15 octobre 2018 9

Citigroup 3° trimestre 2018

Rédigé par dans la rubrique Non classé :

Citigroup a publié son bilan à la fin de ce 3° trimestre passé.
Le passage de ces chiffres dans ma nouvelle grille d’analyse modifie les conclusions erronées qui auraient pu être tirées d’analyses qui n’incorporeraient pas les incidences des rachats d’actions

D’abord, Citigroup ne respecterait pas les exigences des règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan avec un multiple d’endettement (mon µ, le leverage en anglais) de 13,57 ce qui correspond à un véritable ratio Core Tier 1 de 7,37 % en nette détérioration apparente par rapport aux trimestres précédents !

Document 1 :

Citigroup (pub.)2017 Q32017 Q42018 Q12018 Q22018 Q3
1 Assets1 889,131 843,061 922,101 912,331 925,17
2 Equity208,381181,487182,759181,059177,969
3 Preferred stock19,25319,25319,15619,03519,035
4 Goodwill27,07726,84427,10926,78726,785
5 Tangible equity162,051135,39136,494135,237132,149
6 Liabilities1 727,081 707,671 785,611 777,101 793,02
7 Leverage (µ)10,6612,6113,0813,1413,57
8 Core Tier 1 (%)9,387,937,647,617,37

Sommes en milliards de dollars.

Cependant, il faut tenir compte que les dirigeants de Citigroup ont décidé de racheter pour… 5,265 milliards de dollars d’actions de la banque (39,678-34,413) grâce aux bénéfices réalisés, ce qui correspond à l’augmentation des actions d’auto contrôle (treasury stock) !

Document 2 :

En réintégrant ces rachats d’actions (treasury stock) dans les capitaux propres, le leverage tombe à… 10,20 ce qui correspond à un ratio Core Tier 1 de… 9,80 % !

Document 3 :

Citigroup (pot.)2017 Q32017 Q42018 Q12018 Q22018 Q3
1 Assets1 889,131 843,061 922,101 912,331 925,17
2 Equity208,381181,487182,759181,059177,969
3 Deductions46,3346,09746,26545,82245,82
4 Treasury stock24,82930,30932,11534,41339,678
5 Tangible equity186,88165,699168,609169,65171,827
6 Liabilities1 702,251 677,361 753,501 742,681 753,34
7 Leverage (µ)9,1110,1210,410,2710,2
8 Core Tier 1 (%)10,989,889,629,739,8

C’est presque parfait !

Après avoir failli déraper au-dessus des limites au premier trimestre 2018, les dirigeants de Citigroup ont pu restaurer une situation satisfaisante en faisant retomber le leverage au niveau de la barre critique de 10 !

Ma grille d’analyse des banques ainsi complétée par l’incorporation des actions d’auto contrôle (treasury stock) dans les capitaux propres donne d’excellents résultats qui permettent d’apprécier à leur juste valeur la santé de toute banque, ce qui est une innovation majeure que l’on ne retrouve nulle part ailleurs !

Le plus drôle est qu’aucun idiot inutile dans le genre journaleux, bonimenteur ou analyste patenté n’a compris la subtilité de la gestion de ces dirigeants des grandes banques américaines.

Par ailleurs, Citigroup publie un tableau ne donnant… jamais le montant des capitaux propres tangibles réels !

Document 4 :

Pour rappel, les chiffres retenus pour les calculs du leverage sont les capitaux propres tangibles c’est-à-dire les capitaux propres publiés diminués des actions de préférence, du goodwill et des minoritaires selon les règles édictées par ce bon vieux Greenspan, sans pondérer les actifs, comme c’est le cas avec le ratio Core Tier 1 et comme le préconisent entre autres Axel Weber, la BRI (le fameux Bâle I), la Fed, la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni et la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC),

Comme je l’ai écrit précédemment, la comptabilité des banques américaines donne bien une image fidèle de la réalité en particulier en enregistrant les prêts à leur juste valeur (fair value), c’est en dire en respectant les principes comptables qui doivent être appliqués, ce que ne font pas les banques européennes !

Citigroup va certainement conserver la deuxième marche du podium des grandes banques systémiques mondiales…

Cliquer ici pour lire le dernier rapport financier de Citigroup.
Cliquer ici pour lire mon article précédent sur cette banque.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 réponses à “Citigroup 3° trimestre 2018”

  1. josick dit :

    J’espère que Standard Chartered qui était précédemment bien cotée, passe positivement les tests de cette nouvelle grille… Car Standard Chartered présente peut-être une alternative aux Banques US….

  2. thomas dit :

    Mon compte interactive broker étant « stocké » chez Citigroup, cette analyse me rassure sur les risques que j’encours!

    • bubu dit :

      Attention ! Je pense avoir fait la même erreur de raisonnement.

      Vous avez 2 entités différentes : IB et Citi.
      Si IB devait faire faillite alors peut importe que votre cash soit chez Citi ou ailleurs !
      Par contre si c’est la Citi qui devait faire faillite alors vous êtes protégé à hauteur de $250000.

      Bon, ce que j’écris est à confirmer car je ne suis absolument pas un professionnel en finance.

  3. BN dit :

    oui mais le treasury stock a été acheté à un prix de marché..si la valeur de la banque venait à baisser fortement, le treasury stock serait il ré-évalué ?

  4. espagnoux dit :

    le treasury stock comprend donc des actions rachetées sur le marché, donc au prix du marché..si le cours des actions de la banque venait à chuter, y aurait il ré-évaluation de la ligne treasury stock dans le bilan ?

  5. Homer dit :

    Bonjour cher Monsieur Chevallier,

    1. Comme Josick, je m’interroge quant au statut qualitatif de STANDARD CHARTERED (possible alternative UK + positionnée sur la zone pacifique qui a la démographie pour elle) : une BANQUE BRITANNIQUE pourrait-elle être une alternative aux US ? ; avez-vous envisagé d’évaluer les bilans de STANDARD CHARTERED ? (pas de résultat dans votre moteur de recherche),

    2. Même idée d’alternative anglaise, QUID de LLoyd’s Group ? (qui héberge la digital bank russe Revolut),

    3. Même idée d’alternative (cette fois US) + question BROKERS (cf. question de thomas et bubu : merci à vous Mr Chevallier pour votre réponse au sujet de IB) : QUID de MORGAN STANLEY (ex partenaire CITI GROUP ; chez qui DEGIRO héberge les liquidités de ses clients)

    L’idée étant de réfléchir à une répartition de liquidités donc des risques.

    Et encore et toujours mille mercis pour l’ensemble de vos travaux livrés en accès libre, c’est open source spirit, remarquable !

Commenter