23 juin 2018 22

Taux : en attendant l’€-crash

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

L’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et ceux des Notes à 2 ans (le spread) continue à baisser, mais par une suite de paliers et de décrochages comme si certains investisseurs essayaient, en vain, de bloquer sa descente inexorable, les forces du marché les obligeant à capituler après quelques jours de résistance,

Document 1 :

Cette résistance a des limites : un décrochage brutal peut intervenir à tout moment et ce spread peut tomber rapidement en territoire négatif

Document 2 :

comme à l’été 2011 ou en janvier 2016 quand les rendements du 10 ans ont chuté en quelques semaines,

Document 3 :

Jusqu’à présent, les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans évoluent plus ou moins en parallèle après avoir passé un point de retournement…

Document 4 :

précédant un point d’inflexion de la courbe du spread avant le plus bas du cycle en attendant sa remontée,

Document 5 :

L’évolution de ces rendements peut être cassée à tout moment par la baisse brusque du 10 ans provoquée par un regain de tensions dans la zone euro, principalement sur les rendements des mauvais bons du Trésor italien,

Document 6 :

Jeudi 21, deux membres de la Ligue, fortement hostiles à cette monnaie unique contre nature qu’est l’euro ont été nommés à la tête de deux commissions parlementaires importantes : Alberto Bagnai à celle des Finances du Sénat et Claudio Borghi à celle du Budget à l’Assemblée, ce qui a fait remonter les rendements mauvais bons du Trésor italien d’une façon significative,

Document 7 :

La poudrière italienne peut exploser à tout moment comme cela s’est déjà produit, mais l’euro-système ne pourra pas s’en sortir,

Document 8 :

Cerise sur le gâteau dont personne ne parle : les rendements des mauvais bons du Trésor français ont décollé, emporté par le même mouvement,

Document 9 :

Festina lente, plus ou moins lentement…

22 réponses à “Taux : en attendant l’€-crash”

  1. gisa dit :

    Qu’appelez vos un « point d’inflexion » ? Car ce n’est visiblement pas la définition mathématique : sur vos courbes tendances, les dérivées seconde ne changent pas de signe et restent négatives.

  2. Feelgood dit :

    Si le spread est tombé en territoire négatif en 2011 et 2016 pourquoi la zone euro n’a t-elle pas sauté à ce moment là ?
    Pour quelles raisons devrait elle exploser maintenant ?
    Le spread peut il être en taux négatif en longue durée comme les taux Allemand et Suisse ou rapatria t-il en positif ?

    • milton dit :

      Je vois pas comment. J’ai hâte d’y être.

    • polo dit :

      Feelgood, ta question est censé et légitime , je pense que même Monsieur Chevalier avec toute ces connaissances dans le monétarisme ne puisse t’apporter une réponse et moi même suis aussi surpris que la zone euro soit encore la mais demain est un autre jour et ça peut aller très vite

  3. milton dit :

    Big spread, c’est un grand écart façon JCV !
    (Jean claude Vandame Président)

  4. milton dit :

    Jt à la poubelle

    EXCLUSIF. Le prix Nobel d’économie Jean Tirole juge la politique de Macron

    http://flip.it/BpCzwS

  5. Clement Morelle dit :

    Brexit plutot que Frexit sur le dernier graphique ?

  6. Nico dit :

    Bonjour Jean Pierre,

    Le spread Chinois 2/10 à 19.6 point ca peut être interressant?

  7. Camaligue dit :

    Bonjour,

    Le financier Charles Gave confirme vos analyses et conseille l’achat de dette américaine.
    À lire sur le site de l’institut des libertés.

    Cordialement

    PS : Peut-être sauverons nous nos fesses grâce à vous ? En tous cas merci beaucoup.

  8. TheAnt dit :

    Charles Gave dans son article de ce matin :

    « En fait, la courbe des taux, entre les taux courts américains et les taux longs français est donc déjà inversée. Tous ceux qui ont emprunté des dollars pour acheter des saloperies en France, en Italie, en Espagne, en Grèce, en Allemagne se retrouvent en cash-flow négatif sur ces opérations.

    Voilà qui semble augurer de quelques difficultés. »

    http://institutdeslibertes.org/dans-la-serie-outils-utiles-la-courbe-des-taux/

    L’été sera chaud, l’été sera chaud …

  9. Clément dit :

    34,4 tic tac tic tac

  10. WWSTONE dit :

    L’Union Européenne bloque l’achat de plusieurs produits financiers américains (TLT, SHY, TIP, CHAD, AEM, SEF ETC). C’est ce que m’a répondu le service clients de interactive Brokkers.
    Alors même que j’ai pu acheter ces valeurs il y a 15 jours.
    Sous pretexte que l’U.E. n’aurait pas reçu les réponses à ses questions posées en 2014 !!!
    Les portes se ferment pour la protection de nos capitaux me semble t-il à moins qu’il ne s’agisse d’une coincidence
    Qu’en pensez-vous ?

    • jp-chevallier dit :

      à vérifier, ce qui certain, c’est que ce n’est pas une coïncidence !
      Et dans ce cas, c’est vraiment super-craignos parce qu’ils savent que c’est une bonne solution préconisée par les bons spéculateurs que sont les monétaristes…

    • Zebla dit :

      C’est selon les brokers.
      Chez bourse direct, ces produits sont accessibles
      Posé la question à un autre courtier. Selon lui, les DICI de ces trackers n’ont pas été mis à jour
      Effectivement on ne peut accéder au DICI à partir de bourse direct mais ils estiment qu’on n’a pas besoin de DICI pour acheter un tracker…

  11. banville dit :

    J’aspire quand même à ce que ces graphes aient un meilleurs profil et avec du volume pour certains…

  12. BA dit :

    Mardi 26 juin 2018 :

    Baromètre politique : la popularité de l’exécutif s’effondre.

    Emmanuel Macron et Edouard Philippe atteignent pour la première fois leur record d’impopularité après un peu plus d’un an de mandat.

    Pour autant, le gouvernement ne semble pas être le seul à perdre des points sur l’échiquier politique dans un contexte socio-économique tendu sur le plan national et international.

    Le baromètre politique Odoxa du mois de juin affiche une chute record de la popularité du président et de son gouvernement auprès des sympathisants politiques de tous bords et concitoyens. Une première depuis le début du quinquennat.

    La part de Français estimant qu’il est un « bon président » baisse de 5 points pour tomber à 41%, les Français estimant au contraire qu’il est « un mauvais président », progresse de 5 points pour atteindre 59%.

    https://www.franceinter.fr/politique/barometre-politique-la-popularite-de-l-executif-s-effondre

  13. D dit :

    J’entends Macron a perdu des points, il a plongé,etc.
    Moi,le dimanche quand je fais des crêpes à mes enfants,dans les sondages,je suis à 98% d’opinion favorable et le lundi matin quand je les réveille à 07h pétante pour l’école,je suis à 10%,alors vous savez les sondages hihihi !!!

Commenter