Agrégats monétaires des États-Unis : le conundrum de M3 enfin (presque) résolu !

Rappel des faits : le bombardier furtif B-2 Ben Bernanke a réussi à obtenir que la Fed ne publie plus les chiffres de la masse monétaire M3 dès sa prise officielle de fonction à la tête du FOMC en février 2006 afin que les personnes en dehors de la banque centrale ne puissent pas les connaitre, ce qui leur aurait permis de détecter l’augmentation de l’agrégat M3-M2, c’est-à-dire de l’hypertrophie qui était en train de s’y développer. Les autorités américaines s’apprêtaient à la combattre en particulier en flinguant la banque des frères Lehman. L’éclatement d’une bulle monétaire ne peut que créer dans un premier temps des dommages collatéraux considérables. Ce fut la Grande Récession qui est cependant suivie de la plus ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?