15 octobre 2018 3

JPMorgan Chase & Co. 3° trimestre 2018

Rédigé par dans la rubrique Banques : Banques américaines :

JPMorgan Chase a publié son bilan à la fin de ce 3° trimestre passé.
Le passage de ces chiffres dans ma nouvelle grille d’analyse modifie là encore les conclusions erronées qui auraient pu être tirées d’analyses qui n’incorporeraient pas les incidences des rachats d’actions

D’abord, JPMorgan Chase ne respecterait pas les exigences des règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan avec un multiple d’endettement (mon µ, leverage en anglais) de 13,11 ce qui correspond à un véritable ratio Core Tier 1 de 7,63 % sans amélioration apparente par rapport aux trimestres précédents !

Document 1 :

JPMorgan (pub.)2017 Q32017 Q42018 Q12018 Q22018 Q3
1 Assets2 563,072 533,602 609,792 590,052 615,18
2 Equity258,382255,693256,201257,458258,956
3 Preferred stock17,05917,83417,6526,06827,764
4 Goodwill53,85554,39254,53354,53554,697
5 Tangible equity187,468183,467184,018185,323185,323
6 Liabilities2 375,612 350,132 425,772 404,732 429,86
7 Leverage (µ)12,6712,8113,1812,9813,11
8 Core Tier 1 (%)7,897,817,597,717,63

Sommes en milliards de dollars.

Cependant, il faut tenir compte que les dirigeants de JPMorgan Chase ont décidé de racheter pour… 4,151 milliards de dollars d’actions de la banque (54,980-50,829) grâce aux bénéfices réalisés, ce qui correspond à l’augmentation des actions d’auto contrôle (treasury stock) !

Document 2 :

En réintégrant ces rachats d’actions (treasury stock) dans les capitaux propres, le leverage tombe à… 10,30 ce qui correspond à un ratio Core Tier 1 de… 9,71 % !

Document 3 :

JPMorgan (pot.)2017 Q32017 Q42018 Q12018 Q22018 Q3
1 Assets2 563,072 533,602 609,792 590,052 615,18
2 Equity258,382255,693256,201257,458258,956
3 Deductions70,91472,22672,18380,60382,461
4 Treasury stock37,98542,59545,95450,82954,98
5 Tangible equity225,453226,062229,972227,684231,475
6 Liabilities2 337,622 307,542 379,812 362,372 383,71
7 Leverage (µ)10,3710,2110,3510,3810,3
8 Core Tier 1 (%)9,649,89,669,649,71

C’est presque parfait !

La gestion des dirigeants de JPMorgan Chase est particulièrement subtile comme le montrent ces deux tableaux car, d’abord, la banque donne l’impression que le leverage se maintient apparemment à un niveau trop élevé, mais, en tenant compte des rachats d’actions (ce qui donne une image fidèle de la réalité) qui se montent à… 17 milliards de dollars depuis ces quatre derniers trimestres, que ce leverage fluctue très régulièrement aux alentours de la barre critique des 10 !

Ma grille d’analyse des banques ainsi complétée par l’incorporation des rachats d’actions (treasury stock) dans les capitaux propres donne d’excellents résultats qui permettent d’apprécier à leur juste valeur la santé de toute banque, ce qui est une innovation majeure que l’on ne retrouve nulle part ailleurs !

Le plus drôle est qu’aucun idiot inutile dans le genre journaleux, bonimenteur ou analyste patenté n’a compris la subtilité de la gestion de ces dirigeants des grandes banques américaines.

Par ailleurs, JPMorgan Chase publie un tableau aboutissant (par les mêmes moyens que les miens) quasiment aux mêmes résultats pour ce qui concerne le montant des capitaux propres tangibles, en se référant aux chiffres publiés (cf. document 1),

Document 4 :

Pour rappel, les chiffres retenus pour les calculs du leverage sont les capitaux propres tangibles c’est-à-dire les capitaux propres publiés diminués des actions de préférence, du goodwill et des minoritaires selon les règles édictées par ce bon vieux Greenspan, sans pondérer les actifs, comme c’est le cas avec le ratio Core Tier 1 et comme le préconisent entre autres Axel Weber, la BRI (le fameux Bâle I), la Fed, la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni et la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC),

Comme je l’ai écrit précédemment, la comptabilité des banques américaines donne bien une image fidèle de la réalité en particulier en enregistrant les prêts à leur juste valeur (fair value), c’est en dire en respectant les principes comptables qui doivent être appliqués, ce que ne font pas les banques européennes !

Tout est simple.
Cliquer ici pour lire les données du dernier trimestre de JPMorgan Chase.
Cliquer ici pour lire mon article précédent sur cette banque avec d’autres informations.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réponses à “JPMorgan Chase & Co. 3° trimestre 2018”

  1. Clement dit :

    Je signale quelques soucis d’accès au site ce midi, et encore un peu maintenant.

  2. icar dit :

    Le rachat d’action ….c’est également bon pour soutenir le cours de l’action ….moins d’actions en circulation = bénéfice à distribuer en augmentation….même si celui-ci stagne…..pourront-ils continuer cette mascarade quand tout va partir en vrille ?

Commenter