1 septembre 2018 7

Le Donald m’a tuer !

Rédigé par dans la rubrique Etats-Unis :

Toutes les droites de tendances du spread 10y-2y convergeaient vers le zéro au plus tard fin août mais les interventions du Donald (surtout à la suite de ses déclarations du 19 juillet contre le relèvement du taux de base de la Fed) ont reporté cette échéance, a priori après les élections de midterm, ce que j’avais envisagé aussi…

Document 1 :

De fortes variations de ce spread ont eu lieu tout au long de cette dernière semaine d’août : à chaque fois qu’il tombait sous les 20 points de base, il remontait très rapidement au-dessus de cette barre critique pour terminer le mois à 22,8.

Document 2 :

Ce report de l’€-crash voulu par le Donald n’empêchera pas le cycle de se poursuivre après ces élections, c’est inéluctable,

Document 3 :

Les membres du FOMC seront obligés de remonter le taux de base de la Fed et les rendements des Notes à 10 ans ne pourront pas dépasser la barre critique des 3 %, ce qui conduit à un spread 10y-2y à zéro puis en territoire négatif,

Document 4 :

Le pouvoir d’intervention (ou de manipulation diront certains) sur les marchés par les Américains, c’est-à-dire par ceux qui détiennent le pouvoir, est considérable.

Mots-clés: ,

7 réponses à “Le Donald m’a tuer !”

  1. knavo dit :

    le taux à 10 ans hier après midi est remonté comme par enchantement à 2.860 alors qu’il descendait vers 2.840.
    Celui du 2 ans n’a pas cessé de descendre. Oui ils y a des mains puissantes derrière et effectivement si les taux sont manipulés, on peut s’attendre à les voir fluctuer mais la courbe descendante est inexorable sur son parcours et rien ne dit que d’autres facteurs même géopolitique ne la fasse s’effondrer,
    D’autre part les taux de Bbva et de la Monte Del Pashi sont critique. Je pense même que les dettes européennes et ce chateau de cartes s’aura pas besoin du coup de pouce de la Fed pour vaciller sérieusement.il est vrai que la BCE peut intervenir pour retarder le cours normal des choses.?!

  2. Hervé dit :

    Je n’ai pas d’âme, pas de conscience, pas d’intelligence… rien d’immatérielle ne m’habite… Malgré cela ou à cause de cela, je ne tablerai pas sur le fait que la FED remonte les taux en septembre et encore moins sur celui que Trump gagne les élections. Il y a encore deux semaines (avant la FED) et Trump a beau être Dieu, selon ce que vous dites, il n’empêche pas l’eau de couler sous les ponts. La « crise » est latente. Elle peut débuter n’importe quand, avant ou après que le spread n’atteigne zéro, et le spread peut maintenant atteindre zéro n’importe quand…. Fitch a juste mis la dette de l’Italie sous surveillance… La BCE ne pourra pas arrêter son « QE » à la fin de l’année. L’euro est dans une tendance qui devrait l’amener vers 1,05 en janvier. Personne ne sauvera l’Italie. Le Qatar, l’Iran, la Russie ou encore l’Allemagne ne sauveront pas la Turquie… Personne ne sauvera non plus l’Inde, l’Argentine, l’Indonésie… Mon avis (et ce n’est qu’un avis) est que le statut quo des marchés qui butent sur les mêmes résistances depuis plus de 8 mois ne va pas durer deux mois de plus. Quand la crise sera terminée, en 2020/2022, nous aurons un risque de guerre… et tout se met en place pour cela… Après cela, l’euro sera encore là (dévalué par un million ou pas) et vous pourrez continuer à dire que cela ne marchera jamais… puisque rien n’aura été résolu. C’est ainsi que fonctionne le monde depuis que les gens croient qu’ils ont une âme.

    • milton dit :

      @Hervé, oui ce scénario est pas mal. Je crois que les Etats, riches ou pas, veulent une bonne grosse faillite suivie d’une bonne grosse guerre. C’est comme cela quand le pouvoir s’effrite. Puis nous aurons une reconstruction avec pluss de liberté. Celle ci restera faible puisqu’il faudra passer son temps à reconstruire.
      Pourquoi vous n’aimez pas les âmes, ni l’intelligence, ni la matière ?
      Et la conscience alors ?
      Cela (désolé) est triste. Car ces choses nous constituent. Pourquoi nier ce qui est ?
      Vous êtes philisophe ?
      Je vois de la beauté de partout faut il y renoncer ?
      Bon il est vrai qu’elle s’exprime de moins en moins au travers de l’humain. Mais aimez les plantes ou les petites bébêtes !

  3. Olivier dit :

    On constate dans les graphiques des doc 1 & 2 que les courbes se decoupent par parties avec les mêmes pentes, les dynamiques moyennes de resserrement des taux sont donc les mêmes. Les corrections semblent plutôt retarder le resserrement des taux (le decaler vers la droite) plutôt que de correspondre à de véritables corrections càd à un moment ou la psychologie des acteurs se pose avant d’entamer une nouvelle dynamique baissière.

  4. EB dit :

    Faut relire votre titre

Commenter