Jerome Powell à la dérive

Jerome Powell a confirmé que l’intervention hors normes de la Fed de New York qui a fournit le mardi 17 septembre 53 milliards de dollars (en contrepartie de la prise en pension de titres) à des banques et à des entreprises, puis 75 milliards par jour depuis cette date (soit… 278 milliards en tout, à ce jour, mais pas en cumulé) se justifiait par des raisons techniques, à savoir le paiement d’impôts sur les bénéfices et une abondance d’émissions d’obligations du Trésor. Ces explications ne sont pas crédibles, évidemment car tous les gestionnaires de trésoreries savent qu’ils doivent payer ces impôts à des dates connues largement à l’avance ! En fait, pour comprendre ce qui se passe, il faut raisonner autrement ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?