Le dernier coup de Drug-hi

Juste avant de quitter la présidence de la BCE, Drug-hi a administré une piqûre de produits mystérieux qui ont dopé le malade au bord de l’agonie qu’est le système bancaire de la zone… En effet, les banksters de la zone ont eu la possibilité de redéposer 117 milliards d’euros auprès de la BCE au cours des trois dernières semaines se terminant le 8 novembre, Document 1 : Cet apparent et éphémère sauvetage est le résultat des mesures (techniques) qu’il a imposées et qui permettent aux banques qui ont des positions nettes créditrices (au jour le jour) de prêter leurs liquidités disponibles à celles qui en ont besoin du fait qu’elles ont une position nette débitrice. Ainsi, le marché interbancaire donne l’illusion ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?