2 août 2018 7

€-crash et inflation US

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Depuis que le Donald est intervenu pour faire part de son hostilité à la hausse du taux de la Fed, les rendements des Notes et le yield spread 10y-2y sont remontés, surtout à la suite de la publication de données confirmant la bonne santé de l’économie américaine pouvant s’accompagner d’une résurgence de l’inflation,

Document 1 :

Cependant, comme je l’ai écrit maintes fois, le yield spread 10y-2y ne baisse pas depuis l’été 2011 à cause de dysfonctionnements de l’économie américaine mais à cause des risques d’€-crash comme c’est bien visible sur la courbe de ce spread,

Document 2 :

Les investisseurs américains oublient donc depuis le 19 juillet ces risques d’€-crash alors que la situation dans la zone de tous les dangers continue à être au plus mal comme le montre encore le dernier bilan publié par les Marioles de la BCE,

Document 3 :

Les variations par rapport à la semaine précédente sont faibles, mais les Etats et les généreux, mystérieux et anonymes non-résidents ont encore été obligés de laisser en dépôt 700 milliards d’euros afin de maintenir en survie l’euro-système !

Document 4 :

Pour rappel : une banque centrale doit nécessairement avoir une trésorerie positive car toutes les banques de son ressort doivent avoir obligatoirement une position nette créditrice tous les soirs.

Le fait que les Marioles de la BCE soient obligés de compter sur des apports extérieurs d’un montant de 700 milliards d’euros signifie que les banksters de la zone ont globalement une position nette débitrice de ce même montant tous les soirs depuis plusieurs semaines, sur une tendance haussière !

Plus inquiétant encore est que pour la deuxième semaine consécutive, ce sont les Etats qui ont dû casser leur tirelire vide (endettée) pour sauver les Marioles car les non-résidents, non seulement n’ont rien voulu déposer en plus par rapport à la semaine précédente, mais encore ils ont continué à retirer quelques-unes de leurs billes,

Document 5 :

Au lieu d’assainir la situation dans la zone, les Marioles de la BCE continuent imperturbablement à mener leur politique suicidaire : le total des actifs de la BCE dépasse maintenant allègrement les 4 600 milliards d’euros,

Document 6 :

En conséquence, l’euro-système peut se crasher à tout moment, ce que les rendements des Notes et le spread ne traduit plus depuis deux semaines.

Pour rappel : ce spread peut baisser de 5 points de base par jour, comme en août 2011.

Mots-clés: ,

7 réponses à “€-crash et inflation US”

  1. knavo dit :

    il n’ y a pas besoin d’aller à la foire du trône pour se faire des émotions.(que je n’aime pas d’ailleurs.)
    Vos article JP. Chevallier, chiffre à l’appui ne peut qu’incliner au respect.
    Si j’étais président, je vous choisirais comme ministre de l’ Economie, mais pas de chance, l’ Etat français ne nous laissera rien pour qu’un quelconque président puisse relever la barre; il y faudrait un Scharzenegger, ou le Messie. Autrement, la France deviendra un chaos pareil au plus implacable dictature.
    La France entre autre ne sait pas à quel point elle est en faillite, beaucoup en parlent mais ne savent pas quelles en seront les répercussions. Supermarchés vidés, payes des fonctionnaires à 0, désorganisation des services de l’ Etat, et le chaos avec l’immigration.
    L’ancien garde du corps de l’ Elysée, un homme à part a fondé le Service des Maires de France pour assurer une assurance à minima en cas de chaos dans les départements, mais il est bien tard, et les communes n’ont plus beaucoup de crédit pour assurer un filet de sécurité pour des centaines et des centaines d’expatriés des villes qui ne trouveront plus rien pour survivre.

  2. abb dit :

    Les investisseurs américains oublient donc depuis le 19 juillet ces risques d’€-crash . Non ils n' »oublient rien, ils attendent le bon moment. le bon moment se sera à partir de MARS 2019 qui sera l’année du pendue parce que 2019 cela fait 12 et les plus faibles chuteront.
    Avant que l’Europe s’écrase le canada devra subir de très fortes turbulences.
    Attendons autour du 20 septembre, qui est le prochain effet potentiel de tour de vis pour les économies les plus faibles.

  3. Adrenalex dit :

    Interview des économistes atterrés sur Thinkerview https://youtu.be/g5ZMXtnckT8

    Les intervenants sont assez pétris d’idéologie (atterrante).

    Selon eux les rachats d’obligations et la création de monnaie par la BCE ne cause strictement aucun problème.

    Selon eux, le problème bien évidemment c’est le capitalisme et l’ultra-libéralisme.

    A quand une interview de JP Chevallier par Thinkerview, ça décoifferait!

Commenter