17 août 2018 6

Agrégats monétaires : les Américains et le Donald, actualisation

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Comme je l’ai écrit fin juin, les droits de douane imposés par le Donald font un peur à beaucoup d’Américains mais pas trop : ils s’habituent à sa politique énergique.
Ils réagissent en restreignant leurs dépenses et logiquement en augmentant leurs dépôts dans les caisses d’épargne et comptes assimilés d’après les derniers chiffres publiés par la Fed hier soir 16 août, mais les variations d’une semaine à l’autre sont faibles maintenant,

Document 1 :

De ce fait, l’augmentation (d’une année sur l’autre) des dépôts… augmente tout en restant encore à un niveau bas favorable à la croissance,

Document 2 :

Le total des dépôts dans les comptes d’épargne a atteint un plus haut historique le 6 août à 10 500 milliards de dollars,

Document 3 :

2 000 milliards de dollars se trouvent en trop dans les comptes d’épargne des Américains qui devraient les dépenser ou les investir en valeurs mobilières ou immobilières.

Le total des dépôts dans les comptes d’épargne par rapport au PIB courant annuel fluctue à un plus haut historique,

Document 4 :

Après la Grande Récession, ce sont les deux départs de la crise dans la zone euro qui ont fait peur aux Américains qui ont donc anormalement augmenté leur épargne, dite de précaution.

En conséquence, la croissance du PIB au cours de ce 3° trimestre devrait être de 3,05 % d’une année sur l’autre et de 3,6 % par rapport au trimestre précédent en taux annualisé, toutes choses égales par ailleurs,

Document 5 :

Une croissance à 3,1 % d’une année sur l’autre serait un excellent résultat qui conforterait les prédictions du Donald,

Document 6 :

Tout va bien aux Etats-Unis qui sont prêts à encaisser un €-crash.

Cliquer ici pour lire mon article précédent à ce sujet.

6 réponses à “Agrégats monétaires : les Américains et le Donald, actualisation”

  1. Olivier dit :

    L’€crash, les américains sont effet prêts !
    Avec l’embargo sur les émergents (fermant ces marchés aux européens), le resserrement du dollar et quelques procès d’entreprises européennes pour leurs faire les poches (VW, Monsanto, BNP, etc.). Après l’€crash, ils vont ramasser ce qu’il reste en UE de l’industrie, des services et autres pour des queues de cerises. C’est Mitterand qui a dit que les US étaient des prédateurs ? Ils sont très forts !

  2. Olivier dit :

    Ils nous plument et ils nous plumeront après l’€crash !
    Pauvres Eurozonards !

  3. Nico dit :

    Bonjour à tous,

    Les taux Russes ont grimpés pour la 5eme semaines de suite passant de 7.51 le 14/07 à 8.69 le 18/08 ( 10 ans ), une petite explication ?

  4. GMRB dit :

    Fin des « Targets 2 » ? Début des « Targets 3 Collatériser » ?
    « L’exigence de « collatéraliser » les Targets peut être justifiée de manières diverses, toutes excellentes et toutes frappées au coin du bon sens ; la seule justification qui n’est jamais avancée – parce qu’elle se heurte au Dogme de la Foi européiste-, et qui est pourtant la vraie, est que cette décision tuerait l’euro. Exiger le dépôt d’une garantie saisissable sur les Targets susciterait aussitôt l’apparition de cours de marchés (variables) entre les euros émis par les différentes banques nationales de la zone. »
    https://www.upr.fr/actualite/france/regarde-cest-deja-laube-un-article-de-vincent-brousseau/amp?__twitter_impression=true

Commenter