Banques : France / USA, 3° trimestre

Le total des dettes de nos 4 Gos banques (6 171 milliards d’euros) représente 3 fois le montant du PIB annuel (2 036 milliards) alors que celui des 8 plus grandes banques des Etats-Unis (9 128 milliards de dollars) n’en représente que 58 %, ce qui inquiète les Américains, mais pas les Français !

2012 Q3BNPCASASociété GénéraleBPCETotal
Liabilities1 916,191 875,701 238,601 141,246 171,73
Equity77,40343,142,949,695213,098
Leverage (µ)24,843,5228,92329
Tier 1 (%)42,33,54,43,5

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 405 milliards d’euros pour que nos Gos banques respectent les règles prudentielles édictées par ce bon vieux Greenspan et reprises par la BRI.

Leur leverage moyen est de 29,0 contre un maximum autorisé de 10, ce qui signifie que le total de leurs dettes représente 29 fois le montant de leurs véritables capitaux propres, et la tendance est mauvaise (leverage de 28,5 au trimestre précédent).

Un petit rappel : la banque des frères Lehman a fait faillite avec un leverage de 32

Pour l’instant, tout va bien.

19 réflexions sur “Banques : France / USA, 3° trimestre”

  1. Chouette! Encore un petit effort et tout le pays sera en faillite. En fait, la situation en France est potentiellement bien pire que la Grèce…

    Heureusement que personne ne s’en rend compte, on peut continuer de passer de belles vacances payées en euros pourris, c’est bien.

    Merci pour vos articles.

  2. Luc Coene est le gouverneur de la Banque Centrale belge. Il est membre du conseil des gouverneurs de la BCE.

    Jeudi 15 novembre 2012 :

    Luc Coene estime qu’une partie de l’ardoise grecque doit être effacée.

    Le gouverneur de la Banque Nationale Luc Coene s’attend à ce que les différents bailleurs de fonds renoncent à une partie de l’imposante dette publique grecque, rapporte le quotidien De Standaard jeudi.

    Luc Coene s’est ainsi exprimé lors d’un échange à l’Université de Gand. Il se place ainsi sur la même ligne que celle adoptée par le Fonds Monétaire International, qui craint que la Grèce ne puisse pas réussir à ramener sa dette sous les 120% de son PIB pour 2020 sans un abandon partiel des prêts d’urgence consentis à son égard.

    L’année passée, des banques privées avaient déjà marqué leur accord pour un abandon partiel de leurs créances. Les autorités publiques doivent maintenant suivre, estime le FMI. Berlin s’oppose cependant à cette solution.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/1534377/2012/11/15/Luc-Coene-estime-qu-une-partie-de-l-ardoise-grecque-doit-etre-effacee.dhtml

    En 2013, la dette publique de la Grèce sera de 346,2 milliards d’euros.

    Sur ces 346,2 milliards, les Etats européens et la BCE ont prêté 242 milliards d’euros à la Grèce.

    Problème : la Grèce est insolvable. Les Etats européens et la BCE vont devoir subir ces pertes.

    – Quel est l’homme politique courageux qui va annoncer aux contribuables européens qu’ils vont payer 242 milliards d’euros ?

    – Quelle est la femme politique courageuse qui va annoncer aux contribuables européens qu’ils vont payer 242 milliards d’euros ?

    – Concernant la France, combien de dizaines de milliards d’euros les contribuables français vont-ils devoir payer pour le deuxième défaut de paiement de la Grèce ?

  3. Mais pourquoi donc l’euro reste t-il si élevé par rapport au dollar US?
    Avec toutes ces “bonnes nouvelles” la monnaie unique devrait s’éffondrer, et ce serait d’ailleurs une bonne chose pour la compétitivité de nos entreprises. Eh bien non l’euro reste élevé. Je ne comprends vraiment pas!!
    Quelqu’un a t-il un début d’explication valable??

    1. ceci n’est pas une réponse , mais je ne pouvais me connecter autrement
      question, O.Berrurier sur BFM affirme que les banques francaises doivent 200 milliards
      d’euros à la banque centrale mais que l’on ne sait pas lesquelles, qui aurait des informations?

      1. Oui, a priori, des informations officielles ont confirmé des emprunts de cet ordre, mais les banques déposent globalement le même montant à la BCE, cf. ce que j’en ai écrit à ce sujet… Ce n’est pas là que se trouvent les gros problèmes !

        1. faillitos, dieu grec qui parle le latin

          ben c’est pas une bonne nouvelle…
          mais elles ont trois ans pour les trouver sur le dos des braves cons-sommateurs.
          grace au bazooka de super mario de chez goldman saxe

          et elle s’y mettent à fond :

          1/en tentant de se créer des rentes :
          elles deviennent toute assureur pour toucher les cotisations que vous devez verser pour la voiture, la maison, etc….

          2/les frais divers qui vont exploser (oppositions, prix des cartes de paiement
          comme par exemple le prix de 3.5 euros pour le moindre virement qui jusqu’en 2011 était gratuit

          3/l’expropriation des gens ne pouvant plus rembourser le crédit immobilier pour cause de chomdu
          et la revente des maisons saisie

          4/la défalcation des pertes des assurances-vie sur lec clients alors qu’ils ne sont pas les réels propriétaires des titres foireux, puisque c’est en réalité le bankster qui l’est

          et surement bien des choses que l’on ne sait pas

          d’ailleurs, c’est pas pour rien que nos rigolos de politiqueS ont créé une banque publique pour financer l’économie : c’est parce que les banques privées ne peuvent plus… elles sont déjà assez de dettes futurement nonremboursées dans leurs bilans pourris

          à noter que ces banques sont pourtant les plus solide du monde, selon C.Lagourde du FMI, qui ne paye toujours pas d’impôts.

