Citigroup, 4° trimestre 2018

Tout va bien pour Citigroup (et pour les big banks américaines) : les bénéfices atteignent des sommets, ce qui permet d’augmenter les capitaux propres et donc de diminuer le leverage qui repasse sous la barre critique de 10 ! Ma grille d’analyse des banques complétée par l’incorporation des actions d’auto contrôle (Treasury stock) dans les capitaux propres donne d’excellents résultats qui permettent d’apprécier à leur juste valeur la santé de toute banque, ce qui est une innovation majeure… que l’on ne retrouve nulle part ailleurs ! Les innombrables idiots inutiles qui sont persuadés que les banques américaines sont au bord du gouffre, tout comme l’Amérique (c’est-à-dire les Etats-Unis), se trompent totalement car ils sont incapables d’analyser correctement la fiabilité des banques, ce ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?