Bank of America 4° trimestre 2018

Tout va bien pour Bank of America (et pour les big banks américaines) : les bénéfices atteignent des sommets, ce qui permet d’augmenter les capitaux propres et donc de diminuer le leverage qui reste à un niveau trop haut par rapport aux autres big banks américaines mais il est largement inférieur à ceux des grandes banques européennes ! Bank of America n’a pas pu racheter des actions comme les autres big banks américaines car sa situation passée ne le permettait pas. Les innombrables idiots inutiles qui sont persuadés que les banques américaines sont au bord du gouffre, tout comme l’Amérique, se trompent et ils ne peuvent pas distinguer les banksters des dirigeants des banques qui respectent les règles prudentielles de bonne ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?