad de 1,5us en achetant des oblig a 2 ans CAD a 1,83% et en plaçant a 10 ans sur l’us a 2,91% le gain ressort a 15% sur 2 ans soit un placement net de 7,5%.

    du coup le vrai spread 2 ans/10 ans n’est pas de 0,34% car le spread qui est travaillé est le 2ans CAD/ 10 ans US soit 1,83/2,91 =1,08%
    Les us jouant sur le taux de change du dollar contre le CAD.
    C’est pour cette raison que rien ne passe de dramatique. Sauf a afaiblir le canada qui devra se faire refinancer par la livre anglaise. une façon de toucher l’Angleterre de façon indirecte

Commenter