15 septembre 2018 5

Leverage, banksters, Lehman et UBS…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Banques : Banques Européennes

Aujourd’hui 15 septembre 2018, les frères et sœurs de Lehman fêtent joyeusement le dixième anniversaire de la mort de leur chère banque !
Personne n’a été en prison, tout va bien.

Les banksters de tous les pays se sont unis au début des années 2000 pour faire leurs coups à l’insu du plein gré de leurs clients, des investisseurs et des contribuables, grâce à la totale incompétence des autorités censées les superviser.
Le cas d’UBS est très instructif…

Au début de l’an 2000, le multiple d’endettement (leverage) d’UBS était certes déjà hors normes à 30, mais encore à un niveau tel que la situation aurait pu être rattrapée mais par la suite, déjà à 42 dès le 4° trimestre 2000, il a décollé à des niveaux stratosphériques surtout à partir du 4° trimestre 2007, donc un an avant la faillite de Lehman,

Document 1 :

La cause de ces dépassements hors normes du leverage est l’augmentation létale des actifs

Document 2 :

alors que les capitaux propres tangibles d’UBS n’ont quasiment pas augmenté depuis 2000 : ils continuent à fluctuer autour de 30 milliards de francs… suisses,

Document 3 :

Les banksters savaient très bien qu’ils ne respectaient pas les règles prudentielles d’endettement.
Les gens de la Fed le savaient eux-aussi très bien mais ils ne pouvaient pas lutter contre ces banksters car ils ont des groupes de pression très puissants et très influents.

C’est le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke qui a été chargé de faire le ménage en flinguant à bout portant sans sommation un de ces banksters, pour l’exemple.
La victime a été la banque des frères Lehman.

Au pays des cow-boys, tous les autres banksters ont alors compris immédiatement le message et ils ont filé doux : ils ont fait retomber au plus vite leur leverage dans les normes.

Dans la vieille Europe continentale, les autorités n’ont pas compris grand-chose à ce qui se tramait

Jean-Pierre Roth qui présidait alors la BNS, vient de déclarer au journal de Suisse romande 24 heures que pour lui tout a commencé le 9 août 2007 à 9 heures !

Document 4 :

Malheureusement, les décisions qui ont alors été prises au sujet d’UBS et ailleurs en Europe n’ont pas été à la hauteur de la gravité de la situation.

Les autorités européennes de surveillance des banques auraient évidemment dû intervenir dès le début du dépassement des normes de ce leverage, c’est-à-dire dès fin 2000.
C’était là leur travail.

Le job de Joe le plombier n’est pas de surveiller les ratios des banques, c’est aux dirigeants des banques centrales que cette tâche incombe.

Les banksters d’UBS ainsi que des autres banques européennes ne respectent pas les règles prudentielles préconisées par ce bon vieux Greenspan, ce qui est à l’origine d’une hypertrophie monétaire létale.

Avec un leverage actuel de 27, UBS a… 572 milliards de francs, suisses (!) en trop dans ses actifs, ce qui alimente cette création monétaire indue, et c’est ce qui va provoquer la prochaine grande crise avec comme point culminant l’€-crash.

Tout est simple.

Cliquer ici pour accéder au site d’UBS d’où sont tirées les données de ces graphiques.
Cliquer ici pour accéder au site du journal de Suisse romande 24 heures cité ci-dessus.
Cliquer ici pour (re)lire mon analyse d’UBS du 3° trimestre 2017.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 réponses à “Leverage, banksters, Lehman et UBS…”

  1. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Un autre article suisse par rapport notamment à UBS et credit suisse (je ne sais pas s’il y a des médias en France qui oseraient sur les banques françaises)
    https://www.swissinfo.ch/fre/economie/point-de-vue_dix-ans-après-la-crise–les-banques-prennent-toujours-des-risques-insensés/44399432

    Ils donnent des chiffres à propos des produits dérivés. Mr Chevallier, pouvez-vous nous éclairer sur ce que sont réellement ces dérivés, svp ?
    Parce qu’ils prennent vraiment beaucoup de place ;-)
    http://money.visualcapitalist.com/worlds-money-markets-one-visualization-2017/

  2. JACOBS dit :

    Monsieur Chevallier. Vous insinuez souvent un rôle admirable pour Ben Bernankee. Mais différemment que la presse grand pubblic. Celle-ci écrivait: Bernanke le sauveur. Mais vous, le décrivez comme « Drain-the-Swamp » Ben . Avez vous un article, lien, etc plus détaillé sur cette vision des choses alors? Bien sincèrement.

  3. Bertrand dit :

    Inflation crime monétaire……..désinflation et non pas déflation…..seule solution a l’endettement.

  4. Homer dit :

    Et stagflation pour ceux d’en bas… Répression financière

Commenter