Euh BE! Euh NE ! Euh… IS ! Euh…

Les hommes politiques français, de gauche et de droite débordent d’imagination pour créer des prélèvements obligatoires nouveaux et ensuite pour justifier leur augmentation.

Après avoir imaginé un impôt de 1 % sur l’EBE, remplacé quelques jours plus tard par un autre de 1,3 % sur l’ENE, les grosses têtes du gouvernement cherchent maintenant une autre solution : peut-être une augmentation du taux de l’impôt sur les bénéfices des sociétés, ou alors « une autre fiscalité sur les entreprises qui soit plus intelligente, une fiscalité qui repose sur la performance économique, le résultat » dixit le nul qui joue le rôle de ministre soi-disant compétent en la matière.

Je lui propose de faire comme le font tous les cancres, à savoir copier sur les meilleurs élèves de la classe fiscale mondiale : Hong Kong où le taux de l’impôt sur les bénéfices est de 0 % pour l’activité des sociétés en dehors du territoire, et 12 % pour les autres cas, comme le fait le Tigre celtique.

Tout est simple.

17 réflexions sur “Euh BE! Euh NE ! Euh… IS ! Euh…”

  1. Des taux de 12% sur les bénéfices des entreprises en France mais vous rêvez!Je rappelle qu’a Hong -Kong le taux de dépense publique n’est que de 19%!En France l’optimum est aux alentours de 40%…

    1. Pierre Moscovici a annoncé dimanche soir que le gouvernement renonçait à créer un nouvel impôt sur l’excédent brut d’exploitation (EBE), et qu’il serait remplacé par une hausse de la surtaxe sur l’impôt sur les sociétés (IS).
      Selon nos informations, cette surtaxe, concernant les entreprises de plus de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires, devrait plus que doubler, passant de 5% à 11% de l’IS.
      La mesure, temporaire, devrait durer 2 ans. Elle doit rapporter 2,5 milliards en 2014, soit autant que l’impôt sur l’EBE supprimé. Au total le taux d’IS en France grimperait à environ 38%, en incluant également la contribution sociale sur l’impôt sur les sociétés

      in Le Figaro

  2. Bien envoyé Jean-Pierre !.

    Dixit la chronique éco de Nicolas Doze ce matin, ce ne serait pas le ministre des finances qui aurait eu l’idée de ces 2 taxes ( EBE, ENE ) mais l’Administration de Bercy à qui le ministre a demandé de plancher pour faire rentrer 2 milliards d’€ dans les caisses de l’Etat.
    On aura vraiment tout entendu !. Hélas probablement pas encore tout vu !!.

  3. Ben quoi, maintenant que le gouvernement a appris à lire le blog Jean-Pierre Chevallier, nous sommes sauvés ! Non ?

    Vite, vite, une nouvelle analyse monétariste, comment faire un point de croix pour raccommoder les poches trouées… et comment ne plus emprunter l’argent que l’on a pas.

    Merci qui ? Merci, Jean-Pierre Chevallier.

  4. Quel désespoir.

    Il n’y a plus que la fuite pour ceux qui peuvent. Et foutu pour foutu, la radicalisation politique. Si on est intellectuellement honnête, concrètement, quoi d’autre ? Rien d’autre !

    Ces abrutis courent en rond comme le hamster dans sa roue. Tout est foutu.

  5. comme le rappelait Charles Gave qui rappelait Benjamin Franklin, la démocratie ce sont 2 loups et un agneau qui décident de voter pour savoir ce qu’il y aura à diner !
    ainsi, pourquoi s’étonner d’avoir une classe politique aussi nulle votant des mesures absurdes mais continuellement portée au pouvoir depuis 30 ans et nos 2 extrêmes (gauche ou droite sont encore pire)
    donc nous continuerons d’avoir des impôts qui garantissent le maintien de l’état prédateur plutôt que la santé des entreprises du secteur privé…tant qu’il en reste.

  6. Tour à tour, selon ses origines ou sa sensibilité personnelle, on tape sur :
    – les élus,
    – les banquiers,
    – la finance,
    – les syndicats,
    – l’étranger,
    etc.
    Alors qu’en définitive, la matière qui donne sa forme finale à la société civile, c’est le plus grand nombre, c’est le peuple pris dans son ensemble toutes catégories confondues… Et que nous enseigne la psychologie de la foule française ? Quelle est sa plus grande persistance ? …

    … La fuite devant le travail et les responsabilités !

    Quand on sacrifie à la “sacro-sainte sécurité” toute “liberté” et tout “dynamisme”, quand on élève en batterie des fonctionnaires ou assimilés, nul besoin de s’étonner de la décomposition du terreau après 40 ans de ce régime…

  7. coucou à JPC et son blog ; j’ai lu l’article de Christian St Etienne dans le fig mag ; ce dernier nous dit que la France est doté de banques performantes : le Crédit Agricole, la SG et la BNP. Doit on rire ?

  8. Et hier, avez-vous pu profiter la justesse d’analyse de Frédéric Oudéa chez Bourdin (RMC ou BFM TV, avec ou sans l’image, peu importait).
    Il était fier d’annoncer que la SG pouvait compter sur un matelas de 50 milliards…
    https://chevallier.biz/2013/08/leverage-reel-des-banques-francaises-2°-trimestre-2013/
    Evidemment, on est plutôt à 36 qu’à 50 (merci JPC).
    “Rendez-vous compte Mr Bourdin, cela représente 800€ / Français !”. Et il en était fier.
    Pathétique….

    1. Oui Julien, j’ai vu sur Bfm ce roitelet. Tout comme vous j’ai bien noté la recapitalisation qui représentait maintenant 800 € / personne ! ; et l’avez vous entendu déclarer que la SG était en permanence contrôlée ? ( je me suis dit que les contrôleurs en question ne doivent pas savoir lire un bilan ! ). Je ne vous cache pas qu’à la fin de cette interview, je me suis dit que j’aurai bien aimé que ce soit J-Pierre à la place de Bourdin !.

  9. les USA doivent faire défaut c’est très important pour le monde , ils doivent faire défaut , priez pour que les usa fassent défaut et que commence un nouveau monde.

Répondre à jp-chevallier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *