Leverage réel des banques françaises, 1° trimestre 2014

Un récapitulatif du leverage réel des 4 Gos banques françaises à la fin de ce dernier trimestre montre clairement que la confiance ne peut pas régner dans le système bancaire en France comme en Europe,

2014 Q1Cdt Agri GroupBNP-ParibasBPCE-NatixisSté GénéraleTotal
1 Assets1 718,601 882,761 679,801 265,806 546,96
2 Equity79,385,51978,42951,094294,342
3 TSSDI-6,61411,6256,94325,182
4 Goodwill1411,79,9045,34940,953
5 Tangible eq65,367,20556,938,802228,207
6 Liabilities1 653,301 815,551 622,901 227,006 318,75
7 Leverage (µ)25,32728,531,627,7
8 Core Tier 1 (%)3,93,73,53,163,6

Sommes en milliard d’euros.

En comptabilisant correctement les données de ces banques, les banksters du Crédit Agricole (CASA) sont miraculeusement (potentiellement) sauvés par les péquenots des caisses régionales !
Les mécanos de la Générale sont au plus mal ainsi que Natixis qui se cache derrière BPCE.

Les banquiers, c’est-à-dire les cadres dirigeants de ces grandes banques connaissent très bien la gravité de la situation dans leur propre établissement, et il en est de même pour les autres.
Ce problème n’est jamais abordé dans les médias ni officiellement dans les milieux financiers selon cette méthode. Elle a pourtant été (plus ou moins) clairement explicitée par ce bon vieux Greenspan et d’autres dont la BRI, Axel Weber, la Fed et la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni.
Je ne fais que reprendre leurs idées.

Il faudrait augmenter les capitaux propres des 4 Gos banques de 405 milliards d’euros pour respecter les règles prudentielles d’endettement telles qu’elles ont été définies par ce bon vieux Greenspan ou diminuer le total de leurs bilans de… 4 000 milliards !

En effet, le total de leurs bilans et de leurs dettes représente plus de 3 fois le montant du PIB annuel de la France, ce qui dépasse l’entendement alors que le total des bilans et des dettes des 8 plus grosses banques des Etats-Unis représente 60 % du PIB annuel, ce qui fait peur aux Américains !

Le leverage de nos Gos banques s’améliore globalement très (trop) faiblement par rapport au trimestre précédent.

Pour l’instant, il n’y a pas encore eu de tsunami bancaire, le marché interbancaire ne fonctionne plus, la crise rampante perdure, le désordre allant croissant.
Tout est simple.

15 réflexions sur “Leverage réel des banques françaises, 1° trimestre 2014”

  1. 400 Md de cash ou – 4000 Md de CA….mais qu’est ce qu’on va faire ???????
    Comme on ne trouvera aucun apport on réduit les crédits,les emplois,les agences,les frais,la pub……..et vite…….

  2. Depuis début 2014, les taux longs en Europe chutent quand bien même les taux courts ne bronchent pas ou peu. Il s’agit de la conséquence de l’actuelle désinflation dans la majeur partie de l’Europe? La reprise annoncée ne serait pas si vigoureuse que ça (cf. le spread long/court qui se ressert)???

  3. Dans l’Organisation des Nations Unies, 197 nations sont représentées.

    Quand nous regardons ces 197 nations, que voyons-nous ?

    – Nous voyons 28 nations qui ont construit une union : l’Union Européenne.

    – Mais sur tous les autres continents, nous voyons 169 nations qui gardent précieusement le contrôle de leurs lois nationales, 169 nations qui gardent précieusement le contrôle de leurs frontières nationales, 169 nations qui gardent précieusement le contrôle de leur monnaie nationale, etc, etc.

    Bref : nous voyons 169 nations qui sont souverainistes.

    Partout ailleurs, sur tous les autres continents, 169 nations sont souverainistes.

    En Europe, nous sommes l’exception : il n’y a que nous, en Europe, qui ne sommes pas souverainistes.

    Les européistes sont comme les 28 neuneus qui sont montés dans un bus, et leur bus s’est engagé à contre-sens sur l’autoroute !

    A l’intérieur du bus “Union Européenne”, les 28 neuneus n’arrêtent pas de rigoler. Les 28 neuneus disent en rigolant : “Regardez tous ces idiots : ils se sont tous engagés à contre-sens sur l’autoroute !”

    Les 28 neuneus ne devraient pas autant rigoler.

    Nous savons comment finissent les véhicules qui s’engagent à contre-sens sur l’autoroute.

Répondre à Alexandre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *