Fins de trimestres toujours difficiles pour les banksters

Les fins de trimestres sont toujours difficiles pour les banksters, qu’ils soient européens ou américains… Les banksters européens sont au bord de la faillite et ils arrivent tant bien que mal à survivre miraculeusement grâce à la cavalerie de Draghila. Les banksters des Etats-Unis, s’ils ont rétabli de bons leverages, continuent à jouer aux limites de la pénalisation en ne gardant pas assez de liquidités pour faire face à des investissements nécessaires en fins de trimestre, si bien que la Fed a été obligée de leur venir en aide depuis le 17 septembre. Une fois de plus, mes analyses sont confirmées : après ce coup de chaud, les marchés fonctionnent normalement : les prêts repo à 1 ou 10 jours sont de ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?