BCE : le Donald, les banksters, les musulmans et l’€-crash, compléments et précisions…

Des compléments et précisions s’imposent à mon article précédent sur cette histoire de fous qu’est celle de l’euro…

En effet, il faut bien rappeler que des apports de plus de… 700 milliards d’euros sont nécessaires aux Marioles de la BCE pour qu’ils puissent boucler leur bilan en certaines fins de semaines et même à la fin de la semaine dernière (au 20 juillet),

Document 1 :

La situation actuelle est plusse pire que celle de la période qui a suivi la faillite de la banque des frères Lehman, et elle s’aggrave au fil du temps.

Une étude plus précise de ces apports montre que c’est depuis 2017, en fins de trimestres que les apports atteignent des pics,

Document 2 :

La raison est simple : les banksters sont obligés de récupérer une grande partie de l’argent qu’ils déposent en cours de trimestres auprès des Marioles de la BCE qui ont alors un besoin impératif d’apports pour clore son bilan.

Pour cela, ils sollicitent des Etats (rubrique 5 du passif) et de généreux, mystérieux et anonymes non-résidents (rubrique 6 du passif),

Document 3 :

Ces généreux, mystérieux et anonymes non-résidents ont déjà eu l’occasion de sauver l’euro-système après la faillite de la banque des frères Lehman en apportant… 238 milliards d’euros en 8 semaines comme le montrent les statistiques et les bilans publiés par la BCE !

En effet, le 12 septembre 2008, juste avant la faillite de la banque des frères Lehman, ces non-résidents n’avaient apporté que 78 milliards d’euros aux Marioles de la BCE,

Document 4 :

Le 7 novembre suivant, ils en avaient apporté pour… 316 milliards d’euros !

Document 5 :

En examinant plus attentivement la courbe des apports de ces non-résidents à la BCE, il apparait clairement qu’ils les augmentent fortement à la fin de chaque trimestre depuis la fin du 3° trimestre 2016,

Document 6 :

Depuis 2017, les pics sont bien marqués, ce qui apparait encore plus clairement sur le zoom de la période débutant en 2016,

Document 7 :

Deux constatations importantes et très inquiétantes s’imposent…

La première est la suivante : après la fin de chaque trimestre, les apports nécessaires pour que les Marioles de la BCE puissent boucler leur bilan hebdomadaire baissent nettement ce qui n’a pas été le cas au cours de la semaine dernière se terminant le 20 juillet.
En effet, des apports se montant à… 713 milliards d’euros ont été nécessaires pour équilibrer le bilan de la BCE alors que le sommet atteint à la fin du 2° trimestre était de 722 milliards, ce qui signifie que beaucoup de banksters de la zone ne peuvent même plus survivre en cours de trimestre (car ils sont obligés de récupérer leurs dépôts auprès de la BCE pour survivre).

Deuxième constatation importante : jusqu’à présent, lorsque les Marioles avaient besoin d’apports record, ce sont toujours les généreux, mystérieux et anonymes non-résidents qui ont bouché les trous, ce qui n’a pas été le cas le 20 juillet, les Etats membres de la zone ayant été obligés de casser leur tirelire pour sauver les Marioles de la déroute en apportant un total de… 446 milliards d’euros, largement au-dessus des montants record précédents !

Document 8 :

Jusqu’à présent, ce qui apparaissait comme étant le plus inquiétant était que de généreux, mystérieux et anonymes non-résidents puissent être les sauveurs en dernier ressort de la zone car dans ce cas, les payeurs demandent toujours quelque chose en retour.

Comme je l’ai déjà écrit, en l’absence d’informations de la part des Marioles de la BCE, il faut chercher quels peuvent être ces non-résidents qui agissent de concert en répondant toujours aux demandes des Marioles.
Les seuls titulaires (non-résidents) de capitaux pouvant apporter jusqu’à… 350 milliards d’euros ne peuvent être que des dirigeants musulmans de riches pays producteurs d’hydrocarbures qui les ont déjà en dépôt dans des institutions financières de la zone,
comme je l’ai déjà écrit maintes fois.

Bien entendu, le retour qu’ils demandent et qu’ils obtiennent est la possibilité d’augmenter le nombre de musulmans dans la zone, ce qu’acceptent finalement les hommes politiques de tous les pays membres sous des prétextes humanitaires ou juridiques.

Cependant, le plus grave n’est peut-être pas dans ce problème de reconquête de la vieille Europe continentale par les musulmans, mais par le fait que maintenant, ils ne peuvent plus augmenter leurs apports !
Vendredi 20 juillet, les Marioles ont été obligés de récupérer un total record de… 446 milliards d’euros de la part des Etats membres de la zone !
Qu’en sera-t-il au cours des semaines à venir ?

Ces Etats membres ne peuvent pas augmenter leurs apports sans limites alors que les besoins de financement des banksters sont considérables.