  4. Est-ce que ce n’est pas dangereux de comparer les US avec les autres ?

    Le PIB français est presque 8 fois inférieur au PIB US. Pourtant, pour le bon fonctionnement des économie dite développées, les banques sont tenues de fournir des produits et services nécessitant une taille critique pour rendre ces produits/services rentables.

    En fait, je fais référence à un commentaire du directeur de la banque cantonale vaudoise (CH) qui prétendait que les petites banques suisses avaient véritablement besoin des deux mastodontes que sont UBS et CS…

    Alors oui, ces banques ne sont pas suffisement capitalisées. Oui, elles font courir un risque au pays qui est inconcevable. Mais (dans le cas ou elles seraient saines) ne sont-elles pas nécessaires ?

    Diviser ces banques pour que leurs bilans représentent au maximum 10% du PIB, n’est-il pas un risque d’atteinte à la compétitivité du pays face aux US et autres grands pays ?

    1. @Johnny : on avait justement évoqué ces points sur les commentaires du post “UBS : 3ème trimestre 2012”.
      JPC avait répondu ironiquement, comme souvent, qu’à l’instar de SwissAir, UBS avait “les meilleurs dirigeants du monde” (sic).
      Au-delà de l’ironie, je comprends tout à fait le commentaire du directeur de la banque cantonale vaudoise : imaginons un instant que des banques non-suisses raflent une grosse part de marché face une concurrence morcelée. Outre le problème de compétitivité que vous soulevez, quels seraient les risques ? Ce serait bien d’en débattre non ? Mais Mr Chevallier, sans ironie svp ! 🙂

  5. Bonjour,

    Félicitations pour votre remarquable travail et vos analyses toujours très pertinentes.

    Vous aviez écrit un article sur Bink Banck il y a quelque temps. Pourriez vous nous renseigner sur l’évolution de ce courtier ? Vous semble t il moins risque de placer ses actions dans une Gos banque française? Plutôt un réseau type HSBC? Un courtier/banque étrangère ?

    En vous remerciant encore

    Cordialement

  6. Vendredi 16 novembre 2012 :

    La Grèce va rembourser vendredi sans difficultés 5 milliards d’euros de créances.

    La Grèce va pouvoir rembourser vendredi 5 milliards d’euros de titres à court terme grâce à la levée de fonds menée en début de semaine pour compenser le retard de ses bailleurs de fonds UE et FMI à reprendre leur perfusion financière, a indiqué l’Agence de gestion de la dette publique (PDMA).

    C’est la deuxième fois depuis août que le pays doit lever des montants exceptionnels à court terme pour tenir ses échéances. Mardi, il a levé 4,062 milliards d’euros en titres à un et trois mois, ensuite portés à 5 milliards par les offres non-compétitives, à des taux respectifs de 3,95% et de 4,2%.

    Le ministre des Finances, Yannos Stournaras, a toutefois prévenu mardi que ces acrobaties financières avaient leurs limites, mettant en garde contre un risque très élevé de faillite du pays si UE et FMI continuaient à tergiverser pour débloquer le versement de prêts gelés depuis juin.

    http://www.romandie.com/news/n/_La_Grece_va_rembourser_vendredi_sans_difficultes_5_mds_EUR_de_creances_43161120121014.asp

    “Acrobaties financières” : c’est un euphémisme.

    Lundi 12 novembre : la Grèce déclare qu’elle n’a plus un seul euro dans ses caisses : la Grèce annonce qu’elle sera incapable de rembourser un prêt de 5 milliards qui arrive à échéance le 16 novembre.

    Mardi 13 novembre : la Grèce lance un emprunt exceptionnel de 5 milliards d’euros.

    Trois jours après, vendredi 16 novembre : grâce à cet emprunt exceptionnel de dernière minute, la Grèce peut rembourser les 5 milliards d’euros.

    En Grèce, le gouvernement navigue à vue : il n’a aucune visibilité au-delà de trois jours.

    1. héfaillitos, dieu de la dèche, l'austérié, et de la flexiprécarité

      si kk1 pouvait indiquer au dieu grec comment se procurer GRATUITEMENT le GEAB svp

      là, les offrandes des pauvres citoyens grec ont considérablement diminué, et l’état a sucré la divine subvention. (je n’accepte pas les billets de 150 euros…. et encore moins les stratégistes obligataires en offrande, on m’a déjà fait le coup. 🙂 )

      donc je voudrais bien me marrer un peu en lissant les idioties de ces marioles

  7. J’aimerai également bien lire ce rapport, qui me parait de plus en plsu décalé et qui fait “de plus en plus “rire””.
    Mais ca fait cher l’humour à ce prix là. Je suis également preneur du rapport gracieusement.

  8. Je crois qu’il faut ajouter DEXIA à nos banques, qui selon la convocation de ses actionnaires à l’AG aurait un total de dettes de près de 1000 milliards d’€ !!!!

Répondre à Chris Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *