Dynamique américaine / dynamite européenne

Hier 13 mars, les rendements des Treasuries ont encore terminé dans le plus grand désordre (mais avec de petites différences par rapport à la veille) alors que tous les autres indicateurs américains montrent que la croissance se poursuit normalement et même sans tensions inflationnistes, Document 1 : C’est le risque d’€-crash qui fait toujours peur aux bons spéculateurs et non pas le Brexit ni la pression que met le Donald sur la Chine. Après avoir atteint un plus bas la veille en séance à 13,3 points de base, le spread 10 ans – 3 mois a terminé à 17,3 points de base en ayant passé une grande partie de la séance dans les 15, Document 2 : Le spread 2 ans- 3 ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?