Dès lors, la problématique de la zone change fondamentalement en s’aggravant.
Bien entendu, les Américains c’est-à-dire ceux qui défendent d’abord et avant tout les intérêts de l’Amérique (de façon à ce que les Etats-Unis gardent leur leadership sur le monde libre), à savoir les dirigeants des grandes banques, les gens de la Fed, de la FDIC (Federal Deposit Insurance Corporation) et bien sûr le Donald (et son gouvernement et ses collaborateurs) connaissent mieux que moi ces problèmes.

Il suffit que ces généreux, mystérieux et anonymes non-résidents n’augmentent plus leurs apports, ou même qu’ils les diminuent, pour que l’euro-système saute, ce qui mettra fin aux excédents de la balance commerciale de l’€mpire germanique auxquels le Donald veut mettre fin, ce qui serait en concordance avec la fin du cycle représenté par le Yield spread 10y-2y…

L’avenir est par définition incertain, mais il est toujours possible d’élaborer des scénarios plausibles et pertinents à partir d’informations et de données certaines en concordance.

Comme je l’ai déjà écrit à maintes reprises, pour les personnes qui douteraient encore de la justesse de mes analyses et qui feraient confiance aux nuls de la Banque de France, cliquer ici pour lire mon article sur le jugement de la 17° Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris jugeant nuls la Banque de France et son gouverneur.

10 réflexions sur “BCE : le Donald, les banksters, les musulmans et l’€-crash, compléments et précisions…”

  1. “Cependant, le plus grave n’est peut-être pas dans ce problème de reconquête de la vieille Europe continentale par les musulmans, mais par le fait qu’ils peuvent maintenant ne plus augmenter leurs apports !”

    Pas sur, il se peut aussi que la BCE dans sa mendicité auprès des états membres ait reçu plus d’euros qu’elle n’en espérait d’eux cette semaine là et qu’elle n’ait de fait pas à solliciter plus que ça les pays musulmans.
    Les musulmans ont déjà prêté 90 milliards de plus fin 2017. Donc oui il est possible qu’ils n’aient plus cette somme à prêter, mais il se peut encore que la BCE n’ait pas eu besoin de les solliciter d’avantage cette semaine.

  2. Bonjour M.Chevalier et merci pour vos analyses qui apportent beaucoup de réponses

    Que pensez vous du fait d’acheter des actions de compagnies d’aviation europeennes ? Si l’€uro s’effondre les habitants du nord de l’Europe avec des monnaies fortes feront une excellentes affaires pour alimenter le tourisme au sud de l’Europe avec des monnaies nationales sévèrement dévaluées.

  3. « Cependant, le plus grave n’est peut-être pas dans ce problème de reconquête de la vieille Europe continentale par les musulmans,

    De reconquête?

  4. Qu’est-ce qui vous fait croire que ces 700 milliards existent ? Ce n’est qu’une écriture comptable. La BCE n’a pas beaucoup de frais (fournisseurs, salaires) et elle a la possibilité de créer de l’argent. En quoi cela se verrait si ces prêts n’existaient pas ? Si c’était le cas, cela pourrait monter encore jusqu’à ce qu’une banque systémique fasse faillite. La BCE n’est-elle pas couverte par les obligations qu’elle a acheté sans argent aux banques ?
    La question serait alors de savoir quelles sont les banques qui ont besoin de ces 700 milliards.

    1. Çà ne correspond pas avec les relevés de J-P. C par rapport aux phénomènes de fin de trimestre.
      Si tout était falsifié on aurait pas ce genre de courbe à mon avis.
      Mais je suis d’accord qu’ils pourraient très bien falsifier les publications.

  5. La circulation monétaire ne fonctionne plus entre banksters de l’ € zone, heureusement les Marioles de la BCE sonne la charge avec une cavalerie infernale !

    L’€ sauvé par Junky-man ?

    https://www.zerohedge.com/news/2018-07-26/i-can-be-stupid-well-juncker-threatens-trump-behind-closed-doors

    Pour Macron, c’est encore la récréation, avec une cache-cache partie suivi d’ un chat perché avec “pouce c’est pas du jeu” si tu m’attrapes…

    Euh…ils fait chaud en € zone, la DB à encore perdu des miars, la SNCF explose ses déficits, le chômage augmente de mieux en mieux, …/… normal.

  6. Et puis la BCE a dit qu’elle avait aussi “acheté” des obligations d’entreprises (comme je ne sais plus laquelle qui a fait faillite), où as-t-elle trouvé l’argent ?

  7. “Bien entendu, les Américains c’est-à-dire ceux qui défendent d’abord et avant tout les intérêts de l’Amérique (de façon à ce que les Etats-Unis gardent leur leadership sur le monde libre), à savoir les dirigeants des grandes banques, les gens de la Fed, de la FDIC ” et aussi des hedges fund,
    des gens comme ceux de Bridgewater…
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-plus-gros-fonds-speculatif-du-monde-mise-22-milliards-contre-leurope-1272610

Répondre à Whoum Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *